AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Mar 13 Jan - 15:12


kyan&trishIT'S A BOY

Une journée de plus dans la vie d'une jeune maman célibataire, pas qu'elle se plaignait, mais il fallait avouer que c'était plutôt crevant de mener une vie de femme et de maman quand on est toute seule. Heureusement, sa famille lui donnait un bon coup-de-main et depuis quelques semaines, Noah allait à l'école et mine de rien, ça l'aidait pas mal... Pas qu'elle veuille se débarrasser de son enfant, mais elle pouvait prendre un peu de temps pour elle et être autre chose que la mère de son fils. Et justement, ce weekend, elle avait un rendez-vous, premier rendez-vous depuis la naissance de son bébé et honnêtement, elle n'était pas hyper motivée par cette rencontre arrangée par sa meilleure amie, mais si elle n'y allait pas, elle allait lui prendre la tête des semaines et qui c'est ? Peut-être s'amusera t-elle. De là à tomber sur l'homme de sa vie... Non quoi. Elle en avait déjà eu un "homme de sa vie" et ça lui faisait encore trop de peine pour penser à tout ça. Pour l'heure, elle passa la mâtiné à l'école de danse à Hollywood où elle donnait des cours, puis à midi, elle alla chercher son petit garçon, pour l'instant, il n'allait à l'école que le matin, et passa un petit moment avec lui, avant de retourner à l'école pour un cours vers 17h avec des enfants justement. Comme c'était des enfants, elle prenait Noah avec elle, ça évitait de devoir, une fois de plus, le confiait à ses papas... Ou à sa mère, mais bon, honnêtement, elle préférait ses pères pour s'occuper de son fils ! Sa mère étant... Assez particulière, même si elle adorait son petit-fils.

Après son cours et le temps de prendre sa douche, elle le confia à une collègue dans une salle voisine et une fois sa douche prise, elle retourna dans sa salle de danse chercher des affaires, c'est là qu'elle faillit faire une crise cardiaque quand elle vit son ex-petit-ami et accessoirement le père de son fils, dans la salle. Déjà, elle ne s'attendait pas à voir quelqu'un ici, à cette heure et encore moins à le voir lui, elle ne savait même pas qu'il était revenu, il faut dire aussi qu'après son départ, elle avait coupé les ponts avec tout ce qui lui rappelait Kyan, c'était plus simple comme ça, même si, évidemment, elle voyait Kyan à travers son fils tous les jours, étant donné que c'était son portrait craché... Ce qui, dans le fond était une bonne chose, comme ça, il était beau xD. Elle reprit rapidement ses esprits pour dire : « Tu devrais savoir que même après trois ans, je n'aime toujours pas les surprises. » Elle aurait bien ajouté "et surtout pas la surprise de te voir" mais bon, avait-elle vraiment envie de se disputer maintenant ? Avec son fils dans la salle d'à côté ? Pas vraiment. Enfin, de toute façon, le beau brun n'était surement pas là pour qu'ils se disputent. D'ailleurs, elle se demandait bien pourquoi il était là, est-ce qu'il serait au courant ? Non, c'était peu probable... « Qu'est-ce que tu viens faire ici ? Quoi qu'en fait, je m'en fiche, je dois m'en aller, je suis crevée et j'ai pas franchement envie de te voir ou d'entendre des explications foireuses. » "Et que tu vois Noah" d'ailleurs, elle l'avait pensé très fort, mais elle ne l'avait pas dit, évidemment. S'il pensait rester dans le coin, elle préférait lui annoncer ça, en douceur, plutôt qu'il le découvre maintenant de but en blanc, donc il fallait qu'elle se débarrasse de lui rapidement avant que sa collègue ne s'impatiente et ramène le petit ici.

©clever love.


