AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Trish&Kyan • When the evening turns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Trish&Kyan • When the evening turns   Sam 7 Fév - 0:31
Voilà presque exactement quarante-huit heures que notre beau brun était complètement retourné. Bah oui, il avait appris il y a deux jours de cela qu’il avait un enfant avec l’ex-femme de sa vie. Et oui, de retour depuis quelques semaines à Los Angeles, notre jeune homme avait voulu revoir Trish et lui parler, trois ans après leur rupture chaotique. Il avait donc été au seul endroit où il était persuadé de la trouver comme à leur adolescence, la salle de danse ! Et bingo ! Sauf qu’il n’avait pas prévu de voir débarquer un gamin de deux ans environ, et qui serait son fils. Autant dire que le retour à Los Angeles s’annonçait plus compliqué que prévu, mais surtout, il ne savait rien de cet enfant de deux ans, si ce n’est que c’était son fils, et qu’il s’appelait Noah. Depuis deux jours, ce prénom tournait dans la tête de Kyan. Ce prénom, les deux jeunes l’avaient choisi pour leur futur petit garçon durant leur relation. Tous les couples à un moment ou un autre dans leur relation se mettent à tirer des plans sur la comète, et bien le leur avait été Noah. Et lorsqu’elle s’était éloigné en lui donnant ce prénom, le cœur de Kyan s’était serré, et dans le fond il savait qu’il ne pouvait pas redisparaitre. D’ailleurs hier, il aurait dû aller retrouver Trish et Noah chez eux pour discuter tranquillement, loin des cris et des reproches de la veille. Mais malheureusement, Trish avait appelé à l’hôtel pour faire passer un message. Un cours lui était rajouté, et elle devait donc reporter la venue de Kyan. Bon ça arrive après tout, du coup, ce matin il décida d’appeler Trish et lui laisser un message, mais il resta sans réponse toute la journée. Et oui, Kyan avait été voir les appels entrants sur le téléphone sur lequel Trish était tombé, et du coup, il avait eu l’occasion de mettre à jour son contact dans son répertoire. Bah ouais, il avait l’adresse de Trish, mais pas son nouveau numéro, et elle n’avait semble-t-il plus le sien pour appeler directement à l’hôtel… Il était environ dix-huit heures, et toujours aucune nouvelle… Kyan décida donc qu’il allait y aller au culot, et passer chez elle. Si elle y était c’était tant mieux non ? Au moins il arrêterait de penser à tout ça et pourrait mettre avec elle les choses au clair une bonne fois pour toute….

Il sortit donc de l’hôtel, mais avant, il s’arrêta dans un magasin, histoire d’acheter un petit truc à son fils. Oui, il ne voulait pas venir les mains vides… Par contre il était nul dans ces trucs de cadeaux, il n’était pas encore à l’aise à l’idée d’être père. Néanmoins, il acheta un ballon de football, histoire de pouvoir lui apprendre dès le plus jeune age. Bon, pas le meilleur cadeau pour une première mais bon, il était juste nul pour ce genre de trucs ! Mais ça viendrait avec le temps… Il roula jusque chez la demoiselle et vit de la lumière. C’était déjà bon signe ! Puis il retira sa cravata avant de sortir de la voiture et alla sonner à la porte. Et en fait il était un peu voir totalement en stress. Stressé, mais pas énervé, pas comme il y a deux jours lorsqu’ils ont passé un long moment à se crier dessus… Cela dit c’était de la faute de Trish… Elle savait comment énerver Kyan, et elle prenait un malin plaisir à le faire donc bon. Le temps que Trish vienne lui ouvrir lui avait paru une éternité ! Kyan eut un petit sourire timide avant de lui dire : « Salut… Je sais que je débarque à l’improviste, mais vu que t’as annulé pour hier soir, que t’as pas répondu à mon message et que depuis deux jours ça me rend fou tout ça j’avais envie de passer pour qu’on discute de tout ça… Et de Noah… » Il eut un petit blanc avant de reprendre « D’ailleurs ça me rappelle de bons souvenirs ce prénom quand on l’a trouvé et je trouve mignon que tu le lui ai donné… » puis comme s’il venait de s’en rappeler il ajouta très vite et enjoué : « Au fait je lui ai ramené un petit cadeau, ça sera un vrai petit champion… » dit-il en montrant le ballon à Trish…

Spoiler:
 

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Sam 7 Fév - 19:29
Ce soir était un grand soir pour Trish, elle avait son premier rendez-vous depuis des lustres... Elle avait enfilé une robe sexy mais pas trop, que son prétendant ne se fasse pas des idées, avant de la mettre dans son lit, il se passera de nombreux autres rendez-vous ! En fait, quand elle y repensait, c'était son premier rendez-vous depuis Kyan ! Quand elle y repensait, ça faisait huit ans qu'elle n'avait pas eu de premier rendez-vous et elle aurait aimé ne plus en avoir... Pensant que le seul homme qu'elle aimerait jamais, serait Kyan, malheureusement, on connait la suite... De plus, elle était déjà peu emballée par ce rendez-vous et le retour de son ancien amoureux n'arrangeait rien du tout, elle n'arrêtait pas d'y penser, et bizarrement, elle avait l'impression de le tromper ce soir alors que ça faisait trois ans que tout était terminé entre eux. Normalement, elle aurait dû le voir hier après-midi, il voulait parler de Noah, c'est normal, il venait d'apprendre qu'il était papa et ça devait le perturber beaucoup. Qui ne le serait pas cela dit ? Apprendre qu'on a un fils de deux ans, c'est forcément un choc ! Bref, ce soir, elle avait décidé de profiter de sa soirée en essayant de ne pas penser à son ex, elle regarda son fils qui était en train de jouer avec un jeu et elle se baissa à sa hauteur en disant : « Ce soir tu vas faire dodo chez papy, t'es content mon amour ? » Elle l'embrassa tendrement sur la joue alors qu'il lui faisait un immense sourire, il était tellement mignon ! Elle avait encore une devant elle, mais elle devait déposer son fils chez son père et revenir ici, cela dit, son père vivait à cinq minutes en voiture. Elle était en train de rassembler les affaires de Noah pour cette nuit quand elle entendit la sonnette, elle se demandait bien qui pouvait être là, espérant que ça ne soit pas déjà son rencard... Et en fait non ! Quand elle ouvrit la porte, ce fut Kyan qui était là et son coeur rata un battement. Elle n'eut pas vraiment le temps de dire quoi que ce soit qu'il disait qu'il était là pour parler... « Kyan... Tu peux pas débarquer sans prévenir comme ça... De plus, ce soir ça tombe mal, je sors et je dois amener le petit chez mon père d'ici une petite demi-heure. » S'il voulait une vraie conversation, ils en auraient pour des heures !

Elle ne dirait pas qu'elle est en colère, pas du tout, elle avait un ton ordinaire, signifiant seulement que ce n'était pas du tout le bon moment, loin de là ! Bon, c'était un peu de sa faute, elle avait annulé le rendez-vous, mais n'en avait pas donné un autre et elle pouvait comprendre qu'il veuille en savoir plus... Puis, il parla du prénom de leur fils, disant que ça lui rappelait de bons souvenirs et qu'il trouvait ça mignon qu'elle lui ait donné, elle baissa un instant les yeux le sourire sur les lèvres. C'est vrai qu'elle aurait pu se contenter d'un prénom qu'elle seule aimait, il ne l'aurait pas volé, mais Noah c'était imposé à elle naturellement. Elle releva le regard vers lui en disant : « Je n'ai pas hésité, Noah s'est imposé naturellement et je suis contente que ça te fasse plaisir. » Sait-on jamais si plus tard il avait un autre gosse avec une autre et qu'il aurait voulu donner Noah ! Cela dit, elle n'en avait rien à foutre xD. Puis le jeune homme sortit un ballon en disant qu'il lui avait amené un petit cadeau et que ce serait un vrai petit champion, elle ne savait pas pourquoi, mais elle était presque émue de cette démarche, c'était tellement mignon, et vraiment pas étonnant ! C'était certain que le premier cadeau de son père serait un ballon. « C'est vraiment adorable, il adore les ballons en plus, entre, il est au salon, tu peux lui donner toi-même. » C'était mieux qu'il le lui donne lui-même quand même. Elle le laissa entrer et ferma la porte derrière lui avant de l'accompagner jusqu'au salon, pas loin vu que la maison était assez petite en fait, et oui, nous ne sommes pas tous riches ! Le petit était là, au milieu du salon, sur un tapis pour enfant, en train de s'amuser avec ses jouets. Elle avait une boule au ventre, c'était étrange de vivre cette scène, une scène banale pour n'importe quelle famille, mais une première pour la jolie brune.

Spoiler:
 

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Mer 11 Fév - 11:12
Un samedi soir, il y avait beaucoup de chances pour que Kyan tombe mal, mais depuis deux jours il tournait comme un lion en cage, impossible pour lui de penser à autre chose qu’à la nouvelle que lui avait annoncé Trish. Encore hier ça allait, il savait qu’il allait voir Trish en fin de journée et parler de Noah avec elle. Mais au final ça n’avait pas eu lieu… Autant dire qu’il avait passé une très mauvaise soirée, la nuit aussi, et aujourd’hui, il voulait régler cette histoire, mais Trish ne semblait pas vouloir donner des nouvelles à son ex. Il décida donc de quitter le bureau assez tôt, histoire d’y aller vu qu’il avait l’adresse. Et c’est après s’être arrêté dans un magasin pour acheter un ballon au petit qu’il alla jusque chez la jolie métisse. Alors qu’il avait sonné à la porte, son cœur battait à tout rompre, il était assez stressé par la situation, et surtout il se doutait qu’elle n’aurait pas forcément envie de le voir ce soir. Autant de facteurs qui ne faisaient que de rendre Kyan encore plus nerveux dans son costume avec son ballon en main. Lorsqu’elle ouvrit la porte il s’excusa déjà de débarquer à l’improviste, mais que suite à l’annulation de la veille et qu’elle ne répondait pas à son message d’aujourd’hui, il avait ressenti le besoin de venir pour lui parler. Bah ouais, il devenait totalement dingue, et elle l’esquivait, il forçait donc le destin. Néanmoins comme prévu sa venue ne l’enchantait pas puisqu’elle disait qu’il ne pouvait pas venir sans prévenir, surtout que ce soir elle devait sortir et emmener son fils dans trente minute chez son grand-père. Et bah c’était parfait, ils avaient donc trente minutes devant eux pour discuter, ce qui ne serait pas suffisant sûrement mais au moins cela permettrait d’éclaircir plusieurs choses, avant peut-être de les approfondir plus tard, mais au moins il serait moins fou ! « Je sais je suis désolé… mais ayant eu l’impression que depuis deux jours tu m’évites en ne répondant pas à mes messages ça me donne encore plus envie de venir discuter avec toi… Enfin on a une demi-heure pour discuter alors avant que t’emmène le petit ? » Bah oui, trente minutes c’était un bon début non ? Il avait envie de lui demander ce qu’elle allait faire ce soir dans cette jolie robe, mais est-ce que vraiment c’était le moment ? Pas du tout ! C’est pour ça qu’il se concentra donc sur le temps qu’ils avaient avant qu’elle emmène Noah chez ses parents…

