AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Tryan • Le calme avant la tempête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Tryan • Le calme avant la tempête.   Mar 10 Mar - 23:53
Le calme avant la tempête.


Lundi matin, retour à la réalité du boulot après un weekend chargé en émotion ! Samedi soir, la belle avait rendez-vous pour la première fois depuis la naissance de son fils, avec un homme et pour la première fois, avec un autre homme que Kyan. Sauf que rien ne s'était passé comme prévu, le beau brun a débarqué à l'improviste, un cadeau pour Noah et dans le même temps, son fameux rendez-vous n'était jamais venu ! Mais était-ce un mal pour un bien finalement ? Car, au final, elle avait passé une superbe soirée avec son ex-amoureux. Ils avaient beaucoup discuté, notamment de leur fils, et ils avaient beaucoup ri aussi, comme avant si on peut dire. Le lendemain, il était même revenu pour passer l'après-midi avec eux, comme la veille au soir le petit dormait chez le père de la belle. Sans la drôle de situation qui unissait tout le monde, ils avaient presque l'air d'une vraie famille et qui c'est, avec le temps ils le deviendront peut-être. En tout cas, ce lundi matin, elle était de très bonne humeur, elle déposa le petit chez sa mère qui le gardait pour la journée et partit au travail. En arrivant à la salle de danse, elle fut happée par son amie, la fameuse amie qui lui avait organisé son rendez-vous foireux ! Tiens, ça tombait bien, elle allait lui dire sa façon de penser et qu'elle ne lui organise plus jamais de rencard ! Mais contre tout attente, elle lui expliqua qu'il était bien venu et qu'un homme lui avait ouvert la porte en disant qu'elle était sa femme. Inutile de dire qu'elle fit le lien rapidement avec Kyan. Le garçon en question avait dû arriver quand elle cherchait sa paire de chaussures et son ex l'avait mis à la porte. Elle n'en revenait pas et son sang ne fit qu'un tour. Comme avait-il pu ? Et comment il avait fait pour faire semblant de rien toute la soirée et tout l'après-midi hier ? Elle était folle de rage ! Bon, elle lui envoya un sms, style de rien, demandant s'ils pouvaient déjeuner ensemble ce midi, elle ramènerait des sushis. Il lui répondit quasi tout de suite en acceptant.

Le midi, elle se rendit donc à l'hôtel du beau brun, sa colère s'était un peu atténuée, elle s'était défoulée en dansant et il pouvait s'estimer heureux ! S'il y en a un qui connaissait bien la belle et savait comment elle pouvait être quand elle était en colère, c'était Kyan ! Ses plus grosses prises de têtes c'était avec lui. Comme elle était attendue, une femme, très élégante l'emmena au bureau et elle ne pouvait pas s'empêcher d'être impressionnée par l'endroit. Quand elle entra, elle le trouvera assis et il se leva dès qu'il posa les yeux sur elle. Il avait un magnifique sourire et elle oublia sa colère l'espace d'un instant. « Salut... » Dit-elle en contournant le bureau et en s'asseyant sur ce dernier, juste à côté de lui, puis elle ajouta : « Tu te souviens du rendez-vous que j'avais ce weekend, celui qui m'a posé un lapin ? Et bien j'ai appris une chose assez intéressante aujourd'hui, apparemment il serait venu et un homme lui aurait ouvert la porte en disant qu'il était mon mari. Étrange non ? » Inutile de faire un dessin, il devait comprendre de quoi elle parlait, ou alors, si ce n'était pas lui, c'était peut-être le voisin ! Enfin, elle doutait fort qu'il nie, il n'y avait aucun doute possible pour le coup. On remarquera qu'elle était pour l'instant très calme, elle attendait surtout une explication de sa part, savoir le pourquoi du comment, oui, pourquoi il avait agi de la sorte. Par jalousie sans doute, mais de la jalousie par rapport à Noah ou à elle ? Peut-être aussi les deux d'ailleurs. « J'aimerais bien savoir à quoi tu joues en fait. Et surtout, de quel droit tu te permets de te mêler de ma vie privée ? Je te rappelle que cette dernière ne te concerne plus depuis que tu as préféré New-York à moi. » Dit-elle toujours assez calmement, mais avec cette phrase, on sentait que son sang était en train de bouillir et qu'il avait intérêt à avoir une très bonne excuse s'il voulait ressortir en vie de ce bureau.

Spoiler:
 

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Ven 13 Mar - 0:24
Aujourd’hui en débarquant au bureau, Kyan avait le sourire aux lèvres bien plus que vendredi ou samedi quand il était venu à son hôtel de mauvaise humeur, pensant encore et toujours à son fils dont il venait d’apprendre l’existence, et dont il ignorait tout. Ce jour-là bien honnêtement notre jeune homme était assez mal, ne comprenant pas trop ce qu’il lui tombait dessus. Il allait un peu nerveusement voir Trish sur son lieu de travail, sachant qu’il était sûr de la trouver là-bas. Il voulait juste lui dire qu’il était de retour à Los  Angeles, car elle avait le droit de le savoir de sa bouche, et pas d’une de leur connaissance qui lui dirait dans deux mois que Kyan était devenu le directeur du Shutters on the Beach… Oui, au vu de leur relation passée et de la manière dont ça s’était fini, il avait ressenti le besoin de la voir. Et même si ça se passait mal, ça n’aurait été rien comparé à la bombe qui s’était abattu sur lui car il était le papa d’un petit garçon. Impensable, et pourtant ce petit bonhomme avait deux ans. Et si pendant deux jours il avait trainé la pâte, c’est parce qu’il voulait en savoir plus, et que Trish avait reporté leur rendez-vous.  Il se posait donc pleins de questions qui avaient été sans réponse pendant deux jours. Mais si aujourd’hui tout allait mieux pour lui, c’est parce qu’il avait passé un très bon weekend, presque en famille dirons-nous. Oui, samedi soir il avait débarqué un peu à l’improviste pour s’expliquer avec Trish, et il avait eu un joli moment avec son fils avant que ce dernier ne file chez son papi et que Kyan tienne compagnie à son ex pour la soirée, après avoir viré son rencard. Bien sûr elle ne le savait pas ! Et le lendemain après-midi, il était venu passer un long moment avec la jolie métisse, mais surtout son fils. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que tout s’était bien passé dans l’ensemble. C’était limite déconcertant de se dire que jeudi soir c’était une Trish en furie face à Kyan, et que samedi soir elle lui avait fait la cuisine, et avait été plus qu’agréable le dimanche. Mais il n’allait pas s’en plaindre. Et si ça se passait mieux que bien ? Bah ouais, en cours de matinée, Kyan reçut un SMS de Trish, lui proposant de déjeuner ensemble, et qu’elle apporterait même japonais avec elle. Parfait pour Kyky qui acceptait bien volontiers cette initiative de son ex. Enfin le piège, c’est qu’il risquait notre beau brun de se faire des films et s’imaginer des choses…

Midi arriva bien vite, tout comme Trish. Il avait prévenu sa secrétaire. Pas besoin de le déranger à lui dire qu’elle était là, juste à la conduire jusqu’à lui. Et après que la demoiselle fut escorté jusqu’au bureau de Kyan, Trish y entra, resplendissante dans sa jolie robe blanche, levant le directeur de son siège avec un joli sourire, ravi de la voir dans son bureau. Elle s’approcha de lui, s’asseyant sur le rebord de son bureau et il lui répondit : « Bienvenue ici… Ta proposition de repas m’a faite très plaisir… » Il reposa ses fesses dans son fauteuil, la belle face à lui sur son bureau, et là il faisait un peu moins le fier, son sourire disparaissant petit à petit lorsqu’elle parlait de son rencard qui lui avait posé un lapin samedi soir, demandant s’il s’en souvenait, car apparemment quelqu’un lui aurait ouvert la porte en prétextant être son mari. Bizarrement elle était très calme en lui posant ses questions. Bien sûr elle n’était pas idiote et savait très bien que cet homme était Kyan. Il baissa un instant le regard, se disant qu’il était grillé, puis recroisa le regard de Trish pour lui répondre gentiment : « Oh je vois… Effectivement je me souviens très bien de ce supposé rencard… Et oui c’est bien moi qui ai ouvert la porte. Il t’a contacté finalement ? » Demanda-t-il instinctivement sans trop savoir pourquoi avant de reprendre « Enfin bref, c’est vrai que qu’il est parti à cause de moi… Je t’ai appelé pendant que tu cherchais tes chaussures, et comme tu ne venais pas j’ai ouvert la porte avec Noah dans les bras pour pas le laisser seul. Et je lui ai peut-être un peu fais comprendre que c’était notre fils… » dit-il un peu gêné avant de reprendre une nouvelle fois, en riant : « Enfin je lui ai proposé d’aller te chercher, mais il n’a pas voulu nous déranger… » Vous remarquerez qu’il ne disait pas avoir dit clairement qu’ils étaient mariés. Bah ouais, il avait un peu honte de ce gros mensonge ! Néanmoins Trish voulait en savoir plus. Bon, au moins elle ne criait pas et restait anormalement calme, demandant à quoi il jouait. Même si elle lui mettait un joli calme, montrant son agacement lorsqu’elle lui annonça qu’il n’avait aucun droit de se mêler de sa vie privée depuis qu’il avait préféré New York à elle. Il haussa les épaules : « Je joues  à rien Trish… Je ne sais pas pourquoi je t’ai rien dis… Peut-être parce que je me suis dit qu’en fait je verrais plus Noah, je devrais m’en aller, et surtout qu’on n’aurait pas eu notre discussion de samedi soir… Désolé d’avoir été égoïste et de t’avoir menti ce soir-là. Je voulais juste qu’on parle de Noah en fait… » Puis après un petit blanc, il reprit bien sûr de lui cette fois : « Et pour info je le répète, j’ai jamais préféré New York à toi, j’aurais préféré New York avec toi comme je te l’ai dit l’autre fois… » Oui, ça le soulait qu’elle pense ça alors qu’il aurait rêvé qu’elle vienne avec lui… Et surtout il voulait éviter la crise de nerfs dans son bureau…

