AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

gil&mary - une soirée film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar

▐ AGE : 21
▐ PAROLES : 24
▐ DATE D'ARRIVEE : 04/05/2015
▐ OCCUPATION : infirmière
▐ POINTS : 61
MessageSujet: gil&mary - une soirée film   Lun 4 Mai - 22:19
Ça faisait longtemps que Mary n'avait pas reçu d'invités. Son appartement était petit, et elle n'avait pas la place d’accueillir plus de deux personnes en même temps. Elle et Sammy étaient déjà plutôt serrés, et elle avait hâte d'avoir assez d 'économies pour investir dans quelque chose de plus grand. Mais elle avait tout de même proposé à Gil et son fils de passer la soirée chez elle, pour regarder son film Disney préféré après leur sortie au parc. Elle avait vu « Frères des Ours »des centaines de fois, elle connaissait les répliques par cœur, mais ne se lassait jamais. Alors elle ne pouvait pas laisser passer l'opportunité de le regarder à nouveau. Et puis, elle aimait l'idée de le partager avec un enfant en âge de comprendre. Sam avait seulement un an et demi, il appréciait les images mais ne faisait pas attention au reste. De plus, elle aimait la présence de Gil, de plus en plus.
Elle avait fini le travail plus tôt, et était passée récupérer Sam chez ses grands-parents biologiques – les parents de Lily et James, avec qui Mary s'entendait merveilleusement bien et qui avaient été une source de soutien immense. Puis elle avait passé l'après-midi à ranger et faire le ménage. Elle voulait que tout soit absolument parfait, au point de déplacer certains objets et meubles, chose qu'elle voulait faire depuis longtemps. Sam gambadait dans le salon, toujours heureux de pouvoir suivre sa « maman » partout. Elle avait tout nettoyé de fond en comble, avait préparé des pop-corns et des bonbons. Elle savait à quel point Samuel aimait ça, comme n'importe quel enfant cela dit, et voulait que lui et Gil se sentent parfaitement à l'aise.
Elle venait tout juste de finir de se préparer lorsque la porte d'entrée sonna. Tout en se frayant un chemin pour aller ouvrir, elle vérifia que tout était en ordre, et que rien ne dépassait ou n'était pas à sa place. Elle se regarda une dernière fois dans le miroir de l'entrée, replaça une mèche de cheveux et essaya de ne pas trop détailler son visage. Ses cernes étaient visibles, trop à son goût, et elle avait l'impression de ressembler à un zombie. Mais elle restait présentable. Sam s'accrocha à sa jambe alors qu'elle ouvrait la porte. Elle sourit immédiatement en voyant Gil et Samuel. Pas un sourire forcé, bien au contraire. C'était naturel, elle ne pouvait s'empêcher de sourire en voyant la bouille du petit blond.
- Bonjour, bonjour !
Elle les fit entrer avec enthousiasme, peut-être trop. Elle était nerveuse, ce qui lui arrivait rarement. Elle espérait que ce sentiment allait vite s'effacer, parce qu'elle ne voulait pas passer la soirée avec cette légère boule dans le ventre. De toute façon, elle n'avait aucun raison de stresser, tout se passait toujours bien avec Gil. Il n'y avait aucune raison de penser le contraire.
Elle déposa un baiser sur la joue de Samuel, s'accroupissant pour être à sa hauteur :
- Salut bonhomme ! Tu t'es fais beau, à ce que je vois !
Puis elle s'adressa à Gil, toujours le sourire aux lèvres:
- Comment ça va ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ AGE : 24
▐ PAROLES : 13
▐ DATE D'ARRIVEE : 04/05/2015
▐ OCCUPATION : Informaticien & PDG
▐ LES SENTIMENTS : Célibataire
▐ POINTS : 33
MessageSujet: Re: gil&mary - une soirée film   Lun 4 Mai - 23:22

Gil observait son fils depuis un moment, celui-ci était tout excité depuis le levé du soleil. Le petit garçon avait compté les jours, il attendait avec impatiente de revoir Mary. Il avait même tout prévu et ce fut un combat pour que le garçon ne choisisse pas les vêtements de son père. Gil ne comprenait pas cette fascination qu'avait son fils à vouloir qu'il porte un smoking à chaque fois qu'il rencontrait Mary. C'était une farce ? Pourtant le petit garçon avait un air sérieux gravé sur le visage alors qu'il tentait de coiffer correctement ses cheveux. Il se mit à rire, ce n'était pas un franc succès. Il le prit dans ses bras pour le chatouiller provoquant un rire saccader entre les cris de protestation qu'il lui lançait. Ils avaient encore le temps, il n'y avait pas de quoi se presser, ce n'était qu'un film entre amis. Mais à voir Samuel on aurait pu croire que c'était le rendez-vous de sa vie. Une fois que le petit garçon fut habillé, d'une chemise et d'un pantalon il enfila ses chaussures et observa son père en soupirant. Gil avait mis un t-shirt et un jean avec des baskets, il se sentait très bien comme ça.