Bon il voyait bien qu’il tombait mal, elle était en train de se préparer, elle partait dans trente minutes, mais pourtant Kyan ne semblait pas vouloir partir. Au contraire, il parla de Noah, disant au passage que ce prénom lui rappelait des bons moments ensemble et qu’il trouvait mignon qu’elle lui ait donné ce prénom malgré son départ. Car oui, chacun avait ses coups de cœurs, et il savait que Noah n’était pas le préféré de Trish, tout comme il ne l’était pas pour Kyan, mais Noah au moins ils l’avaient en commun xD. Il décela un petit sourire sur le visage de Trish, un sourire qu’elle avait d’ailleurs tenté de dissimuler puis elle releva le regard vers lui en disant que ce prénom était venu naturellement et qu’elle était contente que ça lui plaise. Il eut un petit sourire timide pour répondre : « T’as fait un très bon choix oui… » Puis il se montra un peu plus insistant sur cette discussion, notamment en montrant à Trish le ballon qu’il avait ramené à Noah, disant que ce serait un petit champion plus tard. La jeune femme trouva le geste adorable, disant qu’en plus il adorait les ballons. Elle l’invita donc à entrer, disant que son fils était au salon et qu’il pouvait aller lui donner lui-même ce cadeau. Il entra, se dirigeant avec la demoiselle vers le salon : « Je te remercie… Je t’avoue que j’ai eu du mal à savoir quoi lui apporter… Alors que généralement avec toi je n’ai jamais eu de soucis pour te trouver des cadeaux à l’époque… » Ah la nostlagie… Et c’est vrai qu’il y a quelques années, il ne prenait pas de temps pour faire des cadeaux à Trish, il trouvait les idées assez rapidement. Là il avait tourné dans le magasin de longues, longues, longues minutes en se demandant ce qui pourrait faire plaisir à un gamin de deux ans, autre que la traditionnelle peluche ! En voyant le petit sur son tapis de jeu, Kyan se tourna vers Trish une dernière fois, comme pour voir si elle était toujours d’accord qu’il s’approche de Noah. Puis il se mit au niveau de Noah, posant le ballon devant lui. « Hey salut champion… Regardes ce que j’ai pour toi… J’espère qu’il te plait ? » En guise de réponse, il eut un sourire qui le fit fondre. Et dire que cet enfant ne comprenait même pas encore qu’il était son père… Il se releva après avoir caressé la tête du gamin et se retourna vers Trish : « Si t’as encore besoin de quelques minutes pour te préparer je peux garder un œil sur Noah en attendant si ça peut te rendre service ? » Bon aussi son but, c’était de pouvoir enfin être tranquille pour parler avec la demoiselle de cet adorable bébé qui venait de lui offrir son premier sourire en tant que père…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Mer 11 Fév - 22:22
Trish était à la fois surprise et déstabilisée de voir l'ex grand amour de sa vie ici, ce soir, devant sa porte. Enfin surprise, vraiment ? C'était totalement du Kyan ça, il était comme ça, incapable de patienter, et elle ne devrait pas être surprise de le voir débarquer chez elle, étant donné qu'elle avait promis qu'ils se verraient rapidement pour parler de Noah et que, déjà, elle avait annulé le rendez-vous prévu hier et qu'aujourd'hui, elle ne l'avait pas appelé. La vérité, c'est qu'elle avait peur, peur de le voir revenir dans sa vie, de retomber amoureuse de lui, de le laisser voir son fils et qu'au final toute leur vie soit chamboulée. C'est vrai qu'avec Noah, ils avaient une vie simple, elle n'était très riche, surtout comparé à Kyan, et elle n'avait pas envie que lui et son immense fortune viennent perturber ce qu'elle avait mis tant de temps à bâtir. Enfin, la première chose qu'elle lui dit, fut qu'il n'avait pas le droit de débarquer ici, surtout sans prévenir. Il était désolé, ça se voyait de toute façon, mais comme il le disait si bien, elle l'évitait et lui, il avait très envie de parler avec elle, visiblement, maintenant ! Oui, il disait qu'ils avaient donc une demi-heure pour discuter. Pourquoi avait-elle l'impression que sa soirée allait être annulée ? Avec Kyan c'était toujours comme ça... « Ne le sois pas, c'est moi qui suis désolée, je voulais vraiment te rappeler, mais j'avais la trouille... C'est égoïste de ma part, je m'en rends bien compte, mais il faut comprendre que, jusqu'à il y a deux jours, il n'y avait que Noah et moi et ça prendra du temps avant d'accepter une éventuelle nouvelle situation. » Au moins, il savait pourquoi elle ne l'avait pas rappelé et elle était certaine qu'il comprendrait, ça ne changerait surement pas son désir de connaitre son fils cela dit, s'il était là, c'est qu'il en avait envie d'ailleurs. Mais, elle ne pouvait pas nier qu'elle était contente qu'il s'intéresse autant à leur fils, un autre mec aurait pu ne pas vouloir en entendre parler.

Puis, Kyan parla du choix du prénom, disant qu'il trouvait ça mignon qu'elle ait donné un prénom qu'ils avaient justement en commun. C'est vrai qu'elle aurait pu faire sa connasse et lui donner un prénom qu'il n'aimait pas du tout, mais bon... Et c'est d'ailleurs ce qu'elle comptait faire ! Mais quand il est né, il ressemblait tellement à Kyan, qu'elle changea d'avis et donna Noah ! Alors, elle ne mentait pas vraiment en disant ne pas avoir hésité, mais c'est seulement à sa naissance, qu'elle n'a plus hésité ! Ensuite, Kyan lui montra un ballon qu'il voulait offrir au petit, elle trouvait vraiment mignon, elle l'invita donc à rentrer, étant donné que le petit était encore là, autant qu'il le lui donne lui-même. De plus, il avait tapé dans le mille, le petit aimant beaucoup les balles, ballons et tout ça, ce qu'elle ne manqua pas de lui dire, mais il disait avoir eu du mal à choisir, alors qu'il n'avait jamais eu de soucis pour lui faire un cadeau à elle, quand ils étaient ensemble, elle le regarda en souriant un peu et répondit : « C'est normal, tu ne le connais pas, mais tu as eu de l'instinct au final, comme quoi, tu es bien son père. Et je me souviens très bien de tes cadeaux hors de prix alors que moi, je ne pouvais pas t'offrir grand-chose... » Enfin, elle lui offrait son corps en échange xD, sans rire, c'était chiant, car elle n'avait pas du tout les mêmes moyens, alors que lui, lui faisait des cadeaux bien trop chers ! Bref, les deux jeunes gens se dirigèrent vers le salon où jouait Noah et Kyan s'approcha de lui et lui donna le ballon, le coeur de Trish se serra, c'est une scène qu'elle n'aurait jamais cru voir et c'était réellement magique, elle aurait aimé que le temps s'arrête là, maintenant et vivre ce moment à jamais. Quand il revint vers elle pour lui dire qu'il pouvait garder un oeil sur le gamin le temps qu'elle termine sa préparation elle répondit sur un air taquin : « Non ça va, je suis prête... Pourquoi j'en ai pas l'air ? Je ne suis pas assez jolie ? » S'il savait qu'elle avait rendez-vous avec un mec, il verrait rouge à coup sûr ! Maintenant, ce ne serait pas juste un autre Jules pour Trish, ce serait aussi un beau-père pour son fils et c'était encore pire. Enfin, elle imaginait, car si la situation était inversée, c'est comme ça qu'elle raisonnerait elle !

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Lun 16 Fév - 23:43
Kyan était arrivé comme un cheveu sur la soupe, il le savait très bien… ça se voyait à la réaction de Trish qui semblait assez désorienté de le voir débarquer devant sa porte. Mais que pouvait-il faire d’autre en même temps ? Deux jours qu’il se torturait l’esprit à savoir qu’il avait un fils qui s’appelait Noah et qu’il n’avait pas eu l’occasion d’en parler avec Trish. Bien sûr il fallait le temps de digérer, mais un jour aurait suffi. Sauf que Trish avait annulée, et aujourd’hui elle n’avait pas cru bon de répondre au message vocal de Kyan lui demandant de la voir assez rapidement. Du coup, le voilà face à elle. Et il concevait que ce n’était peut-être pas le meilleur moyen de faire, mais maintenant c’était fait ! Il s’excusa néanmoins auprès de Trish de débarquer sans prévenir. Oui, il aurait pu simplement lui dire qu’il allait passer, mais si elle l’évitait, elle serait capable de partir pour ne pas qu’il tombe sur elle. Enfin malgré ses excuses, ce fut elle qui s’excusa. Et oui, de ne pas avoir répondu à son message. D’ailleurs elle lui expliqua pourquoi elle avait annulé sans lui donner de nouvelles par la suite. Elle disait vouloir lui parler, mais avoir la trouille. Pourquoi ? Et bien simplement parce que jusqu’à avant-hier, elle était seule avec Noah, et son retour redistribuait un peu les cartes, car ça changerait des choses pour elle et Noah. Et Kyan le comprenait, lui-même avait du mal à se dire que sa vie était en train de changer, car oui, il passait de directeur d’hôtel célibataire à père. Enfin bon, ce n’était pas une vie de famille, mais il avait un enfant avec Trish, et il ne pouvait pas faire comme si Noah n’existait pas. Il baissa un instant les yeux : « Non mais je te comprends… moi-même ça me fais bizarre. En venant te voir y a deux jours ça a un peu bouleversé ma situation aussi. C’est vrai que je n’ai pas vraiment réfléchi à ce que ça impliqué pour vous… » Parce que oui, en fait ils étaient trois dans l’histoire. Mais surtout il avait une petite demi-heure pour en discuter avec elle, c’est surtout ça qu’il retenait…

Surtout que Kyan avait ramené un petit cadeau à son fils… Bah ouais, il n’allait pas arriver les mains vides quand même. Il avait donc apporter un ballon, et la belle le fit entrer en lui disant qu’il pouvait aller lui donner lui-même le ballon. Bon il trouvait le cadeau un peu bidon mais c’était la première fois qu’il faisait un cadeau à un enfant, son fils en l’occurrence, et il était plus doué pour lui faire des cadeaux à elle à l’époque. Elle répondit avec un petit sourire, disant que c’était normal, il ne connaissait pas encore Noah mais qu’il avait eu le bon instinct, lui signifiant que ça se voyait qu’il était son père. Il ne répondit rien à cela, étant bien trop touché par cette phrase. Puis il lui répondit sur le fait qu’effectivement il lui faisait toujours des magnifiques cadeaux hors de prix alors qu’elle n’avait pas les mêmes moyens. « Je te rassure, tes cadeaux me faisaient très plaisir aussi, c’est pas l’argent qui compte, je voyais bien que tu cherchais le truc qui me plairait. Et disons que je faisais pareil, mais avec un peu plus de moyens. Mais quand on aime on ne compte pas il parait… » Sujet sensible non ? Enfin il était un peu tendu et nerveux, et il jeta un dernier coup d’œil en direction de Trish, comme pour avoir son accord avant de s’approcher de Noah et de lui donner son ballon en lui disant une petite phrase adorable. Il avait le cœur qui battait très fort, une grosse appréhension. Après tout c’était un peu la première fois que son fils voyait son père et que lui il lui faisait un cadeau. Et c’était très bizarre, et nouveau aussi. Le gamin lui offrit un magnifique sourire, son premier d’ailleurs, et il en était tout chamboulé d’ailleurs ! Il retourna voir Trish avec le sourire, voulant profiter du peu de temps qu’ils avaient pour parler, mais lui disant tout de même que si elle le souhaitait il pouvait surveiller le petit. Elle lui disait être prête, mais le titilla un peu en demandant si elle n’était pas assez jolie pour qu’il dise ça. Il sourit, baissant le regard avant de le reporter sur Trish : « Si si t’es sublime, mais j’ai en tête d’une Trish ayant toujours des détails à parfaire à la dernière minute… Mais il semblerait qu’en trois ans ça a changé ça… » Il laissa un blanc avant de reprendre, car oui il était entrain de s’emmêler les pinceaux : « Enfin bref, tu es ravissante Trish… » Pourquoi il avait du mal à aborder le sujet Noah ? Et surtout pourquoi il se sentait mal à l’aise de la voir si sexy, sans pouvoir lui dire clairement qu’elle était belle sans détourner le regard ? C’était une galère en fait de la retrouver. Il avait été impatient, et là il se sentait vulnérable…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Mar 17 Fév - 16:37
Trish savait bien qu'à partir de maintenant, rien ne serait plus pareil. Elle connaissait bien Kyan, aujourd'hui il était au courant de sa paternité et elle savait très bien qu'il n'allait pas se défiler et passer le reste de sa vie à ignorer son fils, ce n'était pas son genre. Alors, elle avait deux solutions, soit, l'empêchait de le voir, car malgré tout, c'était un bouleversement pour le petit et pour elle ou soit, l'autoriser à faire partie de la vie de son fils. Sachant que si elle décidait de l'évincer, il irait surement au tribunal et elle ne donnait pas cher de sa peau avec les avocats qu'il pouvait se payer ! Enfin, c'était des plans sur la comète tout cela, pour l'instant, il était simplement venu discuter avec elle, et elle espérait que la discussion ne termine pas en dispute, comme c'était souvent le cas entre eux. Enfin, ils étaient censés avoir grandi, évolué, en particulier elle, qui depuis deux ans, avec un enfant à élever. C'est loin du monde dans lequel le beau brun avait dû évoluer pendant presque trois ans. La belle s'excusa, elle l'avait volontairement ignoré durant ses deux jours, elle était simplement morte de peur que sa vie et surtout celle de Noah, ne soient complètement chamboulées ! Elle était à présent honnête avec lui, disant qu'elle avait peur et que ça prendrait du temps avant qu'elle puisse envisager quoi que ce soit concernant leur rôle de parents. Il disait qu'il comprenait, que lui aussi ça lui faisait bizarre, elle voulait bien le croire, apprendre du jour au lendemain qu'on a un fils de deux ans, ça doit être bouleversant. Il avoua ne pas avoir réfléchi à ce que ça impliquait pour eux. Ben oui, il n'était pas tout seul dans l'histoire ! Enfin, elle le fit entrer, il avait un cadeau pour le petit et autant qu'il lui donne en main propre. Il disait qu'il avait un peu galéré alors qu'il n'avait jamais eu de soucis pour lui faire un cadeau. Enfin, c'était logique, il ne le connaissait pas, mais finalement, il avait bien choisi, lui rappelant qu'elle se souvenait bien de ses cadeaux hors de prix, mais elle, elle ne pouvait pas mettre si cher ! Le beau brun la rassura en disant que ses cadeaux lui faisait toujours plaisir et qu'il faisait pareil, mais avec plus de moyen, en ajoutant que quand on aime, on ne compte pas... Cette phrase arracha un sourire à la jeune femme qui répondit : « Oui, enfin quand on a dix-huit ans, c'est plus facile, aujourd'hui je pense que j'aurais beaucoup de mal à te faire un cadeau... En trois ans et avec nos situations personnelles, on a forcément changé et finalement, on ne se connait plus. Plus aussi bien en tout cas. » Oui, parce qu'au final, le caractère change un peu, mais c'est tout.