Spoiler:
 

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Ven 13 Mar - 21:19
Alors que le weekend avait été parfait, qu'elle était de bonne humeur, il fallait que cette "nouvelle" vienne tout gâcher ! Et oui, elle venait d'apprendre de son amie que le mec avec qui elle lui avait organisé un rendez-vous, était bien venu la chercher, mais qu'un homme l'avait viré en disant être son mari. Evidemment, elle comprit tout de suite de qui il s'agissait étant donné que le seul homme à avoir été là samedi soir était Kyan, son père était bien passé, mais juste deux minutes, donc le beau brun était la seule option. Elle était très en colère, en colère qu'il puisse croire qu'il avait un quelconque droit sur elle et qu'il décide à sa place, qui elle peut ou ne peut pas voir. Certes, c'était le père de son fils, et oui, ils avaient passé un excellent weekend, presque comme une famille normale, mais ils n'étaient pas une famille normale ! Il allait devoir se rentrer ça dans son crâne de piaf avant qu'elle se fâche réellement et qu'il ne voit plus son fils ! Elle proposa alors un déjeuner au jeune homme et il accepta, heureusement pour lui, elle passa sa matinée à danser et ça évacua un peu sa colère, sinon qu'est-ce qu'il aurait pris ! Là, elle serait un minimum courtoise... Au début tout du moins. Elle arriva donc à l'hôtel de son ex, elle était attendue donc au moins, elle n'avait pas à attendre deux heures pour voir le grand patron. La belle entra donc dans le bureau du jeune homme et s'installa sur ce dernier. Trish n'y alla pas par quatre chemins, lui expliquant tout de suite sa révélation du jour. Le visage du jeune homme se décomposa et elle comprit donc que c'était bien lui ! De toute façon, il avoua et lui expliqua le pourquoi du comment et elle n'en croyait pas ses oreilles ! « Non, il a contacté l'amie qui nous avait organisé le rendez-vous et elle me l'a dit ce matin. Oui, donc tu l'a viré ! Clairement ! Et lui, il lui a dit que tu avais dit que j'étais ta femme et que je préparais le repas dans la cuisine pour notre fils ! Assume jusqu'au bout au moins. C'est bien pour ça qu'il est parti ! » Sa voix était toujours assez calme... Miracle, se bonifiait-elle avec le temps ?

Puis, elle lui demanda à quoi il jouait ! Lui disait qu'il n'avait aucun droit de se mêler de sa vie privée, qu'il l'avait justement perdu quand il était parti à New-York. Il répondit qu'il ne savait pas vraiment pourquoi il ne lui avait pas dit, avant de s'expliquer, disant qu'il ne verrait plus Noah et qu'ils n'auraient pas eu leur discussion, il voulait absolument parler de Noah. Bon point cela dit, c'est vrai qu'ils n'auraient pas discuté si elle était partie en rendez-vous, mais même si la cause était noble, ce qu'il avait fait, c'était mal et il le savait ! La preuve, il s'en excusa, disant être désolé d'avoir été égoïste et de lui avoir menti. Il laissa ensuite un blanc, disant qu'il n'avait pas du tout, préféré New-York à elle, il voulait New-York avec elle... Oui, enfin, il était parti sans elle au final ! Et surtout, il ne l'avait pas cru quand elle avait dit être enceinte ! Résultat, il avait loupé deux ans de la vie de son enfant... Mais bon, à quoi bon revenir, encore, sur cette discussion ? Cela n'avait aucun sens. La belle le regarda un instant avant de dire : « Et même si tu était parti, tu aurais pu revenir à un autre moment, le lendemain par exemple ! Surtout que tu es arrivé à l'improviste et tu savais que j'avais un rendez-vous, je ne te l'ai pas caché ! Je t'ai fait confiance, je t'ai laissé entrer pour discuter un moment et toi, tu en as profité pour me faire un coup bas. C'est comme ça qu'on démarre notre nouvelle relation ? En commençant dès le début à mentir ? On a un enfant je te rappelle, on se doit de se faire confiance pour l'élever le mieux possible. C'est déjà dur pour moi de te laisser revenir dans ma vie, dans notre vie, après ce qu'il y a eu y a trois ans et tu viens de tout gâcher avec ce mensonge minable ! » Bon, finalement, elle n'était plus si calme... Mais ça faisait du bien de laisser sortir sa colère et sa rancœur aussi ! Puis elle ajouta : « Tu étais jaloux ? Jaloux par rapport à Noah ? A moi ? » Elle posait la question en le regardant dans les yeux, elle espérait une réponse honnête pour une fois.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Lun 16 Mar - 1:17
Voilà donc le troisième jour d’affilée que notre jeune homme allait voir Trish. Et ça lui faisait un peu bizarre d’ailleurs. Samedi soir elle l’avait invité à rester pour dîner avec elle, ils avaient passés le dimanche après-midi presque en famille en étant tous les deux avec Noah, et ce midi elle lui proposait de venir déjeuner avec lui en apportant les sushis. Autant dire que Kyan commençait vraiment à se faire des idées. Et si tout comme lui elle craquait à nouveau après leurs bons moments du weekend ? En tout cas cette proposition de déjeuner en tête à tête, c’était son idée à elle, donc pourquoi pas ? Mais bon, il valait mieux éviter les faux-espoirs et se faire des films. Pourtant lorsqu’elle entra dans le bureau pour venir à lui et s’installer sur le coin de son bureau, il ne pouvait s’empêcher d’avoir un joli petit sourire sur les lèvres. Elle était si jolie il faut dire… AAAAAhhh Kyan reprend toi, y a plus rien entre vous… Enfin d’ailleurs bien vite Trish le ramena avec elle sur Terre puisqu’elle lui annonça que son amie qui lui avait arrangé un rendez-vous avec un homme samedi soir lui avait fait part de ce qu’il s’était passé chez elle. Enfin du moins ils se doutaient qu’elles en avaient parlé et qu’elles en étaient venues à la vérité. Et en l’occurrence Trish lui rappela les faits. D’après son amie, Kyan l’avait dégagé en disant qu’elle était sa femme et qu’elle préparait le repas pour leur fils. Bon, il était grillé totalement, et il ne s’attendait pas vraiment à ça samedi soir quand il l’avait fait. Elle lui demanda d’assumer sa connerie jusqu’au bout. Bon, elle était calme, mais pour combien de temps ? Aucune idée… Kyan releva tout de même les yeux vers elle, et s’expliqua : « Il est parti à cause de moi, mais clairement je l’ai pas viré… Je lui ai même proposé d’aller te chercher et il a dit que non ce n’est pas grave il verrait ça plus tard parce qu’il ne voulait pas nous déranger. Alors oui c’est de ma faute, mais je t’assure que je ne l’ai pas dégagé comme on a pu te le dire… » Et c’était vrai en plus ! Il avait vraiment proposé d’aller la chercher, mais l’homme n’avait pas préféré. Bon c’est sûr que sur le coup Kyan était ravi de son coup, mais là il se sentait un peu con…