Spoiler:
 

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Mer 14 Jan - 0:50
Voilà un peu plus d’une semaine que Kyan était de retour à Los Angeles, après ses études, et surtout l’hôtel que son père lui avait entre guillemets légué. Une semaine et demi assez intense où notre beau brun découvrait un peu tout de son métier, et ce n’était pas une tâche aisée. La preuve, il passait énormément de temps à l’hôtel… Vivement qu’il soit plus à l’aise, au moins il pourra être moins présent sans le moindre problème, et surtout déléguer des choses aux bonnes personnes. Du coup il n’avait pas vraiment eu le temps de se poser et de retrouver ses amis. Et pourtant il en avait très envie. Pire encore, il savait qu’il ne pouvait pas vivre ici dans cette ville sans aller voir son ex-petite amie. Et oui, il était parti encore fou amoureux d’elle, ils auraient bien voulu rester ensemble malgré la distance, mais ils savaient que ça ne fonctionnerait pas. Du coup ils avaient simplement rompus, limite d’un commun accord, et ça lui avait brisé le cœur. De plus Trish avait essayé de le faire changer d’avis, qu’il reste avec elle à New York pour une école moins prestigieuse, mais notre ambitieux Kyan avait refusé, voyant pour lui une chance inouïe ! Elle avait même tenté de le garder en lui faisant le coup du je suis enceinte, mais bon il savait bien que ce n’était qu’un mensonge pour qu’il accepte de ne pas partir à l’autre bout du pays. Du coup il voulait la revoir. Malgré le déchirement qu’il y avait eu entre eux, il voulait la voir, lui parler. Et puis il l’avait encore dans la peau. Il avait eu des aventures, mais jamais il n’avait retrouvé la complicité et l’amour qu’il avait porté à Trish, voilà pourquoi il se devait de la contacter. Après tout, si cette beauté était encore célibataire, pourquoi ne pas recoller les morceaux ? Ce serait dur, mais qui ne tente rien n’a rien ! Et c’était pour ce soir, du moins s’il la trouvait… Se pointer chez ses parents, c’était un très mauvais plan, et ses amies, il se doutait qu’ils ne lui diraient rien… Du coup il pensa à l’endroit préféré de la belle, celui où elle se rendait plusieurs fois par semaine depuis qu’elle était gosse, à savoir l’école de danse. Là-bas peut-être que quelqu’un pourrait le renseigner, et ne le connaitrait pas vraiment…

En finissant donc assez tôt pour une fois, il prit son courage à deux mains, direction l’école de danse. Mais à vrai dire il ne savait pas trop où chercher… En plus c’était en plein milieu des cours donc pas grand monde pour l’aider, jusqu’à ce que par chance il tombe sur une demoiselle qui semblait travailler ici avec ses feuilles en main. Il lui demanda donc si Trish Applewhite était toujours ici, et on lui annonça qu’il était chanceux car elle était justement en train de donner un cours. Néanmoins, il décida de retourner à sa voiture, attendant de voir les enfants sortir. Loin de lui l’idée de vouloir créer un scandale devant les enfants… Vingt cinq minutes plus tard, lorsque tous ces gamins déboulèrent à la sortie, lui se décida à rentrer, se dirigeant vers la salle qu’on lui avait indiqué. Malheureusement… personne ! Néanmoins il y avait de la lumière et des affaires. Du coup, il décida d’attendre quelques minutes encore et il entendit claquer des talons. Il se tourna vers la porte de la salle, et bingo ! Pour son plus grand plaisir, il vit sa jolie métisse débarquer dans la salle, non sans sursauter en le voyant ici. Et ce qu’elle lui sorti comme phrase montrant bien qu’elle n’était pas du tout dans le même état d’esprit, puisqu’elle disait que même après trois ans elle n’aimait pas les surprises. Un très fin sourire se dessina sur le visage de Kyan, et il répondit un peu moins sur de lui : « Je savais que la surprise ne te plairait pas… Si j’avais pu le faire de manière moins surprenante je l’aurais fais… » Mais bon, en fait quoi qu’il fasse elle aurait été désagréablement surprise de le voir ici d’une façon ou d’une autre. Néanmoins elle demanda ce qu’il foutait là, avant de dire immédiatement qu’elle s’en fichait en fait et qu’elle était fatiguée, n’ayant qu’une envie, c’était de rentrer et ne pas le voir ou expliquer ses explications foireuses. Et c’est là qu’il fallait rester calme et peser chaque mot… « J’ai essayé de t’appeler mais il semblerait que tu ais changé de numéro. Je sais que tu venais ici très souvent après les cours, j’ai tenté ma chance… Je sais que toi et moi ça c’est un peu mal fini, mais j’ai pas arrêté de penser à toi, je viens d’emménager à Los Angeles, et depuis je n’avais qu’une envie, pouvoir te voir et te parler ? » Il laissa un léger blanc avant de reprendre : « Je suis pas venu pour qu’on se dispute ou dans l’espoir que tu me sautes dans les bras. Juste te dire que je suis de retour, et que je pouvais pas revenir ici sans te recontacter après ses trois années de silence… Je voudrais que tu m’en veuilles un petit peu moins d’être parti» Il se rendait bien compte qu’elle allait l’envoyer chier. Il ne voulait pas forcément retrouver son amour, mais au moins atténuer la haine qu’elle avait pour lui, parce que là elle semblait vraiment le détester au plus haut point..