Enfin, le jeune papa donna son cadeau à son fils, et cette image la bouleversa, elle aurait aimé vivre ça dès la naissance de son fils. Mais le voir là, offrant un cadeau à Noah, ça lui rappela que depuis qu'elle est au courant de sa grossesse, elle était seule et ça lui brisa le cœur. Une fois qu'il lui offrit son cadeau, il se tourna de nouveau vers elle, elle tenta de dissimuler son émotion derrière un petit sourire alors qu'il revenait vers elle en lui demandant si elle souhaitait qu'il garde le petit le temps qu'elle termine de se préparer. Oui, sauf qu'elle était prête en fait ! D'ailleurs, elle ne se gêna pas pour le lui faire remarquer, terminant en demandant si elle n'était pas assez jolie. Il sourit, avant de baisser le regard, aurait-elle réussi à gêner Mr Johnson ? Une première ! Il répondit finalement qu'elle était sublime, mais qu'il avait en tête une Trish qui avait des détails à parfaire jusqu'à la dernière minute, mais que ça avait changé visiblement. Elle cacha son amusement, il semblait réellement mal à l'aise, puis après un petit blanc, il reprit en disant qu'elle était ravissante. La jeune femme se mit à sourire de plus belle en disant : « Merci... Et oui, avant j'étais la reine de la dernière minute, mais avec un enfant, tu apprends vite à oublier cette mauvaise habitude ! Il faut tout prévoir à l'avance, sinon tu oublies la moitié et au final, cette habitude reste pour les autres choses aussi, en dehors du bébé. » Mais, elle se rappela qu'elle voulait mettre une paire de chaussure qu'elle adorait, mais elle ignorait où elle se trouvait, enfin elle était quelque part dans sa chambre, mais où ? Et comme Noah était au salon, elle ne pouvait pas chercher, mais puisqu'il proposait... « Cela dit, je chercherais bien après une paire d'escarpin dans ma chambre, donc tu peux garder un œil pendant ce temps-là... Et faire un peu connaissance. Je vais en profiter pour appeler mon père aussi, qu'il passe prendre le petit, comme ça, ça sera plus simple si tu veux discuter. » Au moins, elle ne devrait pas s'absenter pendant quinze minutes. Puis, elle le laissa là, au milieu de salon et alla dans sa chambre à la recherche de ses chaussures, tout en appelant son papa.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Ven 20 Fév - 0:12
C’était un Kyan très anxieux qui faisait face à Trish ce soir. Oui, il avait vraiment peur qu’elle l’envoie sur les roses ou qu’elle reporte encore une fois cette discussion si importante pour la vie de Kyan. Peut-être moins importante pour Trish et Noah certes… Elle avait passé deux ans à s’occuper de son fils sans un père présent pour lui, il se doutait bien qu’elle serait capable de continuer et qu’il n’était aux yeux de Trish pas vital qu’il apparaisse dans leurs vies deux ans après. Bien sûr, Kyan aurait pu ne pas chercher à comprendre, pourquoi pas fuir Los Angeles une nouvelle fois, mais ce n’était pas du tout son genre de partir de la sorte, de baisser les bras, et surtout c’était le genre de personne qui assumait ses responsabilités. Et même si ça tournait mal et qu’il ne serait pas vraiment un père pour Noah, que Trish avait une haine viscérale contre lui, il devait l’affronter et tenter un dialogue. C’est pour ça qu’il était là, et Trish l’avait bien compris puisqu’elle s’excusa de l’avoir évité. Les deux étaient calmes, beaucoup plus qu’il y a deux jours, même si du côté de Kyan il y avait un grand stress. Plus encore lorsqu’il montra le cadeau qu’il avait acheté à son fils, et que la demoiselle l’invitait à entrer pour lui donner lui-même. C’était un moment très particulier, unique, et Kyan n’en menait pas large. Lui le mec sûr de lui habituellement se faisait assez petit. Il avança vers Noah, ballon en main, et sa seule crainte, c’était que le bébé prenne un peu peur face à Kyan, surtout que Trish était restée bien en retrait. Et Kyan restait pour le petit un parfait inconnu. Néanmoins, avant qu’il ne se jette dans la gueule du loup, Trish le rassura en disant qu’il adorait les ballons, et que Kyan avait toujours le don pour trouver le bon cadeau. Elle se rappelait des cadeaux qu’il lui faisait, même si elle avait toujours trouvé que c’était cher comparé aux cadeaux qu’elle faisait. Mais le beau brun la rassura sur le fait que même sans dépenser énormément, elle trouvait toujours des choses qui lui plaisaient. La belle en était un peu amusée, disant que maintenant ce serait plus dur qu’à l’adolescence pour se faire des cadeaux, notamment parce qu’en trois ans ils avaient changés et se connaissaient nettement moins qu’avant. Il eut un petit rire avant de lui répondre : « Ouais c’est sûr que ça sera plus compliqué. Disons que ce sera comme avec Noah, t’essayes de deviner en espérant faire mouche. » Puis après un petit blanc il ajouta : « Dans deux mois c’est ton anniversaire quasiment… Qui sait, j’essayerais peut-être d’avoir bon, si d’ici là on arrive à se parler comme aujourd’hui, et pas comme y a deux jours » Ouais bon il voyait loin, mais bon, avec le petit, qu’est-ce qui les empêcherait de devenir amis ?

Enfin là il rigolait moins, il était seul face à Noah avec son ballon en main. Et il avait juste peur que le petit soit un peu effrayé. Mais même pas, Kyan lui disait de petits mots gentils en même temps, et le gamin attrapa le ballon avec un grand sourire, ce qui rassura le jeune papa. Il embrassa son fils sur le front en se relevant, se retourna vers Trish qui avait un petit sourire sur les lèvres. Pourquoi ? Il ne le savait pas très bien… Enfin il proposa à Trish avant de discuter qu’elle aille finir de se préparer et qu’il garde un œil sur Noah en attendant. Mais la belle le provoqua un peu, demandant si elle n’était pas assez jolie à son goût. Il baissa un instant le regard, il était troublé par cette question, et surtout il ne savait pas quoi répondre. Il y a trois ans, il aurait dit du tac au tac avec un petit sourire charmeur et l’œil coquin qu’elle était ravissante, mais entre eux tout était différent. Il lui dit donc qu’elle était sublime, mais qu’il avait  juste en tête une Trish qui utilisait tout le temps imparti pour se préparer, ce qui semblait donc avoir changé si elle était prête déjà alors qu’il lui restait trente minutes avant de partir. Elle le remercia, lui indiquant qu’effectivement, elle avait changé en trois ans car avec un bébé, il fallait tout prévoir pour ne pas être débordé, et que du coup elle s’organisait de sorte à être prête en avance désormais. Il hocha un peu la tête en disant : « Effectivement je vois ça. Comme quoi c’est vrai qu’en trois ans on ne se connait plus si bien… » ou pas ! Car effectivement, du coup elle lui annonça qu’elle irait bien chercher une de ses paires d’escarpins le temps qu’il surveille Noah, et qu’elle en profiterait pour appeler son père, lui demandant de venir chercher Noah, comme ça les deux adultes pourraient discuter en attendant. « AH bah finalement pas totalement prête » dit-il en riant un peu avant de reprendre : « Mais pas de soucis je reste avec lui pendant que tu fais tout ça… » Puis Kyan s’approcha de Nono -xD – et lui glissa quelques mots pour le rassurer, lui disant même qu’il était son papa. Néanmoins, quelqu’un frappa à la porte… Trish ne venait pas, alors Kyan l’appela, mais elle devait toujours être à la recherche de ses escarpins. Il prit Noah dans ses bras pour ne pas le laisser seul et ouvrit la porte. Il tomba sur un homme de quasiment son âge, très bien habillé. Lorsque cet homme demanda si Trish habitait bien ici, Kyan percuta. Donc elle sortait ce soir, mais pas entre amies ou en soirée, mais avec un homme. Pire encore, s’il demandait si elle habitait ici, c’est bien qu’il n’était jamais venu avant, donc rien de sérieux ? Il n’en fallait pas plus à Kyan qui répondit : « Euh oui oui elle est là… Vous êtes ? Je peux vous l’appeler mais ma femme était en train de préparer le repas pour notre fils en fait» L’homme resta confus, et bafouilla qu’il ne voulait pas les déranger, que ce n’était rien de grave. Kyan referma alors la porte avec un petit sourire : « Pas de soucis… Bonne soirée » puis il regarda son fils qu’il avait dans les bras en fermant la porte. Il était assez tendu à cet instant. Il venait clairement de faire un truc qu’il n’aurait pas dû, il avait dit que Trish était sa femme pour le faire fuir. Ça avait marché mais bon… Kyan était déjà un inconnu pour Noah, ce petit n’avait pas besoin d’un inconnu de plus dans sa vie. Bon et il y avait une petite pointe de jalousie. Un homme débarquait chez Trish pour un premier rendez-vous alors que lui était chez elle…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Ven 20 Fév - 17:05
Kyan était là, chez elle, ce soir et il avait un cadeau pour son fils. C'était... Tellement étrange ! Il y a encore trois jours, elle pensait qu'elle ne le reverrait plus jamais et voilà qu'il avait débarqué sur son lieu de travail et maintenant ici. En même temps, elle le connaissait assez bien pour savoir qu'il n'allait plus les lâcher maintenant qu'il savait pour Noah ! Kyan était du genre buté, aussi buté qu'elle et surtout, pas du genre à ignorer ses responsabilités. Maintenant, est-ce que ça voulait dire qu'il voulait faire partie de la vie de Noah ou partie de la vie de Noah et Trish ? Parce que mine de rien, à la base, s'il était venu à la salle de danse c'était pour la voir elle, il ignorait encore l'existence de son fils à ce moment-là donc voilà. Donc il espérait encore quelque chose ? En avait-elle envie ? C'était sans doute un peu tôt pour penser à tout cela, mais elle sentait que la question se poserait un moment ou un autre et dans le fond, elle était flattée qu'il pense encore à elle malgré une séparation aussi longue. Pour le moment elle lui demandait de la suivre, qu'il pourrait donner son cadeau pour Noah lui-même, maintenant, c'est vrai qu'elle le jetait un peu dans la gueule du loup, ça se trouve le petit n'en voudrait pas ou aurait simplement peur de lui, elle savait son fils assez sociable, il n'avait pas facilement peur des gens, mais après, ça restait un enfant... Et les enfants peuvent avoir des réactions contradictoires, dire oui un jour et le lendemain non. D'ailleurs le beau brun avait l'air d'avoir un peu la trouille et elle, ça l'amusait, avant c'était toujours elle qui flippait et lui qui la rassurait ! Surtout qu'il disait avoir beaucoup hésité sur son cadeau, alors qu'avec elle, c'était plus facile... Oui, mais ça c'était avant, aujourd'hui, ils auraient sans doute du mal à se faire un cadeau, ils avaient changé et ne se connaissaient plus si bien. Kyky approuva, ajoutant qu'il faudrait essayer de deviner en espérant faire mouche, ce qui la fit sourire... Sourire qui disparût aussitôt quand il ajouta que dans deux mois c'était son anniversaire et qu'il espérait avoir bon, surtout s'ils se parlaient comme maintenant. Elle hésita un instant avant de dire : « Évitons de parler de ça... Évitons de faire des plans sur la comète. Pour l'instant tu es là, c'est très bien, mais dans deux mois qui sait ? Et franchement, je n'ai pas envie de tes cadeaux... » Une chose est de faire un cadeau à Noah, une autre de lui en faire à elle. Puis pour détendre l'atmosphère qui venait de s'alourdir, elle ajouta très vite, sur le ton de l'humour : « Sauf si c'est une voiture, la mienne est à la fin de sa vie ! »