Surtout que maintenant elle lui demandait à quoi il jouait, lui disant qu’il n’avait aucun droit d’interférer dans sa vie privée depuis qu’il était parti pour New York au lieu de rester avec elle ici… Il s’excusa donc, admettant avoir très mal agit, mais qu’il l’avait fait pour passer encore un peu de temps avec Noah et surtout en parler avec elle. Il en avait vraiment besoin et avait agi égoïstement juste pour avoir une chance d’éclaircir toute la situation. Et puis ça le soulait qu’elle dise qu’il avait préféré partir là-bas alors que lui aurait juste voulu qu’elle vienne avec lui, chose qu’elle n’avait jamais voulu faire. Pas une fois elle lui avait proposé ça à cause de son rêve de danseuse. Du coup c’était chacun de son côté… Enfin là-dessus elle ne disait plus rien, par contre elle lui fit une belle et longue morale sur son comportement. Bizarrement en jouant les mère moralisatrices elle commençait un peu à perdre son calme… Bon oui il aurait pu revenir le lendemain comme elle le disait, surtout qu’il l’avait fait, mais il aurait encore passé sa soirée à se ronger les ongles en reportant la discussion, et surtout elle avait dit qu’ils avaient trente minutes, et qu’au final ils n’auraient pas parlé une seule minute s’il avait fait ça. Mais là il se sentait un peu mal quand elle parlait de confiance, qu’ils devaient pouvoir se faire confiance pour leur fils, sans se faire des coups bas. Il baissa un peu le regard, elle devait voir comme il avait honte de son comportement égoïste, mais ça ne l’empêchait pas d’en rajouter en disant qu’il avait ruiné tout ce qu’ils avaient construit ce weekend ensemble avec son mensonge. « Oui je sais que j’aurais pu repassé, la preuve je suis passé hier, mais ça m’aurait encore rongé plus longtemps et j’avais besoin qu’on parle de tout ça ensemble… J’ai vraiment pas réfléchi, et j’ai juste pensé qu’au final on aurait pas discuté du tout alors qu’on devait avoir une demi-heure… Je te le redis je suis désolé de ce qu’il s’est passé samedi soir. Que ce soit tous les deux samedi soir, ou à trois dimanche après-midi on a commencé à construire quelque chose, j’aimerais vraiment que tu puisses on va dire me pardonner pour qu’on puisse continuer sur cette bonne lancée. » Puis elle fixa Kyan, cherchant une réponse honnête lorsqu’elle lui demanda s’il était jaloux pour Noah, pour elle également. Comment lui mentir sans lui qu’elle ne le remarque ? Et puis merde, il prit une grande inspiration, se levant de son fauteuil pour soutenir son regard et il se lança : « Pourquoi tu me demandes ça ? » Un léger blanc, et bien vite il reprit le plus honnêtement du monde : « Oui je suis jaloux à l’idée que mon fils puisse connaître un autre homme que moi, et vu comment tout s’est bien passé samedi, t’étais si jolie, si souriante que oui, j’ai été jaloux à l’idée que tu sortes avec un autre homme… J’aurais pas dû, c’est à sens unique mais oui c’était de la jalousie Trish… » Bon là il allait être très vulnérable après lui avoir dit ça, parce que lui avait été jaloux, mais Trish n’avait aucune jalousie elle, elle s’en fichait de Kyan puisqu’elle comptait sortir avec un autre mec ce soir-là… Il ne détourna pas son regard d’elle, mais face à ce blanc, il dit nerveusement : « Réponds moi quelque chose Trish, je me sens con dans ce silence… » Ah bah oui, soit elle pourrait clairement le tuer dans l'oeuf en disant qu'eux c'était fini, et lui en mettre plein la tête, ou ressentir quelque chose de positif...

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Lun 16 Mar - 16:42
Trish était en colère, mais étrangement calme pour le moment, ce qu'elle voulait surtout, c'était avoir des explications, qu'il lui explique clairement pourquoi il a fait ce qu'il a fait et surtout, qu'il assume. Dans un sens, elle n 'était pas mécontente de ne pas avoir dîné avec le gars en question, elle n'en avait pas réellement envie, mais elle se disait que ça pourrait lui changer de son quotidien... Et puis, elle avait accepté avant le retour de Kyan, que pouvais-t-elle dire ? Mon ex est de retour donc salut ? Bien sûr que non ! Donc le fait de ne pas avoir dîné avec lui, ça lui était égal, ce qu'elle n'appréciait pas c'est qu'il est pris la décision à sa place, qu'il l'ai viré en mentant en plus ! Car, jusqu'à preuve du contraire, elle n'était pas sa femme ! Elle était bien la mère de son fils, mais ça s'arrêtait là. Kyan se défendit en disant ne pas l'avoir viré, ajoutant qu'il avait même proposé d'aller la chercher, mais qu'il avait refusé. Ben normal... Si vous avez un rendez-vous et qu'une personne ouvre et vous annonce que le rendez-vous en question est marié et a un enfant, vous aussi, vous seriez parti ! Réaction typique. Le pauvre mec a dû se demander quoi, se demander pourtant sa pote lui avait organisé un rendez-vous avec une femme mariée, car pour Noah, il le savait, sa copine lui avait bien dit qu'elle avait un enfant et ça n'avait pas d'importance d'après elle, donc il était parti à cause de Kyan et uniquement à cause de lui. Elle répondit : « Bien sûr ! Donc toi, tu as un rendez-vous avec une femme, tu arrives chez elle et un homme t'ouvre la porte en disant être son mari et tu restes ? C'est totalement logique qu'il soit parti, n'importe quelle personne en aurait fait autant ! Et puis, heureusement pour toi, tu aurais fait quoi s'il avait voulu entrer ? » Là, il était dans une belle merde, un peu comme il l'était actuellement d'ailleurs.

Puis, la belle l'enchaîna, sa colère mit du temps à arriver, mais finalement, maintenant elle était là, même si ça restait encore modéré... Lui seul savait ce qu'elle pouvait faire ou dire quand elle était vraiment très en colère. En gros, elle lui disait qu'il avait tout gâché, tout ce qu'il avait pu faire ce weekend, notamment avec Noah, mais, finalement, s'ils n'avaient pas fait ça, s'il n'avait pas viré ce mec, auraient-ils eu un si beau weekend ? C'est toute une question de cause à effet... Alors, oui, il avait agi en égoïste et elle lui en voulait beaucoup, mais il avait agi pour eux et pouvait-elle vraiment lui en vouloir pour tout ça ? Pour avoir voulu passer du temps avec eux, surtout que si elle l'avait contacté comme prévu, ils n'en seraient peut-être pas là. Mais bon... Il avait interféré dans sa vie privée et c'était surtout ça qu'elle n'arrivait pas à digérer, comme s'il avait encore un avis à donner sur qui elle pouvait, ou pas, fréquenter ! Une nouvelle fois il s'excusa, disant ne pas avoir réfléchi, qu'ils n'auraient pas eu le temps de discuter s'il n'avait pas fait ça et il termina en disant qu'ils avaient commencé à construire quelque chose et qu'il voulait qu'elle lui pardonne. Trish ferma les yeux un instant avant de dire : « On pouvait parler à un autre moment ! Tu as dit que tu restais définitivement à Los Angeles, donc je ne vois pas en quoi c'était si urgent. Et puis, le souci n'est pas là, si tu commences déjà à me mentir alors qu'on vient de se "retrouver", comment je pourrais te faire confiance ? Surtout avec Noah ! » Il ne s'agissait pas seulement d'elle, mais aussi de son fils ! Il fallait qu'elle est 100% confiance en lui s'il voulait qu'elle lui laisse un vrai rôle de père... Enfin, elle lui demanda quand même s'il n'avait pas surtout agi par jalousie... Il se leva et soutenu son regard en demandant pourquoi elle demandait ça, elle haussa les épaules et après un léger blanc il disait que oui, c'était bel et bien de la jalousie. Le cœur de la belle manqua un battement, elle ne savait pas si elle était heureuse de savoir ça ou pas, elle était dans le flou total et elle ne savait pas quoi dire, pas quoi faire. Sa gorge était comme nouée... En plus il parlait de "sens unique" donc c'était bien de la jalousie "amoureuse" et pas seulement parce qu'elle était son ex et qu'il pensait avoir un quelconque droit sur elle. Il l'a sorti de sa torpeur en demandant qu'elle dise quelque chose... Et elle ne savait pas trop pourquoi, mais elle commença à pleurer, de rage ? De Joie ? Puis, enfin, elle brisa le silence, tentant de s'exprimer tant bien que mal entre deux sanglots : « T'as pas le droit de faire ça Kyan ! Tu m'as brisé le cœur, j'essaye de tourner la page depuis trois ans, de construire ma vie avec mon fils et quand j'ai enfin trouvé un semblant d'équilibre, tu reviens ! Qu'est-ce que tu veux bon sang ?!! » Elle avait presque crié sur cette dernière phrase, elle était en larme, elle ne savait pas comment se calmer et gérer cette situation.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Jeu 19 Mar - 0:34
Kyan n’avait pas vraiment vu venir ce moment… C’est pour dire s’il n’avait pas réfléchi samedi soir en le faisant. Parce que oui, c’était inévitable que Trish saurait la vérité à un moment ou à un autre. Mais vraiment sur le coup il n’y avait pas pensé du tout, la preuve, c’était enjoué et souriant qu’il avait accueilli Trish dans son bureau. Si vraiment il avait pensé s’être fait griller, il n’aurait pas agis de la sorte. Et Trish n’était pas passé par quatre chemins pour demander des explications à son Kyky, la preuve, à peine installée sur le coin du bureau, elle commença à évoquer ce fameux évènement, demandant au jeune homme s’il s’en souvenait. Pourquoi mentir ? ça ne servirait à rien, il n’avait aucune échappatoire si ce n’est donner à la demoiselle des explications sur ce qu’il s’était passé à ce moment-là. Kyan donna sa version des faits, la vraie, enfin à 95%... Car oui, il n’assumait clairement pas le fait d’avoir dit qu’elle était sa femme, tout simplement parce que ça revenait à avouer qu’il avait été jaloux et qu’il voulait vraiment que ce rendez-vous tombe à l’eau. Il se contenta donc de dire qu’il avait dit que Trish faisait le repas pour leur fils. Mais jamais il ne l’avait dégagé en tout cas. Mais bien sûr il savait que l’autre ne voudrait pas déranger vu ce que lui avait dit Kyan, ça coulait de source. D’ailleurs même Trish le savait, puisqu’elle disait que c’était logique qu’il avait refusé de voir Trish vu ce qu’il lui avait dit. Il lui demanda même son avis, mais bien sûr il était conscient de la situation. Néanmoins elle lui demanda ce qu’il aurait fait si jamais cet homme avait voulu voir Trish tout de même. Il avait l’impression de se faire engueuler par sa mère quoi… Il haussa les épaules, et répondit toujours assez gêné : « Bien sûr que non, tu le sais aussi bien que moi que c’est logique… Mais s’il avait voulu te voir je l’aurais fait entrer, je serais venu te chercher à ta chambre, te laissant Noah et je serais parti… » ça l’aurait fait chier, mais qu’est-ce qu’il aurait pu faire d’autre ? Là au moins il avait agi dans l’ombre, et il savait que l’autre aurait dégagé, et il était dans le fond fier de lui…