Spoiler:
 

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Mer 14 Jan - 13:01
Alors qu'elle avait passé une journée totalement ordinaire, sa soirée promettait de l'être beaucoup moins. Depuis la naissance de son bébé, sa vie était totalement banale, mais banale dans un bon sens, elle était heureuse de vivre de sa passion et de retrouver son fils le soir. Mais, après c'est vrai, qu'elle se sentait un peu seule des fois, c'est bien pour ça que sa meilleure amie lui avait organisé ce rendez-vous, mais on ne pouvait pas dire qu'elle était très emballée. De toute façon, ce soir, elle n'avait pas la tête à penser à ça, loin de là, en découvrant Kyan au milieu de sa salle de danse. Dans un premier temps, elle fut surprise, mais bien vite son coeur se serra en le voyant, là, toujours aussi beau, ça la ramenait trois ans en arrière et malheureusement, elle ne se rappelait que les mauvais souvenirs à ce moment-là ! Et pourtant, à part la fin de leur histoire, ils avaient été très heureux et très amoureux. Dans un premier temps, elle lui disait qu'elle n'aimait toujours pas les surprises, surtout pas celle du "je débarque comme si de rien était après trois ans". Il répondit qu'il savait que ça ne lui plairait pas, et qu'il aurait préféré le faire d'une autre manière si jamais il avait pu. Cela dit, elle comprenait, que ce soit ici ou ailleurs, ou même en l'appelant, il débarquait après trois ans, donc dans tous les cas, la surprise était totale. Bonne ? Mauvaise ? Elle aurait plus tendance à dire mauvaise, mais mine de rien, elle était quand même heureuse de la revoir. Mais bon, elle n'avait pas forcément envie de lui parler maintenant, surtout pas avec le petit à côté, donc oui, elle l'envoya un peu chier, néanmoins, Kyan lui disait qu'il était de retour à Los Angeles et qu'il n'avait qu'une envie la voir et lui parler... Pourquoi ça la rendait folle de rage d'entendre ça ? Pourtant, c'est plutôt calmement qu'elle dit : « T'es vraiment pas gêné de venir ici après trois ans, comme si de rien était, comme si tu étais parti la veille ! Mais, ça fait trois ans Kyan ! T'as pas le droit de débarquer ici et me dire ce genre de choses. Tu te rends compte à quel point ça fait mal ? » Comme si ça n'avait pas été assez dur de l'oublier, comme si elle l'avait oublié d'ailleurs. De toute façon, ce n'est pas possible, ça reste le père de son enfant.

Il continua en disant qu'il n'était pas là pour qu'ils se disputent ou qu'elle lui saute dans les bras, encore heureux, car ce n'était pas prêt d'arriver... Et qu'il ne pouvait pas revenir ici sans lui venir lui parler et qu'il voudrait qu'elle lui en veuille un peu moins. Elle leva un sourcil, lui en voulait-elle vraiment ? Elle n'en était pas certaine elle-même, elle savait juste qu'elle avait eu le coeur brisé quand il était parti et surtout quand il a cru qu'elle disait être enceinte pour le garder à Los Angeles. D'ailleurs, il faudrait qu'elle lui dise pour Noah, mais pas maintenant... « Je pense qu'on devrait se donner rendez-vous pour parler de tout ça, demain si tu... » Trish n'eut pas le temps de finir sa phrase que sa collègue débarqua dans la salle en râlant : « Putain Trish, qu'est-ce que tu fous, je dois y aller moi ! » Bien sûr, elle avait le petit dans ses bras, un moment elle pensa dire que c'était celui de sa collègue ou ne rien dire du tout, en disant simplement qu'elle arrivait dans deux minutes et qu'elle l'attende à côté, mais bon, elle ne percuterait sans doute pas ! La belle brune alla donc jusqu'à son amie et prit son fils dans ses bras en disant : « Merci, on se voit demain. » Sentant bien le malaise ambiant, cette dernière ne demanda pas son reste et s'en alla aussi vite qu'elle était arrivée. Elle se tourna de nouveau vers le jeune homme avec son fils dans ses bras, il était assez intelligent pour comprendre tout seul, elle ne chercha pas à s'expliquer ou à confirmer ce qu'il semblait déjà comprendre, du coup elle dit : « La seule chose pour laquelle je t'en veux c'est d'avoir pensé que je puisse mentir pour te garder à tout prix, comme si j'étais une pauvre fille désespérée. Enfin, maintenant tu as la preuve que je ne mentais pas. J'espère que tu as eu la belle vie à New-York, mais comme tu vois, on n'a pas eu besoin de toi et ça va continuer comme ça. » Au cas où il se découvre une étincelle de père, elle préférait tuer ses espoirs dans l'oeuf. C'est SON fils et uniquement le sien.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Jeu 15 Jan - 11:43