Ils quittèrent la maison tôt dans l'après-midi, le petit avait décidé qu'il ne fallait pas venir les mains vides. Pour la première fois depuis longtemps ils étaient du même avis. Mais là où Gil préférait acheter du chocolat, Samuel voyait une bouteille de champagne. Et quand Gil pensait à un petit jouet pour le petit Sam, le garçon lui imaginait un magnifique bouquet de fleurs. Bien entendu Gil n'était qu'une marionnette entre les mains de son fils et deux heures plus tard ils avaient pris des chocolats, une bouteille de champagne et du jus d'orange ainsi qu'un grand bouquet de lys... là encore un compromis entre les deux, Samuel voulait qu'il prenne des roses. Et parce qu'il se sentait comme une marionnette, c'est le jouet que décida d'acheter Gil. Une jolie petite marionnette à enfiler dans sa main, une marionnette de chevalier avec une petite épée du plus joli effet. Ils prirent la route presque aussitôt et après de nombreux feux rouges et un début d'embouteillage dû à l'heure de pointe ils arrivèrent à l'immeuble où habitait leur hôte. Samuel était surexcité et ne tenait plus à répéter ses "vite, vite dépêche toi" à répétition.

Ils montèrent enfin jusqu'à l'appartement, Samuel courrait même dans les escaliers et les couloirs. Il avait tellement d'énergie que parfois Gil avait l'impression qu'il aspirait la sienne. Mais il était tellement heureux de voir son adorable bambin si joyeux alors il ne pouvait que sourire, sourire de le voir si impatient, de l'entendre rire. L'enfant réclama de sonner lui même, chose qui mit Gil dans une situation délicate mais il se débrouilla pour soulever son fils le temps qu'il appui malgré ses bras chargé. Moins d'une minute et Mary apparut, un grand sourire au visage. Ce fut un tel réconfort de la voir elle et l'adorable petit bébé, il aimait tellement les enfants et le petit Sam était à croqué. Et pendant que Samuel sauter dans les bras de Mary qui le saluait d'un "salut bonhomme", Gil se contenta d'observer un large sourire aux lèvres sans dire un mot.
- Je suis toujours beau moi !
Il lâcha finalement un léger rire, il ne savait vraiment pas de qui son fils pouvait tenir cette assurance, cette pointe d'arrogance et ce léger narcissisme qui lui arrivait d'avoir. Finalement Mary s'adressa enfin à lui, il sourit un peu plus la voix encore amusée.
- Je vais merveilleusement bien, malgré mon statut d'esclave.
Il plaisantait bien sûr, mais son fils faisait un peu beaucoup tout ce qu'il voulait de lui, surtout ces derniers temps. Et le fait qu'il soit là, les bras plein n'était qu'un exemple. Gil offrit le bouquet à la demoiselle sous le regard attentif de Samuel qui analyser aussi bien son père que l'expression de Mary.