Enfin là Trish commençait finalement à s’énerver. C’était un miracle qu’elle ait pu rester si calme jusqu’à maintenant d’ailleurs… Elle joua sur la corde sensible, disant qu’elle lui faisait confiance, qu’elle acceptait que Kyan revienne dans leur vie à Noah et elle, et qu’elle avait besoin de pouvoir lui faire entièrement confiance, et non pas qu’il lui fasse des coups bas. Il avait agis égoïstement, mais il ne regrettait pas vraiment vu le superbe weekend qu’ils avaient passé ensemble. Et comme il le lui avait dit, s’il avait fait ça, c’était pour passer du temps avec elle, à parler samedi soir, et surtout sans cela il n’y aurait pas eu la belle journée on va dire familiale hier après-midi. Il avait passé un si bon moment avec eux deux que dans le fond même s’il venait de s’excuser, il avait fait ça pour être avec eux. Et honnêtement, il voulait juste maintenant obtenir le pardon de Trish, qu’elle pense à leurs bons moments, et qu’elle ne lui tienne pas rigueur de son erreur dans le but de pouvoir avancer dans leur relation. Néanmoins elle disait qu’ils pouvaient parler à un autre moment vu qu’il était de retour pour de bon à Los Angeles, que ce n’était pas urgent, mais que surtout elle lui en voulait car il commençait déjà à lui mentir, alors qu’elle voulait pouvoir lui faire confiance, surtout pour Noah. Il comprenait la demoiselle, mais elle devait aussi le comprendre lui : « C’était urgent pour moi ! J’ai passé deux jours à tourner comme un lion en cage, j’avais besoin qu’on en parle, je pouvais plus attendre encore je ne sais combien de temps, surtout que tu m’évitais parce que tu n’étais pas sûre… Et tout ça c’était avant qu’on dîne ensemble samedi soir, avant qu’on passe la journée tous les trois hier ensemble… Je ne veux pas vous faire de mal, je veux vraiment comme toi, et tu peux me faire confiance, c’était idiot et égoïste de ma part, je l’ai fait pour te parler, pour le voir…» Et honnêtement il ne savait plus quoi dire pour qu’elle le croit et le pardonne. IL ne voulait clairement pas briser ce qu’ils venaient de réussir à construire, ou du moins ce qu’ils étaient en train de construire ! Mais la jolie métisse se montrait un peu plus insistante, demandant si c’était aussi de la jalousie vis-à-vis d’elle ou de Noah, peut-être même les deux. Comment mentir ? C’était impossible, c’est pour cela qu’il lui fit face, soutenant son regard pour lui avouer que oui, il était jaloux qu’un autre puisse être en contact avec Noah, mais aussi qu’elle sorte avec un autre après l’avoir vu si belle, si souriante et aimable avec lui. Ça avait fait revenir d’anciennes sensations au jeune homme, mais il n’aurait pas dû, vu que ça semblait à sens unique cette jalousie. Et elle ne répondait rien, ce qui le stressait un peu, et il lui demanda de lui répondre quelque chose, et vu la discussion, il s’attendait à s’en prendre plein la tête, ce qui était un peu le cas, mais la belle se mit à pleurer. Elle commença à pleurer, lui criant un peu dessus en disant qu’il n’avait pas le droit de lui faire ça, qu’il était parti trois ans, qu’elle avait eu un mal fou à tourner la page et qu’il revenait alors qu’elle avait enfin trouvé un équilibre avec Noah. Elle termina entre quelques larmes, lui demandant ce qu’il voulait. Et la voir dans cet état chamboulé Kyan qui instinctivement la prit dans ses bras en disant doucement : « Ne pleures pas Trish… J’ai l’impression de tout faire de travers… J’ai aussi eu du mal à m’en remettre, ça m’a brisé le cœur aussi. Je veux que notre fils puisse avoir son papa et sa maman près de lui. Et je veux vraiment que les choses se passent bien entre nous. J’arriverais jamais à te détester après toutes nos années… » Dans le fond, son cœur battait toujours pour Trish, et avant samedi soir, il ne pensait pas retomber sous le charme après leur dîner et la journée avec Noah…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Jeu 19 Mar - 16:34
Depuis qu'il était revenu dans sa vie tout était différent. Différent pour elle, pour Noah et sans doute pour Kyan aussi, apprendre que vous êtes papa d'un gamin de deux ans, ça change la vie, c'est inévitable. Le pire, c'est que ça ne faisait que quelques jours ! Il était à peine revenue qu'il avait déjà chamboulé toute sa vie... Cela dit, s'il n'y avait pas le petit, ils n'auraient peut-être pas repris contact, enfin si, étant donné que Kyan était venu la voir sans savoir Noah, c'est bien qu'il voulait la voir elle, mais pas sûr qu'elle aurait accepté de le revoir ensuite et pas sûr qu'il serait venu chez elle à l'improviste. Quoi que... Avec Kyan, on pouvait s'attendre à tout, s'il était venu à la base pour la récupérer, il aurait tout tenté et elle savait déjà qu'elle serait retombée dans ses bras, quand on aime une personne comme elle a aimé son ex et comme elle l'aime toujours dans le fond, c'est dur de renoncer à elle, même si, des fois, c'est pour le mieux. Enfin, là, elle était venue pour avoir des explications avec lui et il avait beau essayer de minimiser son acte, ça ne changeait rien ! Il avait merdé et il le savait bien, il n'avait aucunement le droit de faire ce qu'il a fait et il en était pleinement conscient. Il disait donc qu'il avait voulu le faire entrer, mais que l'autre avait préféré partir, et il était surpris ? Après ce que le beau brun lui avait dit, il s'attendait à ce qu'il entre ? Il admettait que non, quand même ! Mais il ajoutait que s'il avait voulu entrer, il l'aurait laissé faire et il serait parti. Elle roula des yeux, v'là qu'il nous la jouait martyre maintenant ! Elle ne répondit rien, préférant le conspuer en disant qu'ils avaient passé un super weekend et qu'il venait de tout gâcher, remettant en cause la confiance qu'elle pourrait lui accorder. Oui, elle tirait sur la corde, mais elle tenait à le faire réagir, qu'il se rende compte à quel point il n'avait pas le droit d'agir ainsi ! Son excuse était qu'il devait absolument parler avec elle et qu'elle l'évitait, il ne voulait donc pas gâcher la chance de samedi soir, le point positif c'est qu'il savait qu'il avait agi égoïstement, c'était déjà ça... « J'avais besoin de réfléchir aussi, tu es revenu du jour au lendemain... Je comprends que ça te rendais dingue, mais il faut aussi comprendre que j'avais besoin de temps pour savoir comment gérer la situation. Finalement, tu es venu et on a eu le temps d'en parler, mais tu n'aurais pas dû le jeter dehors ! Il faut que tu acceptes dès maintenant que je puisse refaire ma vie et je dois accepter que tu refasses la tienne... » Oui, ça la faisait chier, mais c'était comme ça, ils n'allaient pas rester seuls toute leur vie !