Finalement, le petit garçon accepta avec plaisir le ballon, le contraire l'aurait étonné, il adore les ballons, un vrai petit mec quoi. Cette scène la faisait sourire, ils étaient tellement mignons ensemble... Et quand Kyan embrassa son fils sur le front, son cœur s'arrêta une seconde, il fallait qu'elle se contrôle sinon elle allait chialer. Puis quand le beau brun se retrouva près d'elle, il lui disait qu'il pouvait garder le petit le temps qu'elle termine de se préparer, sauf qu'elle était déjà prête ! Il semblait gêné quand elle le lui dit, surtout quand elle demanda si elle n'était pas jolie. Il balbutia qu'elle était très belle, mais qu'avant, elle mettait un temps fou pour se préparer. Pas faux ! Mais comme elle lui disait, avant elle n'avait pas un enfant et quand on a un enfant, il faut avoir le sens de l'organisation et tout préparer à l'avance, sinon c'était la catastrophe. Mais puisqu'il proposait... Elle chercherait bien après sa paire d'escarpin préférée, elle avait prévu d'en mettre une autre, mais étant donné qu'il voulait se rendre utile et peut-être passer du temps avec son fils, elle lui proposa cette option. D'ailleurs, elle ajouta qu'elle appellerait son père pour qu'il passe prendre Noah, ça évitait à la belle de devoir partir pendant leur conversation. Il répondit qu'en fait elle n'était pas totalement prête, ce qui amusa Trish, avant d'accepter sa proposition. « Si si, je suis prête, j'ai prévu une autre paire, mais comme tu te proposes, je me dis que je peux chercher après l'autre. Je te fais confiance alors... » Puis elle quitta la pièce et se rendit dans sa chambre pour tenter de mettre la main sur cette paire de chaussures. Finalement, elle les retrouva dix minutes plus tard, bien planqué sous son lit... Je vous jure ! Elle les enfila et redescendit au salon, Kyan avait Noah dans les bras. « Je vois que vous faites connaissance. » Dit-elle avec un petit sourire, c'est d'ailleurs à ce moment-là que la porte d'entrée sonna, sans doute son père. « Donne-le moi et reste dans le salon, je ne suis pas certaine, qu'il apprécierait de te voir ici... » Son père avait toujours une dent contre Kyan, il était l'homme qui avait abandonné sa fille enceinte et même si elle lui avait dit à mainte reprise qu'il n'était pas vraiment au courant, ça ne changeait rien. La belle reprit son fils dans ses bras en disant : « Tu dis au revoir à... Enfin tu dis au revoir quoi. » Le petit lança un au revoir à Kyan avec sa petite voix et une nouvelle fois, ça la fit fondre. Puis, elle confia le petit à son père, qu'elle prit soin de ne pas faire entrer et retrouva le jeune homme au salon en disant : « Tu aurais peut-être aimé le voir plus longtemps... Désolé. Enfin, on peut discuter tranquillement maintenant. »

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Lun 23 Fév - 1:41
Aucun homme dans sa vie ne devrait ressentir ce genre de choses, et avoir connu pareil situation. IL n’y avait peut-être rien de pire pour un père qu’avoir un fils dont on ignore l’existence, et ce deux ans durant ! Cette sensation d’avoir abandonné quelqu’un qui n’a rien demandé était assez dure à expliquer pour notre beau brun. Il ne connaissait pas cet enfant, il venait d’apprendre qu’il avait à peu près deux ans, et personne ne lui avait jamais dit qu’il était père. Autant dire que s’il avait su cela ça ferait un moment qu’il aurait repris contact avec Trish. Il y a deux jours, ça avait été la surprise totale pour lui que de découvrir cela. Et aujourd’hui il était bien décidé à éclaircir le sujet, assumer ses responsabilités, et ne pas être un père fantôme qui dans quinze ans serait contacté par un adolescent recherchant son père. Si certains se complaisent à renier leur enfant, Kyan n’était pas ce genre d’homme, et malgré les deux ans qu’il avait loupé, il était là ce soir devant la porte de Trish avec son ballon pour l’offrir à son fils, et pouvoir le voir, discuter avec la jeune maman de la situation. Bien sûr pour Trish ça ne devait pas être non plus de tout repos que de voir son ex revenir trois ans après leur rupture, et il le concevait très bien. M’enfin l’énervement semblait apaisé chez elle, et elle le fit rentrer pour qu’il offre son cadeau lui-même à son fils. C’était un Kyan un peu stressé qui pénétra dans le salon, même légèrement gaffeur. La preuve, ils parlaient de cadeaux, et la facilité par le passé de s’en faire, alors que désormais ils avaient changé, et que ce serait compliqué de savoir ce qui pourrait faire plaisir à l’autre. Pas faux, du coup Kyan plaisanta sur le fait que c’était prochainement l’anniversaire de la belle, donc que peut-être si tout se passait bien entre eux il lui offrirait un cadeau, dans l’espoir de voir s’il avait toujours ce talent. Mais elle ne semblait pas bien le prendre, elle ravala son sourire pour être un peu froide, lui disant de ne pas prévoir de choses, car on ne pouvait pas savoir s’il serait encore là dans deux mois.  Elle termina même par lui dire qu’elle ne voulait pas de ses cadeaux, avant de reprendre un instant plus tard avec le sourire que néanmoins sa voiture était en ruine, donc que si l’envie lui prenait de lui en offrir une. Il répliqua donc avec un très fin sourire : « Non ça ne risque pas, je sais que tu n’aimes pas que je dépense trop pour un cadeau donc bon… » dit-il amusé avant de reprendre : « Enfin je disais ça comme ça, sans arrière-pensée. Et dans deux mois je compte toujours être à L.A. J’ai pas envie de partir ailleurs en ce moment. » Il découvrait son nouveau boulot, retrouvait ses amis, et désormais il avait son petit garçon ici, et il espérait que Trish laisse Kyan profiter un peu de lui…

Enfin là c’était déjà un peu le cas, puisque la jolie métisse avait laissé Kyan offrir son cadeau à Noah, restant en retrait pour les laisser un peu. Il avait eu le cœur qui allait se décrocher au moment de s’approcher de lui. Il avait juste peur d’effrayer le gamin, qu’il pleure ou quoi. Ça aurait été horrible pour lui. Enfin c’était soulagé et avec le sourire qu’il retourna vers Trish en lui proposant de garder le petit si elle devait encore se préparer. Sauf qu’elle disait être déjà prête, ayant changé sur ce point depuis qu’elle était maman car avec un enfant il fait tout prévoir pour ne pas être à la bourre, du coup même pour elle maintenant elle prenait le temps de faire les choses en avance et plus à la dernière minute. Enfin Kyan était mal à l’aise lorsqu’elle lui demanda si elle n’était à son goût pas assez jolie. Bien sûr que si ! Mais le fait qu’ils ne soient plus ensemble l’avait rendu moins confiant pour le coup. Enfin elle proposa à Kyan finalement de surveiller Noah le temps qu’elle aille du coup chercher une autre paire de chaussures. Du coup il la taquina sur le fait que finalement elle n’était pas si prête que ça, et elle se défendit en disant que si mais qu’elle allait à la recherche d’une paire de chaussures différente du coup, disant à Kyan qu’elle lui faisait confiance. Du tac au tac il répondit : « Ok ok pas de soucis, tu peux me faire confiance… » Il n’allait pas kidnapper quand même ! Entre temps, Kyan prit Noah dans ses bras pour aller répondre à la porte car Trish ne semblait pas venir. Quelle surprise pour lui de voir un homme. IL avait un tout petit peu honte, mais il avait fait croire que Trish était sa femme. Logiquement l’homme n’avait pas demandé son reste et avait filé. Etait-ce vis-à-vis de Noah ou de Trish qu’il avait éprouvé cette jalousie ? Il ne saurait même pas le dire. Alors qu’il retournait avec Nono au salon, Trish réapparut, disant qu’il semblait faire connaissance. Il regarda un instant Noah et répondit à la maman : « Euh oui… ça c’est très bien passé ? Hein Noah ? » Et le gamin sortit un petit rire comme pour approuver avant que ça sonne à la porte une nouvelle fois. Trish demanda à Kyan de lui passer Noah et l’attendre au salon car elle doutait que son père soit ravi de voir le jeune homme chez sa fille. Trish prit Noah dans ses bras et Kyan : « Ouais vaut mieux… Je pense que j’ai baissé dans son estime y a trois ans, on va éviter un scandale ici… » conclut-il taquin. Bien sûr en soit il n’avait rien fait de mal, mais il se doutait que son père n’approuvait pas la situation. Trish demanda à Noah de dire au revoir, et ça aurait pu être parfait si elle n’avait pas retenu le mot papa… il lui fit un petit bisous en réponse au bye bye du bébé en disant : « A bientôt Noah… » Puis la belle revint au salon une petite minute plus tard, s’excusant qu’il ne puisse profiter plus longtemps de son fils, mais qu’au moins ils pouvaient discuter tranquillement : « Ouais ça aurait été cool mais bon j’ai débarquer un peu à l’improviste… Et puis j’ai eu le droit à un sourire, un bisous et un au revoir, c’est un bon début non ? Et je suis ravi de pouvoir parler un peu de toute cette situation avec toi… » Il venait de conclure avec son plus beau sourire xD …

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Lun 23 Fév - 16:19
Kyan avait apparemment bien l'intention de rester dans le coin et surtout, il avait bien l'intention de faire partie de la vie de son fils. Ce n'était pas étonnant cela dit, si elle avait été moins orgueilleuse qu'il puisse penser qu'elle mente pour le faire rester, elle lui aurait dit un peu plus tard et elle était certaine qu'il aurait assumé... Aujourd'hui, oui, elle s'en voulait d'avoir privé le gamin de son papa pendant deux ans par fierté... Mais en même temps, lui non plus n'avait pas tenté de la recontacter après leur dernière dispute qui avait sonné la fin de leur relation. Il avait beau lui dire qu'il en avait eu envie, il ne l'avait pas fait donc voilà. Toujours est-il que les deux ex-amoureux discutaient cadeaux suite au ballon que le beau brun offrait à Noah et c'est là qu'il disait que dans deux mois, pour son anniversaire, il tenterait de lui faire un beau cadeau, voir s'il était toujours bon pour ça. Oh, évidemment, ça aurait dû lui faire plaisir, mais ça lui rappelait surtout à quel point elle était malheureusement depuis son départ, et ce sont justement les jours comme son anniversaire ou Noel, surtout avec un enfant, qui lui rappelait qu'elle était seule, alors ce n'était plus tellement de bons souvenirs. Trish préféra être sincère, disant qu'elle préférait qu'ils ne parlent pas de ça, qu'elle ne savait même pas s'il serait là dans deux mois, mais pour détendre l'atmosphère, elle ajouta qu'il pouvait lui offrir une voiture, car la sienne était vraiment morte. Il disait que ça ne risquait pas, étant donné qu'elle n'aimait pas qu'il lui offre des cadeaux trop chers, ce qui l'amusa et il ajouta qu'il disait tout ça sans arrière pensée et que dans deux mois, il serait toujours là, qu'il n'avait aucune envie d'ailleurs en ce moment. « Oui enfin, tu sais, je dis des choses... Il ne faut pas toujours m'écouter, pense à ton fils, on pourrait avoir un accident avec mon épave. » Dit-elle avec un petit sourire amusé, oui, elle jouait avec la corde sensible, c'était une fille, donc une manipulatrice née ! « Non je plaisante, t'en fais pas. Et j'espère que tu dis vrai, parce que si je te laisse le voir, qu'il s'attache à toi et que tu lui brises le coeur, moi je te briserais autre chose ! » Au moins, il était prévenu et là, elle était très sérieuse !