- C'est un cadeau de Samuel, il tenait absolument à te les offrir.
Samuel lança un regard assassin à son père, celui-ci ne comprenait rien à rien alors que pourtant il faisait tant d'effort pour les mettre ensemble. Il poussa un long soupir bien visible devant son père avant d'entrer suivi de près par un petit Sam plein d'entrain. Gil pencha la tête sur le côté tout en passant sa main dans ses cheveux, en effet il ne comprenait pas le comportement que pouvait avoir son fils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ AGE : 21
▐ PAROLES : 24
▐ DATE D'ARRIVEE : 04/05/2015
▐ OCCUPATION : infirmière
▐ POINTS : 61
MessageSujet: Re: gil&mary - une soirée film   Mer 6 Mai - 22:09
Mary avait passé une excellente journée, depuis qu'elle s'était levée le matin. Pas d'encombres, pas d'imprévus. Et comme tous les jours, la première chose qu'elle avait vu en ouvrant les yeux était le sourire béat d'un adorable petit garçon qui ne cessait jamais de la surprendre. Malgré le rush de l'après-midi, qu'elle avait passé à faire le ménage, tout annonçait que la soirée qu'elle passerait avec Gil et Samuel serait dans la continuité de cette journée.
Et elle pouvait le voir rien qu'au regard de Samuel, lorsqu'elle ouvrit la porte. Il avait l'air excité comme une puce, ce qui ne changeait pas de d'habitude. Son père quant à lui, était caché derrière toute sorte de choses. Un énorme et magnifique bouquet de lys, une bouteille de champagne et une bouteille de jus d'orange. Et entre tout ça, une petite marionnette d'un chevalier et son épée.
Samuel sauta dans les bras de la jeune femme, comme s'il avait attendu ce moment des années entières. Mary sourit à sa remarque :
- On se demande de qui tu tiens ça.
En parlant d'héritage, Mary se releva, Sam toujours accroché à sa jambe, vers Gil.
- Ah oui, je connais ça aussi.
Elle rit de bon cœur et caressa du bout des doigts le crâne chevelu du petit Sammy.
- Qu'est-ce qu'on ne ferait pas pour eux ?
Effectivement, elle ne pouvait penser à une seule chose qu'elle ne ferait pas pour le petit garçon et ses grands yeux bruns. Et elle s'imaginait parfaitement que c'était la même chose pour Gil. Ils étaient tous les deux seuls avec un enfant, et ces deux petites choses étaient sans doute la raison de vivre pour l'un comme pour l'autre.
Gil lui tendit le bouquet de lys. C'étaient ses fleurs préférées, juste après les tulipes. Si Mary n'avait pas été infirmière, elle aurait été fleuriste. Elle adorait les fleurs, autant qu'elle adorait son métier. Elle l'attrapa avec délicatesse et sourit de plus belle. Elle appréciait vraiment le geste. C'était la deuxième fois qu'on lui offrait des fleurs dans toute une vie, et elle n'aurait jamais cru que c'était encore de coutume. Mais visiblement, Samuel avait hérité de bonnes manières.
- Eh bien dans ce cas, merci Samuel !
Le petit avait soupiré, et fusillé son père du regard, ce qui amusa quelque peu Mary. Elle se doutait qu'il était difficile pour Gil de comprendre son fils. Samuel était très intelligent, et savait ce qu'il voulait et surtout comment l'obtenir. En fin de compte, Mary était convaincue qu'elle ne pourrait pas avoir une conversation plus intéressante avec un enfant de dix ans qu'avec Samuel, ce qui était merveilleux et sans doute un peu flippant pour son père. Mais il s'en sortait très bien, même tout seul.
Mary se décala pour laisser entrer ses invités. Sammy se détacha de sa jambe, et leva la tête vers Gil. Il était très grand, et Sam semblait très impressionné. Il le connaissait bien, pourtant, mais chaque fois qu'il le voyait, il avait cette lueur dans le regard. Comme s'il l'admirait, tout en étant d'une timidité extrême.
- Je vais mettre les fleurs dans un vase, merci encore. Installe-toi, fais comme chez toi !
Elle referma la porte, et alla dans la petite cuisine trouver dans quoi mettre le bouquet. Une fois fait, elle revint dans le salon.
- C'est un peu exigu comme espace, et le canapé est un peu petit mais en se serrant un peu on devrait pouvoir tous loger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

▐ AGE : 24
▐ PAROLES : 13
▐ DATE D'ARRIVEE : 04/05/2015
▐ OCCUPATION : Informaticien & PDG
▐ LES SENTIMENTS : Célibataire
▐ POINTS : 33
MessageSujet: Re: gil&mary - une soirée film   Ven 8 Mai - 12:59
Gil ne pouvait compter les fois où il avait fait des choses complètements folles simplement parce que Samuel le lui avait demandé : se déguiser en extraterrestre, le petit ayant vu MIB il voulait jouer l'agent S, c'était très drôle jusqu'au moment où ils se sont retrouvé au milieu de la rue avec tous les passants qui les observer... une expérience qu'il s'était juré de ne plus expérimenté jusqu'à l'épisode du costume de canard... que de traumatismes pour un parent. Il secoua la tête pour échapper à ses souvenirs les plus déconcertants et posa ses yeux sur son fils. Celui-ci faisait déjà comme chez lui, il venait de temps en temps mais il avait pris ses marques. Gil était un peu plus réservé, il entra seulement lorsqu'elle y invita. Il déposa d'abord son sac contenant une immense boîte de chocolats, puis la bouteille de champagne et celle de jus d'orange... ils les auraient bien mise dans le sac mais il avait peur que celui-ci ne supporte pas le poids et craque. Les mains enfin libres Gil attrapa le petit Sam, il le souleva au-dessus de sa tête pour le regarder. Ce petit lui rappelait sans cesse les meilleurs moments de sa vie : les premières années de Samuel.