Il faut savoir qu’avant de venir jusqu’ici, Kyan avait grandement hésité… Même lorsqu’on lui avait confirmé que Trish donnait des cours ici, il avait failli rentrer chez lui. Mais non, il ne devait pas remettre à demain, surtout qu’il ne savait pas exactement quand il aurait une soirée de libre et par conséquent quand est-ce que notre jeune homme pourrait venir voir l’ex-femme de sa vie ! Il avait donc prit son courage à deux mains, et sachant éperdument qu’il allait se prendre un ouragan au travers de la figure, il avait tout de même décidé d’aller à sa rencontre. Il ne pouvait pas vivre dans la même ville qu’elle sans qu’elle le sache. Après si vraiment ce n’était pas possible de parler et qu’elle avait une haine viscérale contre Kyan, et bah il devrait faire avec, mais là, après trois ans, il voulait juste la voir, et si elle acceptait de lui parler, le faire un peu. Comme prévu, elle n’était pas ravie de voir Kyan ici, elle n’était pas ravi de le voir tout court, mais c’était un peu moins violent que ce qu’il s’était imaginé depuis une heure… Oui, d’un ton neutre elle disait que trois ans après elle n’aimait toujours pas les surprises, et Kyan se défendit en disant le savoir, mais que de toute façon, un appel ou une visite trois ans après, quoi qu’il fasse aurait été pour elle une mauvaise surprise qu’elle n’aurait pas appréciée. C’était un peu dur comme retrouvailles, et Kyan en était même un petit peu nerveux, pesant chaque mot qu’il allait dire à la jolie métisse, dans le but de pouvoir prolonger le dialogue, et ne pas la froisser trop rapidement. Et même si au final elle ne voulait pas savoir ce qu’il faisait ici et qu’elle voulait rentrer et ne pas l’écouter, il lui annonça tout de même être de retour à Los Angeles, et qu’il s’était dit qu’il devait venir la voir, ne pouvant pas vivre près d’elle sans qu’elle le sache, et que surtout il voulait la voir, et lui parler. Trish semblait modérer sa réaction. Lui qui s’attendait à ce qu’elle démarre au quart de tour, et bien elle semblait plus sage, puisqu’elle resta assez calme, ne manquant pas de lui mettre un petit tacle en disant qu’il n’était vraiment pas gêné de débarquer ici comme si de rien n’était alors que ça fais trois ans qu’il était parti, et qu’il n’avait pas le droit de lui dire ce genre de choses, car ça faisait mal… Ce à quoi il répondit, de manière sincèrement désolé : « Non justement, c’est compliqué pour moi de revenir te voir trois ans après ce qu’il s’est passé… Mais je ne pouvais pas revenir ici sans que tu le saches non ? ça aurait été encore pire. Je voulais juste te revoir, et te parler… Je comprendrais que tu sois en colère contre moi, que tu ne veuilles pas parler avec moi ou me revoir, mais je pense que t’aurais fait pareil à ma place… Et surtout je suis désolé si je te fais souffrir en venant ici ce soir… » Mais lui ça lui faisait du bien de la voir. Mais dans le fond, si elle souffrait, n’était-ce pas parce que justement elle ressentait encore des choses pour lui ? Après tout l’espoir fait vivre… Mais il ne revenait pas la conquérir ce soir, juste la voir et discuter en tout bien tout honneur…