Mais puisqu'elle parlait de ça... Elle osa lui demander si c'était un peu de la jalousie justement. Etait-il jaloux qu'un homme puisse s'occuper de son fils ? Ou sortir avec elle ? Il avoua alors que oui, c'était bel et bien de la jalousie, qu'un homme soit proche de son fils, mais aussi qu'un homme soit proche d'elle, il avouait à demi-mot qu'il avait encore des sentiments pour elle. Qu'est-ce qu'elle pouvait répondre à ça ? Elle était totalement sous le choc pour tout dire... Il lui demanda de répondre quelque chose et elle avait du mal à remettre ses idées en place, tout se bousculer dans sa tête, c'était horrible... Et finalement, elle commença à fondre en larme, non sans lui crier dessus pour dire qu'il n'avait pas le droit de faire ça, de revenir après trois ans alors qu'il était parti en lui brisant le coeur et qu'elle avait enfin réussi à avoir une stabilité pour son fils et elle. Et pour finir, la jolie métisse lui demandait ce qu'il voulait, ce qu'il attendait d'elle ou d'eux ? Le premier réflexe du jeune homme fut de la prendre dans ses bras et elle n'avait pas la force, ni l'envie d'ailleurs de le repousser, au contraire, elle se blottit un peu plus dans ses bras, retrouvant son parfum si familier et le sentiment de sécurité qu'elle éprouvait quand elle était contre lui. Elle était bouleversée, mais c'était un merveilleux sentiment. Il lui disait de ne pas pleurer et qu'il avait l'impression de tout faire de travers, au moins il était lucide ! Avant de dire qu'il voulait que leur fils puisse avoir sa maman et son papa près de lui, à ces mots, le coeur de Trish se serra, alors qu'il termina en disant qu'il ne pourrait jamais la détester et qu'il voulait que ça se passe bien entre eux. Elle resta contre lui en disant : « C'est ce que je veux aussi... Mais j'ai peur de souffrir à nouveau et surtout, que mon fils souffre. » C'était sa plus grande hantise, qu'il puisse souffrir d'un abandon de son père ou que ses parents n'arrivent pas à s'entendre, puis elle se retira de ses bras, séchant ses larmes comme elle put, avant de le regarder et de dire : « Si tu as autant souffert que moi, pourquoi tu ne m'as pas recontacté à New-York ? J'ai attendu des mois un coup de téléphone ou une visite pour qu'on puisse parler de ma grossesse, sans nouvelles, je me suis juste dit que tu avais vite tourné la page de notre histoire et que tu n'en avais plus rien à faire de moi. » C'était le dur à supporter dans cette histoire, son silence...

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Lun 23 Mar - 0:45
S’il y a quinze jours on aurait dit à Kyan qu’en retrouvant Trish il se découvrirait aussi un fils, il ne l’aurait même pas cru ! Enfin peut-être que si en fait étant donné que la demoiselle lui avait dit être enceinte la veille de son départ pour New York, mais bien honnêtement il n’y croyait pas une seule seconde, surtout la manière dont elle le lui avait annoncé. Alors en allant retrouver Trish à sa salle de danse il s’attendait à tout sauf à ce qu’elle lui annonce que l’enfant qu’elle tenait dans ses bras était le leur ! Car cette annonce avait tout changé pour Kyan, il avait été absent deux ans de sa vie, ça lui crevait le cœur, alors même si elle était en colère, lui avait besoin d’en savoir plus. Après tout c’est son fils, il a plus de deux ans, comment voulez-vous qu’un homme aussi droit dans ses bottes que Kyan ne s’en veuille pas à mourir d’avoir laissé ce petit bonhomme sans lui. Et Trish aussi ! Parce que lorsqu’il était parti, il l’aimait encore comme un fou, et ça avait été un véritable crève-cœur que de devoir l’abandonner ici pour qu’elle fasse sa carrière de danseuse, et lui qu’il finisse ses études de l’autre côté du pays. Il y avait eu tant de cris lors de leur dernière soirée ensemble, que là il avait passé des jours à tourner en rond, attendant que Trish accepte de le voir pour discuter calmement. Sauf que bien entendu elle avait annulé et ne répondait pas à ses messages, donc pour lui, il était obligé d’aller chez elle sans prévenir, au moins elle ne pourrait pas fuir ! C’est ce qu’il avait entreprit samedi soir, mais il avait aussi forcé le rendez-vous galant de la belle à faire marche arrière en mentant un peu sur leur relation. C’était égoïste, il en était conscient et il l’avouait, mais il confessait aussi l’avoir fait parce qu’il n’en pouvait plus d’attendre cette conversation avec Trish, que ça le rendait fou et qu’il avait fait cela pour eux. Et honnêtement après la journée de hier, presque comme une jolie petite famille, il ne regrettait pas son geste, même s’il s’en excusait. Et Trish lui explique que lui avait besoin de réponse, et elle réfléchir et digérer son retour, et que c’était aussi dur pour elle de prendre les bonnes décisions afin de se protéger elle, mais aussi Noah qui n’avait rien demandé dans l’histoire. Elle termina en lui disant qu’il n’avait pas le droit d’interagir dans sa vie privée, et qu’il devait accepter le fait qu’elle refasse sa vie, tout comme elle devait l’accepter vis-à-vis de lui. Enfin elle disait ça, mais sûr que dans d’autres circonstances elle accepterait un peu moins… « Je le sais que je n’aurais pas dû, je m’en suis excusé plusieurs fois déjà… Ce soir-là j’ai vu que t’étais souriante avec moi, pas agressive donc je me suis dit que c’était le meilleur moment pour qu’on en discute tous les deux, et c’était d’ailleurs le cas… Maintenant je voudrais juste qu’on continue de construire quelque chose de positif pour Noah autour de ce weekend, et que tu puisses oublier mon erreur ?! Je sais qu’en trois ans ta vie a changée, que je n’en fais plus réellement partie, je l’accepte. Samedi soir c’était idiot, et pas dans le but de contrôler ta vie privée, juste qu’on puisse mettre les choses au clair comme on a pu le faire… » Et dans le fond c’était réellement ça…

Néanmoins il y avait aussi une part de jalousie… Envers Noah, et envers Trish ! Oui, il l’avouait, parce que de toute façon il ne saurait pas lui mentir en la regardant dans les yeux, elle le connaissait par cœur ! Il venait d’apparaitre dans la vie de Noah, et il ne voulait pas qu’un autre homme puisse prendre cette place ! Surtout allez expliquer à un enfant de deux ans qui voit plusieurs hommes avec sa maman qui est son papa … C’était débile, mais Kyan ne voulait pas prendre le risque que le processus d’apprentissage pour son fils soit plus long qu’il ne le serait déjà. Et oui, il était jaloux vis-à-vis de Trish, tout simplement parce qu’il la voyait si sexy samedi soir dans sa robe noire et ses escarpins, et que ça lui rappelait à quelle point son ex-femme de sa vie était magnifique ! Et se faire belle pour quelqu’un d’autre que lui, ça lui faisait tout bizarre, et il n’aimait pas ça… Sûrement ses sentiments qui remontaient à la surface ! Le pire était le silence de la belle métisse, silence qui se brisa lorsqu’il lui demanda de lui répondre quelque chose. Néanmoins en lui répondant, elle lui criait un peu dessus, fondant en larmes pour lui dire qu’elle avait mis trois ans à essayer de tourner la page sur leur histoire, et alors qu’elle avait enfin trouvé un semblant de stabilité, il revenait et lui disait ça. Oui elle lui en voulait un peu pour le coup… Le réflexe de Kyan fut de la prendre dans ses bras pour la consoler, disant que ce n’était pas son but de la mettre dans tous ses états, et que lui aussi avait beaucoup souffert de leur séparation… il sentait Trish se blottir contre lui alors qu’il disait vouloir des choses positives entre eux et que Noah puisse avoir ses parents près de lui pour grandir. Tout en restant dans ses bras, elle lui disant vouloir la même chose, mais qu’elle avait peur de souffrir à nouveau, ou que son fils en souffre. Il caressa doucement ses cheveux en disant calmement : « Non… Je veux pas vous faire de mal à tous les deux, personne ne souffrira je te le promets… Tu n’as pas besoin d’avoir cette crainte … » Au contraire, il comptait bien rattraper le temps perdu et faire les choses bien ! La belle se recula, séchant ses larmes et faisant à nouveau face à notre jeune directeur d’hôtel. Puis elle lui demanda pourquoi il ne l’avait jamais appelé s’il avait aussi beaucoup souffert de tout cela, parce qu’elle avait attendu des mois son appel avant de se dire qu’il avait dû tourner la page et l’oublier pour de bon. Ce moment était si dur pour lui ! « J’étais dans le même cas que toi… Je pensais pas, je savais pas que tu attendais vraiment un enfant. Quand tu me l’a annoncé en plein milieu d’une prise de tête sur mon départ, j’ai cru que tu disais ça pour que je restes. J’avais imaginé qu’un jour tu m’annoncerais qu’on va être parent, mais pas dans les conditions-là. J’ai aussi espéré que tu m’appelles… J’aurais jamais pu vous abandonner comme ça si ça avait été autrement. J’ai pensé à toi tellement souvent là-bas ! je n’ai jamais réussi à tirer un trait définitif sur notre histoire, parce que ce livre je n’ai pas le courage de le refermer définitivement » Bien sûr, elle était son premier et son plus grand amour, c’était pour lui impossible à effacer… Puis il conclut en baissant les yeux : « Notre erreur à tous les deux en fait ça a été notre grande fierté j’ai l’impression… Sans ça, un coup de téléphone quelques semaines après et ça aurait pu changer ces trois dernières années… » Peut-être l’aurait-elle rejoint ? Peut-être serait-il revenu par amour ? Mais en tout cas ils auraient pu en parler, sans laisser entre eux ce silence de trois ans…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Mer 25 Mar - 0:23
Ça lui faisait mal qu'il avoue être jaloux, ça voulait dire qu'il avait encore des sentiments pour elle et elle ne savait pas comment réagir à ça. Evidemment, dans cette fameuse jalousie, il y avait aussi Noah et la peur de voir un autre homme prendre sa place de père, mais bon, elle trouvait ça, un peu stupide... Ben oui, maintenant qu'il était de retour, il avait un père, il n'en avait pas besoin d'un second ! Il devait se mettre ça dans le crâne. Certes, elle était arrivée énervée, se disant qu'il allait s'en prendre plein la tronche et qu'en plus, elle pourrait le priver de Noah par vengeance... Mais bon ! Elle ne pouvait pas, il voulait s'impliquer auprès de son fils et elle n'avait pas le coeur à lui dire d'aller se faire foutre. Cela dit, ça la bouleversait, d'abord son retour, alors qu'elle pensait qu'elle ne le verrait sans doute plus jamais et maintenant tout ça... Le fait qu'ils aient passé un weekend magnifique, presque comme une famille normale et puis ce vilain mensonge du beau brun et maintenant cette confession sur sa jalousie ! Comment ne pas être perturbée avec tout ça ? C'est bien pour ça qu'elle fondit en larmes, elle aurait voulu rester forte, parce que Trish était comme ça, elle détestait faire voir ses sentiments et ses faiblesses et malheureusement, ses deux plus grandes faiblesses, c'était bien Kyan et Noah. Le jeune homme la prit dans ses bras et elle se blottit contre lui, ne pouvant pas et ne voulant pas le repousser... Sentir son coeur battre c'était tellement beau. Il était mal, la faire pleurer ce n'était sans doute pas son but... Loin de là d'ailleurs. Elle lui expliquait avoir peur de souffrir et que son fils souffre aussi, mais il la rassura, caressant ses cheveux en disant qu'il ne voulait pas leur faire de mal et que personne n'allait souffrir... « J'ai peur... Aujourd'hui je ne pense pas qu'à moi, je pense à Noah surtout... On n'est jamais sur de rien dans la vie, sinon ça serait bien trop facile. On pourrait bien t'offrir un super job à New-York et tu repartirais encore une fois... Sans nous. » Dit-elle en frottant son nez contre son torse.