- Tu ne me dis même pas bonjour, il n'y en a que pour Samuel ! Je suis jaloux !  
Gil riait tout en disant cela, il fit tourner le petit dans les airs avant de le ramener contre lui. Il aimait tellement les enfants, parfois il se disait qu'il en voudrait bien un autre juste pour revivre les premières nuits blanche, les premiers pas, les premiers mots, toute ces petites choses merveilleuses et un peu moins qui rendent la vie de parent si passionnante. Il s'installa sur le canapé, gardant toujours le petit garçon dans ses bras. Puis il lui montra enfin la marionnette qu'il lui avait acheté. Il la secoua devant lui pour attirer son attention avant de le voir lever les mains comme pour l'attraper. Gil avait complètement oublié son fils, d'ailleurs il ne le voyait même plus. Samuel suivait Mary comme son ombre et il l'observait, elle récupérait un vase pour y mettre les fleurs. Comment pouvait-il amener une évolution dans ce qui formerait un jour sa merveilleuse et parfaite petite famille ? Il y réfléchissait très sérieusement alors qu'inconsciemment il allait s'accrocher à la jambe de Mary tout comme Sam le faisait un moment avant et lâcher dans un murmure cette petite phrase.
- Dis... tu ne veux pas devenir ma maman ?
Lorsqu'il réalisa ce qu'il venait de dire, il s'écarta brusquement et retourna rapidement jusqu'à son père avant que Mary ne puisse répondre quoi que ce soit... dans le cas où elle avait entendu ce qu'il lui avait demandé.

Gil toujours hypnotisé par le bébé qu'il tenait dans les bras aperçu finalement son fils avec une expression toute bouleversée sur le visage. Il se redressa légèrement, arrêtant les mouvements de la marionnette ce qui permis au petit Sam de l'attraper, elle et sa main qui était à l'intérieur. Le bout de chou découvrait le petit chevalier en tissus avec une curiosité grandissante.
- Tu boudes toujours ? Qu'est-ce qui ne va pas ?
Il ne demandait qu'à comprendre son fils, celui-ci était si heureux de venir ici et maintenant voilà qu'il lui lançait des regards meurtrier et qu'il tirait une mine à faire peur. Il n'avait que cinq ans, ne pouvait-il pas simplement vivre la joie de son innocence sans se compromettre dans des réflexions qui le dépasser ? Gil ouvrit grands ses bras, plaçant le bébé d'un côté et offrant une place à son fils.
- Tu veux un câlin ?
Samuel ne dit rien, il vint simplement se placer dans les bras de son père. Il se serra contre lui comme il le faisait plus petit, c'était un peu son cocon, un lieu de sécurité où il se sentait protéger de tout même de ses erreurs, même de la peur de voir ses rêves se briser. Il enfoui son visage contre le torse de son père comme pour disparaitre et se fit tout silencieux. Gil lui caressa doucement les cheveux et le laissa se calmer tout seul, il ne savait pas quoi lui dire de toute façon.

- Il faut pas mettre ça dans la bouche !
Samuel s'était réveillé d'un coup et il avait prononcé ça sur un ton protecteur, comme un grand-frère qui sermonnait son cadet pour une bêtise. En tournant la tête Gil aperçu l'adorable Sammy qui mordillait l'épée du chevalier marionnette. Il lâcha un petit rire tout en se tournant voir si Mary était de retour et à quoi elle pouvait bien être occupé. Il aurait pu rester avec les deux enfants des jours durant sans s'ennuyer mais une présence un peu plus adulte ne lui ferait pas de mal. Lorsqu'il l'aperçu il sourit.
- Tu as besoin d'un coup de main pour quelque chose ?
S'il pouvait aider, il le ferait avec plaisir. L'appartement était plutôt petit, mais ça ne déranger pas Gil qui trouvait à cela un sentiment de chaleur. En fait il s'y sentait bien, surtout entourer de ces deux beaux enfants. Samuel récupéra la marionnette pour jouer avec Sam et Gil lui n'était plus qu'un spectateur coincé au milieu. Il riait tout de même de temps en temps, son fils avait l'air d'avoir oublié ce qui le tracasser un instant auparavant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: gil&mary - une soirée film   
Revenir en haut Aller en bas

gil&mary - une soirée film

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Azeffoun ( Tizi Ouzou) : Coup d’envoi du festival du film amazigh ...
» Audiovisuel (voix-off, photo, film, créa logo, peinture...)
» Le film de la semaine!!
» Un condamné à mort s'est échappé - film de Bresson
» polémique autour du très malthusien "HOME" de yann Arthus Bertrand
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Family 2.0 :: los angeles
la ville des anges ouvre ses portes
 :: Santa Monica :: Résidences
-