Il lui annonça donc ne pas être là pour se disputer ou quoi que ce soit, se doutant bien qu’elle lui en voulait, et qu’il aimerait juste atténuer par les mots cette haine qu’elle semblait ressentir à son égard. Car oui, elle semblait le détester, ou du moins essayer. En tout cas, elle haussa un sourcil. Avait-il tort ? Le mot était-il trop faible ou trop fort ? A vrai dire il n’en savait pas grand-chose… Trish néanmoins sembla entrouvrir une porte puisqu’elle commença à lui proposer de se donner rendez-vous demain. Elle ne termina pas sa phrase, demandant s’il était d’accord qu’il commença à répondre du tac au tac, comme s’il n’attendait que ça : « Ok pas de soucis pour… » Mais une collègue de Trish avec un bébé débarqua, lui demandant ce qu’elle fout car elle doit y aller. Kyan ne se tourna vers la demoiselle que lorsque Trish alla la remercier, et là il vit la jeune femme prendre le bébé dans ses bras, revenant vers Kyan avec. Et il eut un électrochoc ! Il resta figé, presque bouche-bée face à ce bébé si mignon, et il comprit bien vite que c’était son fils ! il en eut même confirmation lorsque Trish prit la parole, disant qu’elle lui en voulait pour cela, pour avoir cru qu’elle disait être enceinte pour qu’il reste ici, alors que maintenant il voyait bien qu’elle n’avait pas menti. Mais il prit encore une plus grosse claque lorsqu’elle disait qu’elle espérait qu’il se soit bien amusé à New York, mais qu’elle et son enfant n’avaient pas besoin de lui par le passé, et qu’ils n’en auraient toujours pas besoin désormais… Il avait le cœur serré, et il reporta son regard vers Trish pour dire : « Pourquoi tu ne m’as rien dis ensuite ? Je ne savais pas que tu étais maman… Et moi père par la même occasion du coup. Tu sais pas à quel point je me sens con et je m’en veux là de vous voir tous les deux… Tout aurait peut-être été différent, j’aurais pu vous aider même à distance… » il laissa un petit blanc et reprit très gêné : « Je ne sais vraiment pas quoi te dire en fait, je suis pris de court, un peu perdu d’apprendre que j’ai un petit garçon de deux ans… » Ouais bon un peu plus, mais il n’allait pas entrer dans le détail… Et il s’en voulait énormément, de se dire qu’il avait loupé deux ans de la vie de son fils, une période que chaque parent veut vivre…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Jeu 15 Jan - 17:15
C'était horrible de le voir là devant, elle avait passé ses trois dernières années à essayer de l'oublier, chose pas facile étant donné qu'il était le père de son fils et que forcément, dès qu'elle voyait son petit garçon, elle voyait Kyan. Il voulait parler avec elle, ce n'est pas pour rien qu'il était là, mais avait-elle envie de lui parler ? Non, certainement pas, pas aujourd'hui et pas tout de suite surtout, il fallait qu'elle prenne du temps pour elle et qu'elle réfléchisse à tout cela... Sauf que Kyan n'avait visiblement pas envie de partir. Il disait qu'il n'avait pas arrêté de penser à elle et qu'il ne pouvait pas revenir ici sans venir la voir. Même si elle était en colère contre lui, elle ressentait encore des choses pour lui et elle en ressentira toujours. Sauf que là, à l'entendre dire ça après trois ans, après qu'il l'ai carrément abandonné avec son gosse, c'était affreux à entendre ! Bon, il ne l'avait pas vraiment abandonné étant donné qu'il n'était pas au courant, mais quand elle lui avait dit qu'elle était enceinte, il a osé lui dire qu'elle mentait pour le garder ici ! Enfin, dans peu de temps il verrait qu'elle n'avait pas menti et il pourrait s'en mordre les doigts... Enfin, de toute façon, pour l'instant, elle lui disait qu'il n'était pas gêné de venir ici après tout ce temps et que ça faisait mal d'entendre tout ça. Il semblait mal à l'aise, en même temps, c'était normal, d'ailleurs, il disait que c'était compliqué pour lui de revenir, mais qu'il ne pouvait pas revenir sans le lui dire. Il marquait un point... Elle aurait bien fini par le savoir et ça lui aurait sans doute fait encore plus de mal. Le beau brun termina en s'excusant sincèrement si son retour lui faisait du mal. La jolie métisse baissa la tête un instant, avant de la relever et de le regarder dans les yeux laissant un léger blanc avant de finalement répondre : « Tu as raison, je préfère que tu viennes me voir plutôt que d'apprendre ton retour de la bouche de quelqu'un d'autre. Et pourquoi tu es revenu d'ailleurs ? Ton père veut que tu prennes les rennes de l'hôtel ? » C'était déjà ça quand ils étaient ensemble, donc ça doit encore être le cas aujourd'hui. C'est aussi pour ça que sa mère ne savait pas la saquer, Kyan et Trish, ne venait pas du même monde...