Enfin, après qu'il ait donné le cadeau au petit, il proposa de le surveiller le temps qu'elle termine de se préparer et si au départ, elle disait être prête, elle accepta finalement. Oui, elle voulait trouver une paire d'escarpins qu'elle aimait beaucoup et avant qu'il n'arrive, elle n'avait pas le temps de chercher, mais puisqu'il était là et qu'il lui proposait de garder Noah, pourquoi pas ? Elle partit donc à la chasse aux trésors, laissant Kyan avec le petit, certes, c'était une première, mais elle avait totalement confiance, bon, il faut dire aussi qu'elle allait juste à l'étage, pas certaine qu'elle lui laisse pour aller faire un tour, pas tout de suite en tout cas. Après avoir retrouvé ses fameuses chaussures, elle redescendit au salon et trouva Noah dans les bras de son papa, et comme elle disait, ils semblaient faire connaissance. C'était vraiment adorable, elle aurait aimé que ça dure un peu plus, mais on frappa à la porte et la belle brune savait déjà que c'était son père ! Elle reprit son fils des bras de Kyan en disant qu'il fallait mieux que son père ne le voit pas ici, le beau brun accepta totalement, disant qu'il avait dû baisser dans son estime et qu'il ne voulait pas créer un scandale. C'est vrai qu'il avait toujours eu une bonne relation avec sa famille, contrairement à Trish qui n'était pas forcément accepté dans la sienne, enfin surtout par sa mère. D'ailleurs, elle aurait aimé voir la tête de la mère de Kyan quand il lui a dit pour Noah, enfin s'il l'a fait. Enfin, elle confia Noah à son grand-père et retrouva le jeune homme dans le salon, s'excusant du peu de temps qu'il avait vu son fils, mais maintenant ils pouvaient discuter. Le jeune homme était cependant content d'avoir eu un sourire, un bisou et un au revoir, ce qui la fit sourire et ajouta qu'il était ravi de parler de tout ça, avec elle maintenant. La belle brune l'invita à s'asseoir sur le canapé en disant : « C'est notre ancien canapé, je l'ai gardé après ton départ. » Dit-elle avec un petit sourire, c'était peut-être sur ce canapé que Noah avait été conçu d'ailleurs xD, puis elle ajouta : « Je ne suis pas surprise que ça se soit bien passé avec Noah, c'est un enfant assez sociable, il n'est pas peureux avec les gens qu'il ne connait pas. Mais si tu veux faire partie de sa vie, il ne faudra pas le brusquer, pour l'instant tu n'es encore qu'un gentil monsieur qui lui a offert un ballon, ne t'attend pas à ce qu'il te dise "papa" et qu'il te saute dans les bras dans les deux jours. Ça prendra du temps pour qu'il s'adapte à la situation, moi aussi d'ailleurs... Et pour finir, tu peux venir le voir quand tu veux, mais ne viens pas à l'improviste et dans un premier temps, je veux être présente, évidemment. » Un premier temps qui va durer un bon moment, Trish savait qu'elle aurait beaucoup de mal à lui laisser seul.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Jeu 26 Fév - 1:03
Face à l’ambiance tendue, Kyan avait tenté une petite plaisanterie concernant les cadeaux. En effet, pour son fils qu’il ne connaissait pas encore, ce n’était pas encore évident pour Kyan de lui trouver un cadeau qui lui plairait, mais pourtant c’était une de ses spécialités. La preuve avec Trish où il savait à chaque fois quoi lui offrir pour lui faire plaisir. Néanmoins, elle lui fit remarquer que désormais ils avaient tant changés que ce serait difficile pour eux de se faire des cadeaux. Donc pour plaisanter, le beau brun disait que c’était bientôt l’anniversaire de l’ex-femme de sa vie, donc qu’il tenterait peut-être de lui faire plaisir si la demoiselle et lui-même continuait à se parler, et bien s’entendre comme ça semblait le cas aujourd’hui. Bien sûr il n’était pas sérieux, ça faisait trois ans qu’ils ne s’étaient pas adressés la parole, il savait bien qu’il leur faudrait du temps à tous les deux, surtout à elle pour lui pardonner cet abandon. Et Kyan se disait que s’ils n’avaient pas un enfant ensemble, pas sûr qu’elle soit si aimable avec lui ce soir. Mais bon, si elle appréciait moyen le futur geste de Kyan, c’était surtout pour une autre raison puisqu’en effet, elle disait qu’on ne savait même pas si le jeune papa serait encore dans le coin dans deux mois. Oh… ça le touchait un peu quand même de se prendre ça dans la tête, comme si maintenant qu’il connaissait l’existence de Noah, il pourrait l’abandonner et être le pire père au monde ! Sentant que la situation allait mal tourner, Trish en revint aux cadeaux, en plaisantant et disant que s’il souhaitait lui faire un cadeau, elle aurait bien besoin d’une nouvelle voiture, ce qui l’amusa un peu. Il répondit donc qu’elle n’aimait pas les cadeaux hors de prix, et elle continua dans son délire en disant en gros qu’il ne fallait pas toujours écouter ce qu’elle disait, car elle pourrait avoir un accident de voiture avec son fils. Heureusement qu’elle plaisantait, parce que jouer la corde sensible c’était un peu bas non ? Il répondit donc avec un petit sourire : « Ouais c’est quand ça t’arranges. Mais au pire si c’est une épave évites juste de mettre la vie de notre fils en danger avec ta voiture, et utilise les transports en commun » Bien sûr même lui ne croyait pas à sa connerie xD. Enfin néanmoins, il perdit son sourire pour lui dire quand même qu’il n’avait aucune envie de fuir dans deux mois et elle le menaça un peu, disant que si elle le laissait voir son fils, que ce dernier s’attachait à lui et qu’il disparaissait, elle serait très mauvaise. Il hocha positivement la tête en disant amusé : « J’en tremble d’avance… » puis il reprit plus sérieusement : « Enfin non ne t’inquiète pas, j’ai aucune envie et aucune raison de partir… Si je ne voulais pas faire partie de sa vie je ne serais pas là ce soir, et tu m’aurais plus vu du tout… Tu sais que c’est pas mon genre »

Puis Kyan échangea un magnifique petit moment avec son fils, lui offrant un ballon avant que Trish ne laisse le jeune papa avec le gamin au salon tandis qu’elle s’éclipsa à l’étage pour aller chercher une paire d’escarpins. C’était le moment d’avoir un premier contact avec son fils, et il appréhendait beaucoup, mais en était plus que ravi que la jolie brune lui fasse confiance quelques minutes pour laisser les deux ensemble. Et si tout se passait bien pour les deux, ça se corsa un peu quand un homme, apparemment le rendez-vous de Trish sonna à la porte. Cette dernière ne descendant pas, Kyan attrapa Noah dans ses bras et alla répondre à cet homme. Sauf qu’il fit foirer totalement le rendez-vous de Trish, jouant un peu le jaloux. En effet, il prétexta que Trish était sa femme et qu’elle préparait le repas de leur fils, fils qu’il avait dans les bras donc autant dire que l’homme ne demanda pas son reste et fila assez rapidement. Kyan referma la porte toujours sans signe de Trish dans le coin. Tant mieux, au moins elle ne saurait rien du comportement un peu nul de Kyan. C’est quelques secondes plus tard que Trish débarqua dans le salon, disant qu’ils semblaient bien faire connaissance les deux-là. Le papa confirma que tout se passait effectivement bien entre eux. Néanmoins il était temps de se dire au revoir avec Noah, et pour cause, le père de Trish sonna à la porte à son tour pour récupérer son petit-fils. Si Trish savait qu’il venait pour rien… Enfin à part les laisser tous les deux tranquilles pour discuter de tout cela. D’ailleurs c’est que notre jolie métisse annonça à Kyan en revenant au salon quelques instants plus tard. Elle était désolé qu’il n’ait pas pu passer plus de temps avec son fils, mais qu’au moins ils pouvaient discuter tranquillement au moins. Peu de temps, mais Kyan retirait quelques points positifs, et de petites attentions de Noah qui l’avaient fait fondre. La belle l’invita à s’asseoir sur le canapé, leur ancien canapé d’ailleurs, et il eut un sourire en s’asseyant dessus : « C’est bien ce que je me disais… Il ne m’était pas inconnu ce canapé. Comme quoi y a pas que Noah qui te faisait penser à moi… » dit-il en plaisantant avant que la discussion ne devienne nettement plus sérieuse, la belle disant que leur fils était très sociable et pas peureux, donc qu’elle n’était pas étonné que tout se soit bien passé entre eux. Cependant, elle lui demander de ne pas le brusquer, qu’il n’était qu’un gentil monsieur pour le moment et qu’il faudra laisser le temps à Noah de s’adapter, tout comme elle en aurait besoin d’ailleurs… Le gros point positif, c’est qu’elle disait qu’il pouvait venir voir son fils quand il le souhaitait, du moment qu’il prévenait et ne débarquait pas à l’improviste. Par contre, elle demandait d’être présente lorsque les deux se verraient. « C’est de bonnes qualités alors qu’il a ce petit bonhomme. Enfin je suis ravi que ce tout ce soit bien passé, je pense que je me serais senti très con de le faire pleurer… Non mais je comprends qu’il faudra y aller doucement et lui laisser le temps, il ne comprend encore pas vraiment ce qui se passe à son âge donc je serais patient. Il n’a pas d’autre papa ? » Demanda-t-il. Le autre papa, il l’avait dit entre guillemets, demandant en gros à Trish si elle avait quelqu’un dans sa vie susceptible de faire office de figure paternel auprès de Noah. Puis il reprit : « Et toi non plus je ne viens pas pour chambouler ta vie… On verra bien comment tout cela évolue, surtout qu’on risque de se voir souvent si tu veux être présente quand je verrais Noah. Mais je te rassure, là j’ai débarqué pour mettre tout cela au clair, je te préviendrais avant de venir c’est promis. » Puis après un blanc, il ajouta avec un joli petit sourire : « En tout cas depuis deux jours je devenais fou de pas avoir pu en discuter avec toi. Je suis ravi qu’on puisse discuter tous les deux sans se crier dessus… »

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Jeu 26 Fév - 15:46
Kyan avait eu une bonne idée avec ce cadeau, elle n'était pas ravie de la voir débarquer devant sa porte, surtout ce soir, mais avec ce petit geste pour Noah, elle craquait complètement ! C'était si mignon qu'elle ne pouvait pas le laisser dehors et lui mettre un vent... Et puis, qu'elle le veuille ou non, il était son père et elle avait beaucoup réfléchi à cela ces derniers jours. La phrase que le beau brun lui avait dit à la salle de danse résonnait dans sa tête "et qu'est-ce que tu lui dirais plus tard concernant son père", c'est vrai ? Qu'est-ce qu'elle dirait ? Et si le jeune homme était prêt à être un père pour son fils, elle devait le laisser faire, non pas pour lui, mais pour Noah, il méritait d'avoir un papa, même si c'était dur à encaisser après l'avoir élevé seule durant deux ans. Quand il parla de lui faire un cadeau pour son anniversaire, elle se braqua un peu, elle n'avait pas envie de ses cadeaux et surtout, est-ce qu'il serait encore là pour son anniversaire ? Certes, s'il avait envie de fuir ses responsabilités, il l'aurait sans doute déjà fait, mais bon, elle ne pouvait pas s'empêcher d'avoir peur... Enfin, comme elle ne voulait pas que ça parte en dispute, elle lança une plaisanterie sur sa voiture, allant jusqu'à dire que son fils et elle courrait un grave danger dans cette épave ! Oui, elle jouait sur la corde sensible, mais de toute façon, elle plaisantait, elle ne voulait déjà pas de cadeau, alors une voiture ? L'argent de Kyan ne l'avait jamais intéressée et ça ne changeait pas. Il répondit qu'elle devrait éviter de mettre la vie de leur fils en danger et de prendre les transports en commun. Mais le cerveau de la belle resta bloquait sur "notre fils" ça lui réchauffa le coeur d'un coup... Elle se mit à sourire bêtement en disant : « J'aime bien quand tu dis "notre fils". » Elle le prévenait quand même que si le petit s'attachait à lui et qu'il lui brisait le coeur en disparaissant, elle n'hésiterait pas à lui briser autre chose ! Il en tremblait d'avance, disait-il comme si la frêle Trish ne lui faisait pas peur du tout, enfin c'était sur même ! Et il ajouta que de toute façon, ce n'était pas son intention, qu'il ne serait pas là s'il ne voulait pas faire partie de sa vie. « Tu marques un point. » Dit-elle avait d'ajouter : « Je sais très bien que tu n'es pas du genre à te défiler ou fuir, mais ça m'a fait tellement de mal quand tu es parti... Je ne veux pas qu'il vive la même chose, ça me briserait le coeur. » Son fils était toute sa vie, c'était normal qu'elle le protège d'éventuelles souffrances.