Puis la belle tenta de se calmer un peu, essuyant ses larmes et lui fit de nouveau face. Maintenant, elle voulait des vraies explications sur son départ et surtout, pourquoi, il n'avait jamais cherché à la contacter après ça, surtout qu'il disait en avoir souffert autant qu'elle... Et si c'était autant, il devait être au 36éme dessous, parce que c'était bien l'état de Trish à ce moment-là. Sans nouvelles, elle avait juste pensé qu'il avait tourné la page, ça lui avait brisé le coeur à l'époque... Il confirma, dans un premier temps, être dans le même état qu'elle, ajoutant qu'il ne la pensait pas sérieuse quand elle lui avait dit, être enceinte... Oui, bon ça, elle savait, il lui avait déjà dit dix fois ! Mais qu'il avait, de temps à autre, imaginé le moment où elle annoncerait qu'ils seraient parents, mais pas dans ces conditions. La jolie métisse baissa la tête un moment, elle avait une nouvelle fois l'impression qu'il pensait qu'elle l'avait, en quelques sortes, piégé, ça la rendait malade qu'il puisse penser ça. Il continua en disant qu'il avait aussi espéré un coup de fil de la jolie brune et qu'il n'aurait jamais pu les abandonner, terminant en disant qu'il n'avait jamais réussi à tirer un trait sur leur histoire. Il voulait qu'elle se remette à pleurer ou quoi ?!! Elle répondit : « Déjà, mettons les choses au clair, je n'ai jamais cherché à te piéger avec cette grossesse... Tu sais à quel point je voulais être danseuse pro, donc non, je ne voulais pas de bébé, mais c'est arrivé et qu'est-ce que je pouvais faire ? Tuer le fruit de notre amour ? » Non, mais elle y avait pensé à l'avortement, mais juste un bref instant... Puis elle continua : « Ensuite, je pense que le livre n'est pas refermé et qu'on a encore beaucoup de choses à écrire. » Puis quand il évoqua leur fierté mutuelle, elle soupira, elle n'avait aucune envie de revenir là-dessus, à quoi ça servait ? Ils ne pouvaient pas retourner en arrière, c'était fait... « Je n''ai pas envie de parler de ça, on ne peut pas effacer le passé, je préfère qu'on se concentre sur le présent et surtout, qu'on apprenne de nos erreurs. J'ai envie de la continuer cette histoire... » Elle lui disait clairement, ne pas être contre un retour de flamme entre eux.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Jeu 26 Mar - 0:20
Lorsqu’il avait vu Trish débarquer dans son bureau, dans sa jolie tenue blanche, les sushis en main, il s’imaginait des rires, de la provocation, de la taquinerie… Mais non ! Ils étaient en train de parler de la jalousie de Kyan, et malgré les aveux du beau brun, Trish ne semblait pas très bien le prendre. En même temps ça se comprenait un peu, ça faisait des années qu’elle essayait de l’oublier et de faire sa vie sans lui, et là il revenait à Los Angeles et lui faisait louper un rendez-vous galant, s’excusant en disant être jaloux de la voir avec un autre homme. En même temps pouvait-il dire autre chose alors qu’il avait toujours été fou amoureux de la jolie métisse. Malgré son sale caractère par moment et ses crises de jalousie, il ne pouvait pas s’empêcher de craquer face à ce si joli sourire. Ce à quoi il ne s’attendait pas, c’était aux larmes de la demoiselle. En effet, elle semblait lui en vouloir, disant qu’il ne pouvait pas tout rechambouler comme ça, mais que surtout elle avait une grande peur, celle qu’il puisse repartir alors que tout allait bien à nouveau entre eux, mais le plus important, que Noah ait commencé à s’accrocher à son père. Elle pleurait en fait de peur que l’histoire ne se répète, sauf que là il y avait aussi dans l’histoire un gamin de deux ans qui n’avait rien demandé. Instinctivement, Kyan la consolait en la prenant dans ses bras et tentant de la rassurer avec de douces paroles et des mots gentils, caressant les cheveux de Trish. Il sentait bien qu’elle venait se lover dans ses bras, et il lui confiait que personne ne souffrirait, sauf qu’elle disait surtout penser à Noah, et qu’il pourrait recevoir une offre d’emploi exceptionnelle qu’il ne pourrait pas refuser, et que du coup il repartirait sans eux. Kyan sentait son cœur se serrer face à la détresse de Trish, et il prit une grande inspiration, posant sa joue sur le crâne de la demoiselle en lui disant : « Je sais Trish que tu penses surtout à lui… Mais si je m’investis dans la vie de Noah, ce n’est pas pour m’éloigner, et si jamais il devait y avoir un truc du genre, j’en parlerais avec toi. Je ne pourrais pas partir comme ça, je ferais le maximum pour qu’on trouve une solution. Et si tu ne te sens pas de partir avec Noah pour qu’il reste proche de moi, je resterais. » Puis il essaya de reprendre un peu un ton plus léger pour lui dire : « Enfin là j’ai le superbe hôtel de mon père à gérer, je vois pas ce qu’on pourrait me proposer de mieux qu’un hôtel en bord de plage dans cette ville, avec toi et mon fils proches de moi… » A part Paris, mais encore, la vie n’était pas la même, et il savait qu’il allait vite s’attacher à Noah. Un weekend et il était déjà papa gâteau c’est pour dire…