Enfin taper discute ou se disputer au choix, quand son bébé est juste à côté ce n'était pas l'idéal, elle lui disait donc qu'elle aimerait le voir à un autre moment, demain par exemple, c'était aussi l'occasion pour la belle brune de trouver comment lui dire qu'il était papa, elle ne se voyait pas dire entre deux cafés "et au fait, t'as un gosse, tu me passes le sucre" ! Mais bon, y avait-il une bonne manière ? Mais, finalement, sa collègue bien trop pressé de partir, arriva en hurlant qu'elle devait s'en aller, et bien sûr, elle avait Noah dans les bras. Bon, ben surprise ! Elle savait bien qu'en allant chercher le petit dans les bras de sa collègue et vu l'âge du gamin il allait comprendre tout de suite, il n'était pas idiot. Du coup, une fois sa collègue repartie, elle se tourna de nouveau vers Kyan avec son fils en lui coupant l'herbe sous le pied. En effet, elle disait qu'elle lui en voulait surtout d'avoir cru qu'elle pouvait mentir sur une chose pareille uniquement pour le garder et elle termina en disant qu'elle n'avait jamais eu besoin de lui et que ça allait continuer comme ça. Il faisait un peu de peine cela dit, il semblait totalement sous le choc, mais en même temps s'il était zen, elle trouverait ça bizarre. Il répondit qu'elle aurait dû lui dire après, qu'il se sentait con et qu'il s'en voulait quand il les voyait là tous les deux, et même si elle appréciait ce qu'il disait, sa dernière phrase la mettait en colère... Elle répondit, beaucoup moins calme maintenant : « Nous aider à distance ? De toute façon, je n'en aurais pas voulu de ton fric Kyan ! J'avais besoin de toi, je t'ai dit la vérité et tu m'as accusé de mentir, je ne vois pas ce qu'on peut dire de plus là-dessus. Si que tu aurais dû me faire confiance, surtout après cinq ans de relation. » Puis, il continua en disant qu'il était prit de court et surtout perdu d'apprendre qu'il avait un petit garçon de deux ans, elle lui dit du tac au tac : « En fait, tu n'as personne ! C'est MON fils ! T'es un inconnu pour lui. Tu peux retourner dans les jupes de ta mère, on s'en sort très bien sans toi. » Elle était dure ? Ben oui, mais c'était Trish, elle était du genre violente dans ses paroles, il le savait et elle n'avait pas changé en trois ans.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Ven 23 Jan - 0:04
Bien entendu, Kyan savait qu’il tombait au mauvais moment, que la demoiselle ne voulait pas le voir, qu’elle n’avait sûrement pas envie de faire ressurgir le passé ce soir par surprise, mais Kyan n’avait pas le choix. De plus il savait que ce serait pour elle une très mauvaise surprise que de le voir ici et qu’elle n’apprécierait pas du tout, mais que pouvait-il faire d’autre ? Par téléphone il passerait pour un lâche, en se pointant chez elle il devrait faire des recherches pour savoir où elle habitait et pas sûr qu’elle aime le voir devant sa porte un beau matin. Et laisser faire le hasard, c’était hors de question, surtout que tôt ou tard, elle apprendrait le retour de son ex en ville, et qu’il valait mieux qu’elle l’apprenne de la bouche de l’intéressé. Voilà donc pourquoi il était ici maintenant face à elle, son cœur battant à cent à l’heure, tout simplement parce qu’il savait que si ce soir il se plantait, il ne verrait sûrement plus du tout le voir. Et Kyan d’ailleurs commençait à sortir les violons ! En effet, il commença par lui dire qu’il avait beaucoup pensé à elle et qu’en quelque sorte il était obligé de venir la voir, c’était tout bonnement impossible d’être de retour dans cette ville sans la voir et lui parler. Même si ça devait mal finir, mais il devait le faire, il en avait trop envie depuis qu’il savait qu’il allait revenir ici… Et il était en train de retourner aussi Trish, car elle disait qu’il avait du culot de venir lui dire ça trois ans après comme si de rien n’était, et surtout que ça faisait mal de l’entendre. Un bon point d’un côté pour Kyan non ? C’est qu’au fond elle avait toujours une once de sentiments pour lui ? Ou alors il se fait un film complet… Son but n’était pas de faire souffrir Trish en faisant remonter les souvenirs, et