Enfin, le beau brun offrit le ballon à son fils et Trish profita de la présence de son ex pour tenter de trouver sa paire d'escarpins favorites. Après, d'intenses recherches, elle revint dans le salon pour voir son petit bonhomme dans les bras de son père et leur dire que tout avait l'air d'aller bien. Il fallait voir le magnifique sourire de Noah pour comprendre qu'il aimait déjà beaucoup Kyan. Enfin, la sonnette brisa ce moment magique et le petit devait partir, son père venant le chercher pour le garder ce soir. La belle donna donc le petit à son grand-père, elle avait arrêté de lui faire des speechs de trois heures, mais les premières fois, c'était ça et son papa pétait vraiment un câble, lui disant qu'il savait très bien s'occuper d'un enfant... Mais bon, c'est toujours délicat pour une maman de laisser l'amour de sa vie. Quelques minutes plus tard, elle retrouva l'ex homme de sa vie dans le salon, lui indiquant le canapé pour qu'ils puissent discuter à l'aise. Elle fit d'ailleurs une petite remarque sur ce canapé, c'était le leur quand ils vivaient ensemble avant que le beau brun se tire ! Il s'y installa en disant qu'il s'en souvenait, et en ajoutant qu'il n'y avait pas que Noah qui la faisait penser à lui. Ouais, sauf qu'elle pensait à lui de manière beaucoup plus perverse quand elle voyait ce canapé, alors qu'elle avait des images plus romantiques en regardant son fils, heureusement d'ailleurs xD. Bref, pas vraiment le moment d'évoquer des souvenirs, passons aux choses sérieux. Trish lui fit par de ce qu'elle désirait pour la suite, espérant qu'il serait d'accord avec tout cela. Heureusement pour elle, il comprenait et il disait qu'il irait doucement, c'était un soulagement, elle n'avait pas envie qu'il lui mette de pression pour qu'il dise "papa" ou autre. Et il termina par lui demander s'il n'avait pas d'autres "papas", elle fit des yeux ronds et répondit : « Euh non... Je suis restée seule depuis ton départ, avec un enfant, ce n'est pas évident de faire des rencontres. Enfin, ce soir, j'ai mon premier rencard depuis la naissance de Noah, si tu veux tout savoir. » Elle regarda sa montre en ajoutant : « Mais la ponctualité ne semble pas être son fort... Et toi ? » C'était de bonne guerre non ? Elle voulait savoir s'il avait fait des rencontres intéressantes à New-York... Il continue en disant qu'il ne venait pas pour chambouler sa vie, trop tard non ? Mais qu'ils se verraient souvent maintenant, donc ils verraient comment ça évolue, il termina en disant qu'il devenait fou ces deux derniers jours et qu'il était content qu'ils discutent sans se crier dessus, ce qui la fit sourire. « Oui, on verra, mais si tu comprends que tu dois y aller doucement, ne surtout pas le brusquer et apprendre à le connaitre petit à petit, ça devrait bien se passer et après, on pourra envisager que tu le vois seul. Mais pour l'instant, allons-y pas à pas. J'avoue que je n'étais pas certaine d'avoir envie que tu le vois, mais je pense à lui avant tout, et je sais qu'il a besoin d'un père. » Comme quoi, elle avait évolué aussi en trois ans et en élevant un enfant, elle était beaucoup moins égoïste.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Dim 1 Mar - 11:24
Kyan était désormais là, à faire un cadeau à son fils, et il ne pensait pas qu’un gamin de deux ans le ferait tellement stressé en fait ! Et pourtant… La frayeur de mal faire quelque chose, de commencer avec Noah sur un faux-pas était présente, et du coup il essayait tant bien que mal de faire attention. Et heureusement ça se passait à merveille, même si les deux parents furent à deux doigts d’une belle dispute. En effet, lorsque Kyan avait plaisanté sur les cadeaux que lui et Trish se faisaient à l’époque, et le futur cadeau pour son anniversaire prochain, elle le prit assez mal quand même, disant ne pas vouloir de ses cadeaux, surtout que dans deux mois on ne savait même pas s’il serait encore là, donc autant ne pas tirer de plans sur la comète. Mais toutes les blagues sur une nouvelle voiture en guise de cadeau furent oubliées lorsque Trish ne retint qu’une seule chose de ce qu’il venait de dire, en l’occurrence qu’elle devrait prendre les transports en commun pour éviter de risquer la vie de leur fils avec son tas de taule bon pour la casse. Enfin plus précisément, elle venait de retenir qu’il avait dit leur fils, et il pouvait voir un petit sourire sur le visage de la jolie métisse en disant cela. Le genre de sourire béat qu’il n’avait plus vu depuis des années. Et elle lui disait adorer lorsqu’il disait leur fils. Ah oui effectivement, elle était de bonne humeur comparé à deux jours avant où elle avait insisté sur le fait que c’était juste son fils à elle. Il se mit doucement à rire, et répliqua amusé : « Tant mieux que tu aimes alors. Je préfère ce genre de réaction et ce petit sourire sur ton visage, que l’énervement. Je t’avoue que c’est nettement plus agréable pour moi… » Bah ouais, c’était mieux qu’elle lui en mette plein la tête du coup. Enfin elle ne manqua tout de même pas de le menacer au passage hein… Et oui, elle annonça à Kyan qu’il n’avait pas intérêt à fuir, car s’il faisait du mal à son fils en lui brisant le cœur car le gamin s’attacherait au jeune homme, elle lui briserait autre chose. Bon elle pouvait être violente, mais il n’était pas prêt d’avoir peur de Trish, soyons sérieux. Il se moqua donc un peu, reprenant son sérieux pour lui dire que s’il était là, ce n’était pas pour rien mais pour faire partie de la vie de son fils, mais surtout que ce n’était pas son genre de partir et ne pas assumer ses responsabilités. Elle disait le savoir, mais avait tellement souffert de son départ qu’elle voulait avant tout protéger son bébé de ce genre de chose. Il hocha un peu la tête et dit doucement pour la rassurer : « ça m’a brisé le cœur aussi de devoir partir. T’avais ta compagnie de danse ici, mon opportunité énorme d’études là-bas… Si t’avais pu venir avec moi j’aurais adoré et ça aurait peut-être été plus simple… mais je te promets Trish que je ne reviens pas là pour briser des cœurs, et surtout pas celui de Noah… » Surtout que ce gamin semblait adorable et était trop mignon …

D’ailleurs les quelques minutes passées ensemble sans Trish furent fabuleux pour Kyan qui venait d’avoir une bonne accroche avec son fils, c’était un bon début non ? Enfin il était l’heure de se quitter et laisser les grandes personnes ensemble. Enfin si Trish savait que Kyan avait gentiment dégagé son rendez-vous il y a quelques minutes, elle aurait sûrement annulé la venue de son père. Mais bon au moins ils allaient pouvoir discuter tranquillement maintenant de tout cela, sans devoir surveiller d’un œil Noah qui jouait sur son tapis de jeu. Elle l’invita donc à s’installer et discuter sur leur ancien canapé qui avait été pas mal utilisé à l’époque pour toutes sortes de choses, mais c’est un autre débat ça… La jolie brune exposa ses conditions à Kyan pour qu’il vienne voir Noah, et surtout elle voulait qu’ils y aillent doucement, et pas qu’il demande déjà demain qu’on l’appelle papa et tout ça. En gros elle voulait qu’ils apprennent à se connaître sans se brusquer, surtout que pour elle aussi ça changerait beaucoup dans sa vie. Kyky comprenait, et il acceptait les conditions. Néanmoins, il demanda quand même à Trish si Noah avait une sorte de papa bis, dans l’hypothèse où la demoiselle avait connu un homme ou en avait un dans sa vie qui voyait souvent son fils. Car là pour comprendre que le vrai papa était Kyan, le gamin aurait du mal ! Mais elle semblait surprise de cette question, lui disant qu’elle était seule depuis son départ, car être maman n’était pas propice aux rencontres, même si elle avait un rencard ce soir, ajoutant que la ponctualité ne devait pas être son fort d’ailleurs. Il serra les dents un instant, c’était donc bien un mec pour Trish qui avait sonné à la porte et qu’il avait dégagé. Enfin il ne comptait pas lui dire ça en tout cas : « Ok… Je demandais juste au cas où, car ça aurait pu être plus difficile à comprendre pour Noah que je suis son papa s’il avait un autre homme qu’il voyait de régulièrement. Et moi qui pensais que tu sortais avec des copines. Enfin s’il te fait attendre on sait déjà que ce n’est pas un homme pour toi… » Bah quoi ? C’est vrai, un homme bien ne fait pas attendre une si charmante demoiselle ! Puis elle lui demanda si lui avait quelqu’un dans sa vie. Plus délicat déjà. Il répondit donc sincèrement : « Non je suis revenu seul, personne dans mes bagages. Noah ne risque pas d’avoir une belle-maman si c’est la question… » Même s’il se doutait qu’elle voulait savoir ce qu’il avait vécu en deux ans à New York. En tout cas Kyan lui rappela à quel point il était ravi de pouvoir lui parler tranquillement, sans se crier dessus, surtout que ces deux jours avaient été un enfer, et que les deux risquaient de se voir beaucoup si elle souhaitait être toujours présente. Elle sourit donc en lui rappelant donc d’y aller doucement , et qu’elle n’était au début pas sûr de le laisser le voir, mais que Noah avait besoin d’un père, et que si tout se passait bien, il pourrait passer du temps seul à seul avec lui. Ce fut son tour d’avoir un petit sourire : « Oui oui je comprends t’inquiète pas, il faut lui laisser le temps de comprendre qui je suis pour lui à son age. Vu comment ça s’est passé là quelques minutes, je pense que c’est une bonne base pour la suite… Enfin je l’espère. Et avoir son papa dans sa vie, je pense que c’est la bonne décision que tu as prise pour nous trois… » Bah oui, ça apportait un équilibre au bébé, Trish soufflait un peu, et Kyan avait un nouveau but, celui d’être un bon père…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Lun 2 Mar - 16:48
Même si Trish n'était pas encore totalement à l'aise à l'idée d'avoir Kyan dans la vie de son fils, elle ne pouvait pas nier que l'entendre dire "notre fils" lui réchauffait le coeur. Elle pouvait bien jouer la fière, faire la fille froide qui n'a besoin de personne et surtout pas de lui, elle n'était pas si catégorique finalement. Déjà depuis deux jours, elle avait eu le temps de réfléchir à tout cela, elle savait que de toute façon, elle ne pourrait pas l'empêcher de voir le petit et qu'il ne lâcherait pas l'affaire. Et puis, dans un sens, elle était contente pour Noah, qu'il est enfin un père, comme les autres enfants. La belle n'hésita même pas à lui dire qu'elle aimait entendre ça, Trish n'était pas du genre à cacher son enthousiasme et elle aimait partager ses sentiments avec les autres, et puis, ça lui ferait plaisir de savoir qu'elle ne lui en voulait plus autant. Il répondit que c'était mieux comme ça, qu'il préférait voir ça, plutôt que de la voir énervée, que c'était beaucoup plus agréable pour lui... Tu m'étonnes, surtout qu'elle pouvait être la fille la plus gentille du monde et la plus garce aussi et le beau brun la connaissait mieux que personne, et il savait qu'elle pouvait blesser facilement avec ses mots. « C'est sûr qu'en couple, les disputes sont plus agréables, en tout cas, la pilule passe mieux. » Dit-elle avec un petit sourire, quand ils étaient ensemble, ils se disputaient pas mal, mais ça finissait toujours au lit, aujourd'hui, ils n'avaient plus ce privilège et ils devaient simplement rager dans leur coin, c'était moins drôle c'est sûr. Cela dit, elle le prévenait quand même, il n'avait pas intérêt à jouer avec les sentiments de son fils, sinon, il aurait affaire à elle ! Certes, elle savait qu'il n'était pas du genre à faire des sales coups, mais elle restait profondément affectée par son départ et elle ne voulait en aucun cas que son fils subisse le même sort. Le jeune homme comprenait bien, disant qu'il n'était pas venu ici pour briser des coeurs, encore moins celui de Noah. Juste avant, il précisa que ça lui avait aussi brisé le coeur de devoir s'en aller, qu'il aurait adoré qu'elle le suive. Elle ferma les yeux un instant, essayant d'assimiler un trop plein d'émotion avant de les ouvrir de nouveau pour dire : « Ne parlons pas de ça, on ne peut pas changer les trois dernières années, même si on en a très envie. Je te fais confiance avec l'être que j'aime le plus au monde, ne me déçois pas s'il te plait. » Et elle espérait qu'il soit, dans un futur plus ou moins proche, l'être qu'il aime le plus au monde aussi.