Enfin Trish reprenait un peu ses esprits, et s’extirpa des bras de  Kyan, séchant également ses larmes. Là ils avaient une véritable conversation calme concernant leur fin chaotique, la belle ne comprenant pas pourquoi il l’avait pas cru, pourquoi il était parti à New York sans jamais la rappeler, car elle n’avait attendu que cela. Le problème c’est que lui aussi… Surtout que comme il le lui disait, il s’était imaginé plusieurs fois l’annonce de l’arrivée d’un bébé dans leur couple, et il le voyait d’une manière romantique et douce, pas dans une dispute au milieu des cris. Pour Trish, Kyan pensait qu’elle l’avait piégée en tombant enceinte exprès, mais elle lui disait qu’elle avait un rêve de danseuse professionnelle, donc que ce bébé était un accident non désiré, et lui demandant s’il aurait préféré qu’elle avorte. Il la stoppa tout de suite, disant : « Je ne dis pas ça, je sais bien que tu avais ton rêve. Juste que l’annonce a été faite dans la dispute, dans les cris, autant dire un mauvais moment, alors que j’avais toujours pensé que ce genre d’annonce serait magique. Enfin non, tu as bien fais de ne pas le tuer, juste j’aurais préféré être là pour toi dans cette période, et pour lui dès la naissance… » Bah ouais, il avait loupé les deux premières années de son fils quoi… En tout cas concernant leur histoire, Kyan n’avait jamais totalement refermé le livre de leur histoire, et Trish lui confiait qu’il y avait encore pleins de choses à écrire, ce qui fit légèrement sourire Kyan : « Je suis ravi qu’on soit d’accord là-dessus, j’espère que la suite sera belle… » ça dépendra d’eux ça, mais ça partait bien non à part son mensonge ? Puis alors que Kyan disait que c’est leur fierté qui avait un peu tout ruiné, la belle soupira en disant qu’elle n’avait pas envie de parler du passé qui ne pouvait pas être changé, mais se concentrer sur le présent et qu’ils apprennent de leurs erreurs, surtout qu’elle disait vouloir continuer leur histoire. Un sourire timide sur le visage, Kyan se contenta de quelques mots très équivoques : « Apprenons alors de nos erreurs, et continuons cette histoire… » Il posa sa main sur la joue de Trish, disant « Dès maintenant ? » Puis il fixa la belle du regard, laissant ses lèvres aller se déposer délicatement sur celles de l’ex-peut-être-futur femme de sa vie…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Sam 28 Mar - 23:40
Au fond, ce qui lui faisait peur, c'est d'avoir de nouveau le cœur brisé, et surtout que son fils souffre autant qu'elle a souffert. Elle s'était retrouvée seule et enceinte voilà trois ans et surtout, l'homme en qui elle avait le plus confiance, qu'elle aimait à en mourir, l'avait pris pour une grosse menteuse capable de dire des conneries pour le garder. Cela avait été le pire moment de sa vie, et elle avait tenu pour son fils. D'ailleurs, ce soir, alors qu'il disait être jaloux de l'homme avec lequel elle devait sortir et qu'elle comprenait qu'il avait toujours des sentiments pour elle, elle se rendait compte, qu'elle avait tenu uniquement pour son fils, mais que sans Kyan, sa vie n'était pas aussi belle qu'elle le pensait avant le retour du beau brun. En le retrouvant, son cœur avait enfin comblé le vide qui s'y trouvait. Quand la belle métisse se mit à pleurer, il la prit dans ses bras et elle se lova contre lui, sentant son parfum si envoûtant, se rappelant à quel point elle aimait cette odeur, la même depuis qu'ils se sont rencontrés. Il la rassura, tant qu'il pouvait, disant ne pas vouloir s'en aller, surtout maintenant qu'il savait qu'il avait un enfant, il n'avait pas envie de l'abandonner et il n'avait pas envie d'abandonner Trish et elle savait qu'il ne mentait pas. De toute façon, s'il y a bien un défaut qu'il n'avait pas, c'était de mentir, Kyan était sans doute le garçon le plus honnête qu'elle connaissait. Le jeune homme comprenait qu'elle pense surtout à son fils, quelle mère ne penserait pas à son enfant en premier ? Il disait donc que s'il s'investissait dans la vie de Noah, ce n'était pas pour s'éloigner et si jamais ça devait être le cas, il trouverait une solution. « Je sais que je peux te faire confiance, et j'ai vraiment envie que Noah est son papa près de lui, il a besoin d'un père, comme n'importe quel enfant... » Il ajouta, sur un ton plus léger, qu'il ne voyait pas ce qu'on pouvait lui proposer de mieux, surtout avec eux près de lui. Elle se mit à sourire, toujours contre lui avant de répondre : « J'en sais rien... New-York, Paris, la Barbade, Tokyo ! Mais bon, tu viens seulement d'arriver ici, personne ne va te débaucher maintenant c'est certain. » Mais dans quelques années, qui sait ? Cela dit, d'ici là, de l'eau aura coulé sous les ponts.

Finalement, Trish se recula, quittant les bras de Kyan à regrets et tenta de reprendre ses esprits, elle n'arrivait pas à croire qu'il y a encore quatre jours, sa vie était si différente. Elle en profita pour mettre les choses au point sur la fin calamiteuse de leur couple, disant qu'elle n'avait jamais cherché à le piéger, qu'elle aurait aimé vivre son rêve de danseuse pro, mais enceinte et après avec un bébé, ce n'était pas possible. Mais comme elle disait, jamais, oh grand jamais, elle n'aurait pu tuer le fruit de leur amour, puis quand elle regarde Noah, elle ne regrettait pas son choix une seule seconde. Visiblement, il n'avait jamais cru une telle chose, disant simplement qu'il avait imaginé cette scène où elle lui annonce qu'il va être papa, dans un contexte bien différent que celui d'une dispute. C'est vrai que là, il marquait un point. Il termina en disant qu'il aurait aimé être là pour elle et pour lui aussi, dès sa naissance. Elle aussi... « J'aurais aimé que tu sois là aussi... Vivre une grossesse sans le papa c'était dur, surtout voir les autres femmes enceintes toujours avec leurs hommes et moi, j'étais toute seule. Et la naissance, c'était encore pire, je n'avais personne pour me tenir la main... » Dit-elle un sanglot dans la voix, enfin techniquement, elle avait sa maman qui était restée avec elle jusqu'à la naissance, mais ça ne remplaçait pas un papa. Enfin, visiblement, leur histoire n'était pas terminée, pourtant il y a encore une semaine, elle pensait que c'était définitivement fini avec lui et aujourd'hui, ils étaient là, plus proches que jamais. La belle disait vouloir se concentrer sur le présent et surtout ne plus penser au passé, ça ne servait à rien, à part se faire du mal. Il répondit alors qu'ils devaient apprendre de leurs erreurs et continuer leur histoire, avant de poser sa main sur sa joue en disant "dès maintenant ?" comme s'il attendait son approbation. Le cœur de la jolie brune se mit à battre plus fort dans sa poitrine et sa respiration se bloqua quand il posa ses lèvres sur les siennes. Instinctivement, elle répondit à son baiser, passant ses bras autour de son cou pour l'approfondir. Ça lui avait tellement manqué, ses bras, ses lèvres, son odeur, ça faisait trois ans et pourtant, c'était si naturel entre eux, si évident. Elle stoppa le baiser, mais resta contre lui, les bras toujours autour de son cou et dit contre ses lèvres : « Je ne suis pas sûre que ce soit une très bonne idée... » Pourtant, elle l'embrassa à nouveau...

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Mer 1 Avr - 0:42
L’instant était si bizarre, et il y a encore quelques jours, jamais il ne se serait imaginé tout cela. Un enfant pouvait vraiment changer votre vie, et apprendre l’existence de Noah avait changé la vie de notre jeune homme ça c’était sûr. La preuve, il avait pris conscience des responsabilités qui allaient l’attendre. Mais surtout ça lui avait permis de retrouver Trish. Bon ok même sans Noah il serait allé la voir il y a quelques jours. Mais sans Noah, ils ne se seraient peut-être pas revus, c’était même sûr vu l’accueil qu’elle lui avait réservé. Leur enfant avait fait en sorte que Kyan débarque chez elle samedi soir, qu’il ressente une certaine jalousie à l’idée qu’elle sorte avec un autre homme et par conséquent c’était ça qui avait poussé les deux parents à se retrouver, discuter, rire… Même si aujourd’hui les rires étaient bien loin, la jolie métisse fondant en larmes devant son ex lorsqu’il lui annonça avoir aussi été jalouse vis-à-vis d’elle. La voir pleurer le rendait très mal, il la prit donc dans ses bras pour la rassurer. Non il ne voulait abandonner personne, ce n’était pas dans la nature de Kyan d’agir de la sorte, et tout ce qu’il souhaitait c’était d’être présent pour eux, pour son fils surtout, mais également ne pas faire faux-bond à Trish, et qu’ils s’entendent bien, surtout pour Noah. Bien sûr elle avait peur qu’il reparte ailleurs sans eux, mais même les couples mariés se retrouvent parfois dans ce genre de situations, à devoir prendre des décisions importantes pour leur famille, il savait donc que même s’ils n’étaient pas ensemble, ils pourraient discuter de leurs opportunités, dans le but de faire le bon choix ensemble pour l’équilibre de Noah. Et elle disait lui faire confiance, voulant que Noah grandisse avec son papa car il en aurait besoin. Ces paroles remplissaient Kyan de joie en tout cas, et il continuait de câliner Trish pour la consoler : « Oui tu peux me faire confiance… Noah aura son papa pour lui apprendre et faire tous les trucs de mecs avec lui. Il a pleins de ballons, je lui apprendrais à s’en servir, je me doute bien que tu ne lui apprendras pas à jouer au foot… » Oui, il essayait de détendre un peu l’atmosphère, mais surtout redonner son joli sourire à Trish. D’ailleurs il avait continué en lui disant qu’il ne voyait pas ce qu’on pouvait lui proposer de mieux qu’un superbe hôtel luxueux en bord de plage, avec eux près de lui. Elle énuméra les endroits possibles, disant que néanmoins personne ne le débaucherait si rapidement. « Ouais c’est sûr qu’il y a pleins d’endroits, mais diriger un hôtel à mon âge c’est une chance. Heureusement que mon père m’a fait confiance sinon je serais bien plus bas dans la hiérarchie. T’inquiète pas, je suis à Los Angeles pour un bon paquet d’années minimum… » dit-il avec le sourire. Car oui, il débutait dans le métier seulement…