d’ailleurs il ne voulait pas spécialement être si sentimental, mais la situation l’avait exigé, et il s’en voulait même un peu de la situation si bizarre qui s’installait maintenant, parce que clairement ils avaient des choses à se dire, mais pas ici et maintenant quoi… Notre jeune homme alla même jusqu’à s’excuser si ce retour faisait souffrir sa belle métisse, et cette dernière sembla comprendre, puisqu’elle baissa un peu la tête sans rien dire, signe qu’elle ne voulait pas lui donner satisfaction. Puis elle affirma quand même préféré l’apprendre de lui que d’une autre personne, lui demandant pourquoi il était de retour ici, si c’était pour prendre la relève de son père. Il hocha un peu la tête avant de confirmer le tout : « C’est bien ce que je me disais aussi… Et si je suis de retour à Los Angeles, c’est effectivement parce que j’ai fini mes études, que mon père est parti à Paris et qu’il va me laisser gérer son hôtel ici, enfin si je m’en sors… ça c’est lui qui le jugera dans quelques mois… »

Enfin Trish qui voulait fuir il y a deux minutes semblait entrouvrir une porte, proposant de se voir demain pour discuter, et bien entendu, Kyan accepta bien volontiers, mais avant qu’ils ne programment leur rendez-vous pour mettre les choses à plat, une bombe débarqua dans la salle ! Non pas une jolie femme –quoi que la collègue xD-, mais Kyan apprit qu’il avait un enfant ! Car oui, Trish récupéra un bébé de deux ans dans les bras de sa collègue, et Kyan ne mit pas longtemps à faire le rapprochement. L’age du bébé coïncidait à peu près au départ de Kyan, et il avait quelques traits familiers. Et puis bon elle n’avait pas trouvé un nouveau mec qui l’avait mise en cloque moins de six mois après son départ. Kyan savait très bien que Trish n’était pas ce genre de femme ! Et il tombait de haut, et était bouche bée. Et comme s’il n’était pas assez KO, elle en rajouta une couche en lui faisant face, et étant un peu agressive, disant qu’elle lui en voulait de ne pas avoir cru à ce qu’elle lui disait, parce qu’elle et son fils avait vécu sans lui et que ça allait continuer ainsi. Tel un boxeur venait de prendre un bon gros direct, il avait du mal à se relever de tout ça, mais il lui dit quand même qu’elle aurait dû lui dire qu’il était père, surtout qu’il aurait pu les aider, même à distance. Néanmoins, elle s’énerva un peu, disant qu’elle n’aurait pas voulu de son argent, qu’elle ne voulait que lui mais il avait refusé de la croire, pensant qu’elle rusait pour le garder à L.A. En gros, elle aurait voulu qu’après cinq ans ensemble, il lui fasse confiance et qu’elle ne passe pas pour une menteuse. « On ne parlait même pas de bébé, on a jamais fait en sorte d’en avoir un à cette période de notre vie. Je venais de décrocher une opportunité en or, pendant des semaines on en a parlé, tu m’as dit être enceinte deux jours avant mon départ… C’était déjà très dur de devoir partir sans que tu viennes avec moi. J’ai cru que tu voulais tenter le tout pour le tout pour que je reste. Si j’avais su que c’était vrai on aurait trouvé une solution pour pas que ces trois années soient ce qu’elles ont été. Je me serais arrangé pour faire mes études un ou deux ans après, on aurait parlé à nos parents pour qu’on parte tous les deux là-bas, j’en sais rien mais on aurait pu trouver une solution. Le fait que tu n’insistes pas et que tu lâches si vite l’affaire m’a fait penser que ce n’était pas vrai… J’ai merdé, mais crois pas que là je ne m’en veux pas de savoir qu’on aurait pu vivre autrement ces trois années écoulées… » Par contre, Kyan était un peu moins calme, un peu moins perdu lorsqu’elle l’attaqua en disant que ce n’était pas son fils à lui mais à elle seulement, qu’il n’était qu’un inconnu pour ce bébé et qu’ils s’en sortaient très bien sans lui. Là, il s’emporta un peu quand même, elle allait un peu loin ! « Tu t’entends parler Trish ? Aux dernières nouvelles sans moi tu n’aurais pas ce joli bébé déjà… J’aurais pu ne pas être un inconnu pour lui si tu m’avais contacté pour me dire que j’étais père ! D’ailleurs tu t’en sors peut-être très bien, mais quand il va