Finalement, Noah quitta ses parents pour faire dodo chez son grand-père, Trish avait un rendez-vous et il avait promis de le garder ce soir. En attendant et maintenant qu'ils étaient seuls, ils pouvaient discuter. La belle imposa directement ses conditions, elles étaient assez simples, elle acceptait qu'il le voit, mais sans le brusquer et avec elle dans un premier temps, c'était assez souple non ? Cependant, Kyan lui posa une question assez étrange, demandant si Noah avait un papa bis. En gros, s'il se tapait un autre mec quoi... Question hyper subtile ! Oui, ça sentait la jalousie à plein nez, mais de la jalousie pour elle ou pour le petit ? Un peu des deux sans doute. Enfin, la jolie brune ne broncha pas, se contentant de dire qu'elle était restée seule depuis son départ et donc non, Noah n'avait aucun papa de substitution, précisant quand même qu'elle avait un rencard ce soir, mais qu'il n'était visiblement pas très ponctuel. Il répondit qu'il demandait juste "au cas où", ce qui la fit sourire, alors qu'il ajouta que ça pourrait être difficile pour le petit de comprendre qu'il était son père si elle avait un autre homme dans sa vie, il termina avec une petite pique sur le rendez-vous de la belle, ce qui la fit encore plus sourire. « Ne t'en fais pas pour ça, il n'y a personne dans ma vie, et visiblement, ce n'est pas ce soir qu'une grande histoire d'amour va débuter. Je devrais peut-être lui envoyer un sms pour savoir ce qu'il fabrique... » Enfin, elle hésitait, après tout, s'il y avait un souci, il l'aurait appelé ? Mais se faire poser un lapin, ce n'est pas très agréable... Non, ça ne lui était jamais arrivé, son premier et au final, seul mec, a été Kyan, donc voilà. Puis, Kyan disait être revenu seul, donc sans copine. Evidemment, elle était contente de cette réponse ! « Non, ce n'était pas la question, simplement pour savoir, de toute façon, si c'était le cas, elle ne verrait pas mon fils ! » Oui, aucune pouf de Kyan ne poserait une patte velue sur l'amour de sa vie, non mais ! Puis, revenant au sujet initial, à savoir leur fils, le jeune homme disait qu'il prendrait son temps et qu'il était content qu'elle ait changé d'avis, pensant avant tout au bien de son fils. Et oui, comme elle disait, elle ne voulait pas le priver d'un père et surtout, qu'il puisse lui en vouloir plus tard. « Je l'ai prise surtout pour lui, quand tu m'as demandé ce que je devrais lui dire plus tard, au sujet de son papa, ça m'a fait réfléchir... Je ne veux pas être égoïste et le priver de son père parce que je t'en veux. Il ne mérite pas ça et surtout, je ne voudrais pas qu'il m'en veuille plus tard. » Elle espérait juste qu'elle avait pris la bonne décision. Le contraire lui ferait tellement de peine...

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Jeu 5 Mar - 0:47
En quarante-huit heures, beaucoup de choses semblaient avoir changé pour Trish, et c’était tant mieux pour Kyan ! Ce dernier s’en était tellement pris plein la tête alors qu’il venait en paix, qu’aujourd’hui il n’avait eu qu’une seule crainte, celle que Trish soit toujours très en colère contre lui, et qu’aucune véritable discussion ne soit possible entre eux. Et pourtant Kyan en ressentait le besoin, il était fou de ne pas savoir vraiment le pourquoi du comment, qui était vraiment Noah comme petit garçon et s’il pouvait se faire une petite place dans sa vie. Et aujourd’hui, elle était déjà ravissante dans sa robe noire, mais qui plus est, elle avait le sourire aux lèvres face à son ex, et la colère semblait en partie dissipée. D’ailleurs alors qu’ils parlaient d’autre chose, la jolie métisse ne retenait que lorsqu’il avait dit leur fils et elle semblait conquise par ces mots. Et comme lui disait Kyky en riant un peu, c’était nettement plus agréable cette réaction que celle d’il y a deux jours lorsqu’elle avait dit à Kyan que c’était son fils à elle, et aucunement le sien à lui ! Là ça avait fait mal… Du coup, il lui fit remarquer avec le sourire qu’il préférait l’entendre dire ça, et pouvoir discuter avec elle sans se crier dessus, ce qui serait un bon début pour les deux jeunes parents. Elle confirma qu’effectivement c’était mieux, surtout qu’en couple les disputes passaient encore bien vu le dénouement. Mais c’est sûr que là ils n’allaient pas sauvagement s’envoyer en l’air pour évacuer toute la dispute. Donc nettement moins bonne pour le dénouement. Il se mit un peu à rire en lui répondant : « Ah bah ça c’est sûr que le dénouement était nettement plus agréable… Je me demandais même parfois si tu ne cherchais pas un sujet de dispute bidon, juste pour m’énerver, que ça crie des deux côtés et que ça se finisse par une belle nuit sauvage de réconciliation, et d’évacuation de frustration?! » Il termina de rire en disant cela. Bah ouais, parfois les disputes entre eux étaient vraiment pour rien, mais ça finissait toujours par s’envoyer en l’air sans ménagement et romantisme… Et toujours en provoquant la belle il ajouta : « Y a deux jours du coup t’as dû être frustrée de ne pas pouvoir évacuer non ? » Bon lui aussi cela dit ! C’était la première fois qu’elle l’avait rendu si fou, qu’il s’était énervé avec elle sans se défouler sur elle ensuite… Enfin malgré sa bonne humeur, elle menaça tout de même le jeune papa s’il venait à briser le cœur de son fils et s’en aller. Mais bien honnêtement, ce n’était pas du tout le genre de Kyan. S’il n’était pas sûr de lui il ne serait pas là à lui parler d’ailleurs. Trish avait eu le cœur brisé par Kyan, elle ne voulait pas que cette homme en face de même avec son bébé, et il la comprenait, mais il la rassura que lui aussi avait eu le cœur brisé et qu’il aurait voulu qu’elle puisse venir avec lui. Et là il voyait bien qu’elle essayait de contrôler ses émotions. La preuve, en rouvrant les yeux elle lui demanda de ne plus parler de ça car ils ne pouvaient pas changer le passé même s’ils le voulaient. Et elle lui demanda de ne pas la décevoir avec la personne qu’elle aimait le plus au monde, en l’occurrence Noah. IL faisait moins le fier, mais répondit plein de sincérité : « Ouais… N’en parlons pas, on sait qu’on aurait aimé changé des choses, et faire des suppositions ne nous ferait aucun bien… Enfin pour Noah, je te promets de pas te décevoir, vous décevoir même ! Je ferais ce qu’il faut pour être un père à la hauteur… » Mais bon, ce n’était pas gagné, il y connaissait rien dans ce domaine, il allait devoir apprendre…

Et l’apprentissage débutait maintenant. En effet, Noah partait chez son grand-père, et Kyan avait donc le temps de discuter avec Trish, d’apprendre à connaitre son fils avant de le revoir dans quelques jours. Enfin avant, la belle posa ses conditions, disant qu’elle laissait Kyan voir son fils autant qu’il le souhaitait, mais qu’elle serait présente, et surtout qu’elle ne voulait pas qu’il soit trop pressé à l’idée que Noah lui saute dans les bras. Le gamin avait deux ans, il lui faudrait donc du temps pour comprendre que Kyan était son papa. D’ailleurs en parlant de papa, ce dernier demanda à Trish si Noah avait déjà une figure paternel dans son entourage, car ça pourrait à ses yeux faire durer le processus d’assimilation pour Nono si une personne était déjà à ses yeux son père. Bon et c’était aussi une manière de savoir si elle avait un homme dans sa vie. Et heureusement elle lui annonça qu’elle n’avait eu personne depuis lui, car enceinte puis maman, c’était assez compliqué de draguer un homme. Enfin ce soir elle avait rendez-vous par contre. Ah oui, l’homme que Kyan avait gentiment dégagé en disant qu’il était marié à Trish et que le petit dans ses bras était leur fils ! Enfin ça il ne le lui dirait pas. Il plaisanta juste en disant qu’un homme la faisait attendre ne la méritait pas. OU comment essayer de s’en sortir… Néanmoins la demoiselle disait qu’elle devrait peut-être lui envoyer un message. Oh non surtout pas… Kyan répondit donc assez rapidement : « Désolé pour toi, et d’un côté tant mieux pour moi si Noah n’a pas de figure paternel près de lui. Il arrivera peut être un peu mieux à comprendre la situation… Et concernant ton rencard, en lui envoyant un SMS t’as pas peur de passer pour la fille accroc qui court après le mec en retard ? Enfin après c’est toi qui vois, mais il risque de s’imaginer des trucs, enfin bref » Il essayait de s’en sortir, mais avec du mal ! Même si c’est vrai qu’en envoyant un SMS elle passait déjà pour la fille collante, ce qu’elle n’était pas… Enfin surtout elle lui avait demandé si lui avait quelqu’un dans sa vie, et il lui répondit être revenu seul à Los Angeles. Elle disait que sa question ne voulait pas vraiment dire ça, mais elle le prévenait tout de même que de toute façon elle n’aurait pas vu son fils, ce qui l’amusa un peu, d’où son très léger sourire : « Non non ne t’inquiètes pas pour ça, pas besoin d’être une maman jalouse, il n’aura pas de belle mère de si tôt… » Bah oui, même s’il rencontrait une fille, il n’allait pas venir avec elle chez Trish… Mais bon il pensait à tout sauf à cela ! Là il pensait à nouer un lien avec son fils seulement, et il disait à Trish être content qu’elle ait prise cette décision. C’était surtout pour Noah, elle voulait qu’il grandisse dans un certain équilibre, et les propos de Kyan l’avait fait réfléchir. Noah n’avait pas à payer leur fin chaotique… « C’est sûr que ce petit bonhomme ne doit pas payer pour nous, il mérite d’être heureux et connaître son papa. Enfin comme tu l’as dit, tu m’en veux, donc ça va pas être évident de me voir souvent avec Noah… Mais saches que je m’en veux, je te l’ai dit j’aurais voulu que tout soit différent ces dernières années, et si je pouvais faire quelque chose pour apaiser tout ça je le ferais… » Il eut un petit sourire sincère, ne lâchant pas le regard de Trish. En fait s’il pouvait apaiser d’une manière ou d’une autre la colère de Trish envers lui, il le ferait, elle n’avait qu’à demander...