La belle avait séché ses larmes et retrouvé de l’espace, s’extirpant des bras de Kyan pour lui faire à nouveau face. Ils devaient s’expliquer, et c’est ce qu’ils firent. La belle disait donc ne pas l’avoir piégé pour qu’il reste ici, et Kyan lui répondit qu’il n’avait jamais pensé qu’elle avait voulu tomber enceinte volontairement. Lui avait ses études, elle une belle carrière de danseuse qui se dessinait, il savait donc qu’elle n’aurait pas tout gâché juste pour le garder. Il lui disait juste qu’il avait toujours tellement imaginé le beau moment lorsqu’elle lui annoncerait l’arrivée de leur futur bébé qu’il n’y avait pas cru lorsqu’elle avait lâché ça en pleine dispute sans ménagement. S’il avait su, il n’aurait pas pu les abandonner, et surtout ils auraient cherché une solution pour qu’il soit là pour elle, pour eux ! Et elle disait avec beaucoup d’émotions qu’elle aurait voulu qu’il soit là, que ça avait été dur cette grossesse sans lui, pire encore quand elle voyait les futurs mamans dans la rue avec les papas, ou qu’elle n’avait personne pour tenir sa main lors de l’accouchement. Il baissa un peu les yeux, il sentait son cœur se serrer à ses mots. IL avait loupé un grand moment qu’il ne revivrait peut-être bien jamais ! « J’imagine que ça n’a pas dû être facile toute seule, surtout les derniers mois… En plus tu disais toujours que tu pourrais me faire chier avec tes envies de femme enceinte sans que je puisse râler ou t’en vouloir de me faire me lever en pleine nuit » Oui elle n’était pas bien, mais il n’allait pas la déprimer encore plus ?! Il lui rappelait donc ce petit souvenir avant que la demoiselle ne dise vouloir se concentrer sur le présent et le futur qui eux pouvaient encore changer à la différence de leur passé qui était malheureusement déjà bien écris. De plus, Trish lui disait qu’elle aimerait que leur histoire ne se termine pas, et pourquoi pas qu’elle puisse reprendre. Il laissa une main caresser la joue de Trish, demandant si ça pouvait l’être dès maintenant. Il la regarda quelques secondes, voyant dans son regard qu’elle semblait être d’accord. Il se jeta à l’eau, embrassant son ex. Il aurait pu prendre une baffe, mais non, il sentait Trish répondre à son baiser, mais aussi passer ses bras autour de son cou. Un frisson parcourait le corps de Kyan qui se sentait bien à cet instant. Quelques secondes plus tard, elle disait que ce n’était peut –être pas une bonne idée… il aurait pu être déçu, mais pourtant elle restait avec ses bras autour de son cou, et collée à lui. De plus, alors qu’il allait répondre quelque chose, ce fut cette fois Trish qui l’embrassa, et Kyan qui répondit à ce baiser tendrement, laissant sa langue retrouver celle de Trish, et ses mains caresser les hanches de la belle métisse. Après ce petit baiser, Kyan répondit avec un sourire aux lèvres et taquin : « Non en effet, je vois ça… Je crois que c’est définitivement pas une bonne idée … surtout pour tes sushis qui continuent de nous attendre… » Et franchement, heureusement que c’était des trucs froids, parce qu’entre la prise de tête, les explications, leurs envies futures, et ces baisers, les sushis qu’elle avait rapporté n’étaient pas prêt d’être dégustés… Il était si bien là face à elle, collé à elle, les bras de Trish autour de son cou, ses mains à lui sur la taille de la belle….

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   Dim 5 Avr - 23:55
Finalement, cette "dispute" n'était peut-être pas si mal, au moins, ils parlaient vraiment à coeur ouvert et sans détour. Bien sûr, c'était douloureux, ça lui rappelait tellement de mauvais souvenirs de reparler de leur passé... Une chose est certaine, elle voulait vraiment faire confiance à Kyan, non pas pour elle, mais pour Noah, elle voulait qu'il ait son père pour grandir, surtout que le jeune homme avait vraiment envie de s'occuper de son fils et qui était-elle pour l'en empêcher ? Ils avaient des différends qui ne regardaient qu'eux, surement pas un enfant de deux ans qui n'a rien demandé. Alors, oui, elle allait mettre de l'eau dans son vin pour que son fils ait ses deux parents et qu'il soit simplement heureux et surtout, qu'il ne reproche pas plus tard à sa maman de l'avoir éloigné de son père... Puis de toute façon, connaissant Kyan et sa famille, si elle refusait, ils engageraient une blinde d'avocats pour la garde... Autant choisir de suite la solution facile et éviter d'envenimer la situation. Kyan lui promit qu'elle pouvait lui faire confiance et que Noah aurait son papa pour lui apprendre et faire tous les trucs de mecs avec lui, ce qui amusa la belle d'ailleurs. C'est fou quand même, tous les pères voulaient un fils pour ça, et effectivement, ce n'est pas Trish qui apprendrait à son fils à jouer au foot, dès qu'elle lance un ballon dehors, elle cassait une vitre ! Non, le sport et elle, ça faisait deux ! Sauf la danse, évidemment. « Les trucs de mecs ? Je t'y vois déjà... Mais, on ne sait jamais, il voudra peut-être faire de la danse, comme sa mère et là, tu seras bien embêté ! » Bon, elle n'espérait pas, ce n'est pas exactement l'avenir qu'elle voulait pour son fils, mais après il fera ce qu'il veut, tant qu'il ne dirige pas un hôtel pour faire plaisir à papa ! Puis, elle évoqua le fait qu'on pourrait bien lui proposer un travail ailleurs, mais en y réfléchissant il était encore jeune et il n'avait pas fait ses preuves, en plus, être le fils de, ce n'était jamais facile. Enfin, il la rassura, disant être à Los Angeles pour un bon moment, elle se mit à sourire avant de dire : « Tant mieux, c'est tout ce que je voulais entendre, en espérant que ce soit vrai. » Sait-on jamais après.

Puis, elle voulait qu'il sache, absolument, qu'elle n'avait jamais, oh grand jamais, voulu le piéger... Loin d'elle l'envie d'avoir un enfant alors qu'elle courrait les castings pour intégrer des compagnies de danse. Une grossesse n'était donc pas du tout au programme. Son erreur, sans doute de ne pas avoir assez pris sérieusement ses "précautions" sachant, qu'en plus, qu'avec Kyan, ils adoraient faire l'amour et donc, ils étaient assez actifs de ce côté-là. Mais le piéger pour qu'il n'aille pas à New-York, surement pas, surtout, comme déjà dit, s'il l'avait cru de suite, elle se serait arrangée pour l'accompagner, à quoi bon rester à Los Angeles avec un polichinelle dans le tiroir ? En effet, enceinte, elle ne risquait pas de danser... Puis, elle lui racontait à quel point ça avait été dur de faire ça toute seule, de voir toutes les autres futures mamans avec les papas et elle... C'était affreux. Encore plus lors de l'accouchement, elle ne s'était jamais sentie aussi seule de toute sa vie. Il disait comprendre, ajoutant qu'en plus, quand ils étaient en couple, elle disait toujours qu'elle le ferait chier avec ses envies de femme enceinte et qu'il ne pourrait rien dire, elle baissa la tête en souriant, repensant effectivement à ça, elle s'était promise de bien le faire chier, c'est vrai. « Je me souviens bien... Mais je n'ai pas eu tellement d'envies que ça, sauf le nutella, je pouvais en avaler des pots entiers à la petite cuillère ! J'ai attrapé un cul, t'imagines même pas ! Heureusement, j'ai vite perdu. La danse ça aide. » Puis, quand elle évoqua leur histoire non terminée, il prit ça pour une invitation et, peut-être, que s'en était une, il vint l'embrasser et elle prolongea le baiser avec envie, glissant ses bras autour de son cou. Trish disait que ce n'était pas une bonne idée, mais pourtant, elle recommença à l'embrasser... Elle se rappelait à quel point elle aimait ça, ses lèvres, sa langue... Il finit par dire, sourire aux lèvres, que non, ce n'était pas une bonne idée, surtout pour les sushis qui attendaient, ce qui fit bien rire la brunette. Elle resta collée à lui et répondit doucement : « Je crois que je vais te laisser les sushis et y aller. Je dois réfléchir à tout ça, tout va tellement vite, j'ai besoin de reprendre mon souffle... Tu viens dîner à la maison ce soir ? Noah sera content... Et moi aussi. » C'est fou comme le gosse c'était vite attaché à lui, sans doute le lien père/fils ça. Elle lui fit un dernier petit baiser avant de partir, impatiente d'être à ce soir.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tryan • Le calme avant la tempête.   
Revenir en haut Aller en bas

Tryan • Le calme avant la tempête.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Passage au point mort avant l''arret
» Les 20 questions essentielles avant de se mettre à son compt
» Creer l'entreprise 1 an et demi avant son activité
» Les 20 questions essentielles avant de se mettre à son compt
» Vérifiez vos réelles motivations avant de creer
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Family 2.0 :: los angeles
la ville des anges ouvre ses portes
 :: Santa Monica :: Shutters on the Beach
-