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Jeu 5 Mar - 15:31
Voilà qu'ils parlaient du passé et de leurs souvenirs communs, comme s'il ne s'était pas passé trois ans depuis leur dernière vraie discussion, oui, la dispute à la salle de danse ne pouvait pas être considéré comme une discussion. Kyan disait qu'il préférait la voir comme ça et pouvoir discuter tranquillement avec elle, plutôt que de la voir en colère contre lui, comme il y a deux jours. En fait, elle n'était pas forcément en colère, surtout très perturbée de la voir débarquer comme ça. Elle disait qu'au moins, en couple, les disputes passaient mieux, enfin, c'était le cas pour nos deux ex-amoureux en tout cas, quand ils étaient en couple, s'ils se prenaient la tête, ils finissaient toujours par se réconcilier sur l'oreiller et c'était forcément très agréable ! Beaucoup plus agréable que de devoir ruminer sa colère seul ! Ca le fit rire, il devait, comme elle, se rappeler des bons souvenirs en pensant à ça. Il répondit donc que c'était certain que le dénouement était plus agréable et il ajouta qu'il se demandait si parfois, elle ne faisait pas exprès de trouver des excuses de disputes pour que ça se termine en nuit torride. Bon, d'accord, c'est vrai qu'à l'époque, elle adorait faire l'amour avec lui, mais des fois, elle aimait des trucs plus "animal" et elle trouvait toujours le moyen de se disputer, c'était facile, c'était souvent une histoire de jalousie de toute façon...Les deux jeunes gens étant très jaloux. « Je ne dirais rien sans la présence de mon avocat ! Et puis, dans tous les cas, ça te plaisait beaucoup aussi. » Dit-elle avec un petit sourire coquin. Puis, il la provoqua en demandant si ce n'était pas trop frustrant de ne pas avoir pu évacuer sa colère il y a deux jours. « J'ai appelé le voisin, il a adoré évacuer ma colère. » Elle termina sa phrase, un magnifique sourire sur le visage, s'il voulait jouer, ils seraient deux ! Elle avait vraiment l'impression d'être revenue trois ans en arrière là ! Puis, Kyan promit de ne pas briser le coeur de son fils, elle avait une petite appréhension, normal non ? Mais, en même temps, elle savait qu'il n'allait pas se dégonfler, il savait assumer ses responsabilités. Evidemment, ça prendrait du temps pour qu'il se sente à l'aise dans son rôle de papa, mais elle serait là pour l'aider.

Les deux jeunes gens se retrouvèrent seuls, après, que Noah soit parti avec papy et la belle imposa ses conditions à Kyan concernant leur fils. A prendre ou à laisser comme on dit, mais bon, c'était de bonnes conditions, donc elle ne l'imaginait pas faire un scandale. Le jeune homme était d'accord de toute façon, mais il demanda si le petit avait une figure paternel, en gros, est-ce qu'elle avait un mec quoi ! Elle décida de lui dire la vérité, pourquoi mentir ? Elle aurait pu faire genre "je suis une grosse salope et j'ai eu plus d'amants qu'une prostituée", pour le faire un peu souffrir, mais ce n'était pas son genre et il le savait très bien, donc bon, elle disait n'avoir eu personne depuis lui et même s'il ne le montrait pas, elle savait qu'il était content de savoir ça. Cela dit, elle parla quand même de son rencard, visiblement raté, de ce soir et il disait qu'il ne la méritait pas s'il la faisait attendre... Ce n'était pas faux, mais elle aimerait bien savoir pourquoi il est en retard ou pourquoi il n'est pas venu, donc peut-être envoyer un sms... Kyan la surprit en disant qu'elle passerait pour une fille accroc. Hein ? Elle fit des yeux ronds en disant : « S'imaginer quoi ? Je veux seulement une explication ! Je n'ai jamais couru après un mec, si je me souviens bien, au lycée, c'est toi qui m'a couru après très cher. Donc ce n'est pas aujourd'hui que je vais commencer ! Au pire, je verrais ça demain. » A tête reposée c'était mieux. Puis comme il avait joué les curieux, elle en fit autant, lui demandant s'il était revenu avec une femme... Il disait que non et puis, comme elle ajouta, si c'était le cas, elle ne comptait pas poser une main sur son fils ! Il disait donc qu'elle n'avait pas besoin d'être une maman jalouse, ça n'arriverait pas de si tôt. « Tu sais mieux que personne que le mot "jalouse" est très faible pour moi. » Dit-elle un joli sourire sur les lèvres. C'était pire que de la jalousie chez elle et il le savait très bien. Puis, elle lui expliqua la raison de son retournement de veste sur son rôle de père, disant le faire pour lui, qu'elle n'avait pas envie de le priver de son papa parce qu'elle avait de la rancoeur envers lui. Le beau brun répondit qu'il s'en voulait aussi et qu'il aurait voulu que tout soit différent et qu'il aimerait pouvoir apaiser sa colère, il disait tout ça, en la regardant dans les yeux et elle savait qu'elle l'aimait encore, même après tout ce temps et après avoir tant pleuré à cause de lui. Elle laissa un blanc et répondit : « Je pense que pour mon rendez-vous c'est foutu, donc si tu veux, tu peux rester manger... Je me suis beaucoup améliorée en cuisine, promis ! » Elle avait dû faire un gros effort pour son fils, pour éviter qu'il ne mange, que des trucs industriels ! Et oui, Trish avait zappé la conversation, elle était trop mal de parler de tout ça, elle préférait botter en touche, pour l'instant et peut-être que d'ici quelques jours, elle pourrait parler de tout ça sans fondre en larmes. En espérant qu'il comprenne et qu'il n'insiste pas.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   Lun 9 Mar - 23:21
Terrain glissant non ? Car oui, en effet, Kyan avait à cet instant l’impression d’être revenu trois ans plus tôt avec sa petite-amie dans leur salon quand ils se taquinaient, se provoquaient avec le sourire et des petits regards coquins. Mais là tout était différent ! Ils n’étaient plus ensemble, et c’est peut être pour cette raison que son cœur s’accélérait. Elle reprenait les bonnes vieilles habitudes, mais ils savaient tous les deux que ça ne se terminerait pas de la même manière du tout. Comme c’était d’ailleurs le cas au niveau des disputes. Il était à l’époque pas rare que le ton monte pour une raison quelconque, et que ça se termine par une jolie partie de jambes en l’air endiablées et sauvages. Et trois ans plus tard, ils étaient loin de cela. Pour preuve il y a deux jours leur prise de tête qui s’était assez mal fini, et pourtant ils ne s’étaient pas sautés dessus ! Bon il faut dire qu’avec Noah ils n’auraient rien fait de toute manière. Mais bon, concernant cet frustration qu’ils évacuaient à l’époque, Kyan fit une remarque d’ailleurs, disant qu’à l’époque il se demandait justement si elle ne faisait pas exprès de l’énerver et trouver un stupide sujet pour se prendre la tête, juste pour pouvoir profiter de la nuit de folie qui suivait. Et le rire de la demoiselle, si cristallin et qui lui avait tant manqué raisonna dans sa tête comme si elle affirmait à Kyky qu’il avait vu juste. Enfin bon, parfois il se doutait bien qu’elle voulait rendre son homme plus bestial dirons-nous, et laisser le romantisme au placard. Et elle savait y faire. Mais elle disait ne rien dire sans son avocat, ajoutant d’un sourire coquin qui le faisait fondre que de toute façon la suite lui plaisait beaucoup aussi. Ce fut à son tour de rire un peu pour lui répondre : « Bah besoin de réponse, je sais déjà que tu le faisais exprès parfois. Tes crises de jalousie par exemple parce que j’ai dis bonjour à la voisine dans l’escalier en montant à l’appartement » Bah ouais, elle était jalouse, mais pas au point de lui péter un plomb pour un bonjour. Puis il reprit doucement : « Je me suis jamais plains des dénouements oui… » Enfin le plus frustrant devait être leur dernière prise de tête en date où elle n’avait pas évacuer comme par le passé. Mais ce qu’il n’avait pas prévu, c’était la provocation de la belle disant que le voisin avait été d’une grande aide pour elle. Il se mordit la lèvre une légère seconde avant de lui répondre avec le même sourire qu’elle avait : « C’était plus simple que moi qui a dû retourner au bureau pour me défouler sur ma secrétaire en tout cas… » L’un comme l’autre mentait bien sûr, mais surtout pourquoi elle lui disait ça ? Il était un peu perdu dans l’histoire, ne sachant pas vraiment sur quel pied danser avec la demoiselle…

Puis la discussion devint plus sérieuse lorsqu’ils se mirent à parler de Noah et des conditions pour qu’il puisse venir le voir. Bon elle n’était pas chiante, elle ne demandait pas que ce soit super strict et tout. La preuve ils allaient faire cela à l’amiable, et il pourrait venir quand il le souhaitait du moment qu’elle était libre et présente près d’eux. Bien sûr il n’allait pas faire la fine bouche, il fallait bien mettre en confiance le gamin et qu’il apprenne à le connaître avant de s’imaginer être seul avec lui quelque part. La seule crainte de Kyan était que le petit ait du mal à considérer son père tel quel si un autre homme était présent près de Noah. Heureusement pour lui, elle disait être seule et donc aucun papa de substitution pour Nono, et ce malgré son premier rendez-vous en trois ans qui devait avoir lieu ce soir, mais qui semblait pas être pressé. Si elle savait elle le tuerait sûrement sur place ! Il tenta donc de la dissuader de contacter cet homme, disant d’abord qu’un homme la faisant attendre ne la méritait pas, puis disant que ça faisait un peu fille accroc de le contacter si vite pour un petit retard. Et là il se disait qu’à un moment elle l’apprendrait sûrement, sauf si elle ne le contactait jamais, mais il faudrait être persuasif, parce que là elle ne semblait pas comprendre le point de vue de son ex. Il n’y avait qu’à voir ses grands yeux, disant qu’elle voulait seulement une explication, surtout qu’elle n’était pas le genre à courir derrière le cul des mecs, lui rappelant qu’au lycée c’est lui qui lui avait couru derrière. Enfin elle verrait demain peut-être disait-elle. IL cacha sa jalousie du mieux qu’il le pouvait, disant : « Ouais enfin je disais juste qu’à ta place j’attendrais des nouvelles, mais après tu fais comme tu le sens… Et au lycée j’ai pas vraiment eu besoin de courir longtemps derrière toi si je me souviens bien. Juste à t’inviter à une soirée, être un parfait gentleman et les choses se sont faites naturellement ensuite… » Puis ce fut au tour de Kyan de lui dire que non, il n’avait personne dans sa vie actuelle, même si entre eux il avait eu quelques aventures à New York. Mais bref ! En tout cas elle était ravie car la Trish jalouse apparut, disant que de toute façon aucune femme ne se serait approcher de Noah, et ça l’amusa un peu de la voir maman jalouse, sauf qu’elle disait que jalouse était faible comme mot avec elle. Il se mit à rire doucement en disant : « C’est vrai que le mot est faible… Mais jalouse avec ton fils ça change d’avec moi. Au moins ta jalousie en trois ans est toujours présente » dit-il un peu taquin. La suite fut très bizarre, puisqu’alors que Kyan lui disait clairement qu’il s’en voulait aussi, que ces années il aurait voulu les changer pour elle, pour lui et pour Noah, elle ne répondit rien. Il sentait le malaise, il le voyait aussi. Mais il ne chercha même pas à lui demander une réponse, se contentant d’un « Ok… » à peine audible qu’elle n’avait peut-être même pas entendue. Puis la jolie brune lui demanda s’il voulait rester pour dîner étant donné que son rendez-vous semblait foiré. Et pour le convaincre, elle lui promettait même s’être amélioré en cuisine. Il lui dit donc un petit sourire aux lèvres : « Avec plaisir, j’ai hâte de voir tes talents cuisinières du coup. Mais faudrait pas que ce soit trop bon et que j’y prenne goût, sinon je viendrais toujours voir Noah avant le repas dans l’espoir de rester dîner tes bons petits plats… » dit-il en riant doucement. Bah ouais, à l’époque c’était des pâtes, du surgelé, rien de sensationnel. Donc si maintenant elle s’était améliorée, il aimerait bien voir ça et en profiter…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night ©️ alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Trish&Kyan • When the evening turns   
Revenir en haut Aller en bas

Trish&Kyan • When the evening turns

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Family 2.0 :: los angeles
la ville des anges ouvre ses portes
 :: Venice :: Résidences
-