grandir, que ses copains parleront de leur papa, tu ne crois pas que ton fils aura des questions ? Qu’il voudra connaître son père ? J’ai loupé deux ans de sa vie, je ne postule pas au poste du meilleur papa ça c’est sûr, mais t’as juste pas le droit de me dire que ce n’est pas mon fils ! Si j’avais su qu’on avait un enfant, ces trois dernières années auraient pu être très différentes pour nous trois ! » Oui, il supposait, parce qu’il ne savait pas comment il aurait réagi dans le fond. Mais ça ferait bien trop plaisir à Trish qu’il décide de disparaitre à nouveau, passant pour un gros lâche. Car même s’il n’était pas fier, Kyan était un homme qui savait assumait…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Mar 27 Jan - 17:15
Maintenant que la surprise était passée et qu'il lui avait fait accepter, le fait qu'il ne pouvait pas faire autrement que de venir la voir directement, la belle tenta de se calmer. Bon, elle n'était pas énervée, juste un peu sous le choc de le revoir, car, évidemment, en le voyant devant elle à l'instant, ça lui rappelait tout ce qu'ils avaient vécu tous les deux, les bons et les mauvais moments, mais surtout, ça lui rappelait à quel point elle l'avait aimé et qu'elle l'aimait sans doute encore. Donc, oui, ça faisait mal de le voir là, toujours aussi beau, même s'il semblait avoir gagné en maturité, normal me direz vous... Elle aussi avait mûri, mais elle, c'était surtout d'avoir un enfant à élever toute seule qui l'avait fait mûrir d'un coup. Bref, du coup, elle lui demanda les raisons de son retour, bien que la belle brune se doutait que son papa lui avait laissé l'hôtel. Bingo ! C'était bien ça, Kyan disant que son cher papounet était parti à Paris et qu'il avait désigné le fiston comme patron. Et oui, le piston, encore et toujours... Enfin, c'était peut-être du piston, mais c'était mérité tout de même, déjà il y a trois ans, c'était le meilleur et là, avec les études qu'il a terminées, il devait encore être meilleur, donc elle n'avait aucun doute sur ses capacités à bien faire tourner l'hôte et puis, elle connaissait bien le père de Kyan, avec qui elle s'entendait bien, contrairement à son horrible ex-belle-mère, et si son fils n'était pas à la hauteur, il n'aurait aucun gène à le faire remplacer. Elle se contenta d'un petit sourire pour toute réponse, au fond, elle était fière de lui, mais elle n'irait pas lui dire. Les choses se gâtèrent quand Noah entra dans la pièce, en compagnie de sa collègue, plus moyen de se cacher maintenant, donc bon, autant balancer la sauce ! Puis, Trish blâma Kyan, lui reprochant de l'avoir accusé de mentir uniquement dans le but de le garder. Là, il répondit qu'ils n'avaient jamais parlé bébé et qu'il pensait vraiment qu'elle avait fait ça pour qu'il reste, puis il fit un speech sur les solutions qu'ils auraient pu envisager si elle avait insisté au lieu de se vexer parce qu'il pensait qu'elle disait des mensonges. « Bien sûr qu'on n'en parlait pas ! J'ai jamais dit vouloir un enfant comme ça, juste avant que tu ne partes, mais c'est arrivé. J'aurais accepté de te suivre sans problème, j'aurais mis toute ma vie entre parenthèses pour toi, et pour notre fils, mais j'ai jamais eu l'impression que tu avais envie que je viennes. On s'est connu jeunes, je comprends, t'avais envie d'être libre, de te taper des filles en chaleur, ben écoute, j'espère que tu t'es bien amusé. » Enfin, elle espérait surtout qu'il avait chopé une mst en fait :D.

Puis, pour que les choses soient bien claires maintenant, Trish lui rappela que ce n'était pas son fils, mais uniquement le sien ! Bon, biologiquement parlant, c'était son fils, mais elle se comprenait, d'ailleurs, il comprit très bien aussi ! En effet, il commençait à perdre patience, visiblement, elle commençait à l'agacer... C'était déjà comme ça avant, pourquoi ça changerait ? Ils avaient beau être très amoureux à l'époque, ils passaient beaucoup de temps à se prendre la tête, puis ils finissaient par s'envoyer en l'air pour apaiser leur énervement, enfin, ça c'était avant, ce soir, ça ne serait surement pas ça. Il disait que déjà, sans elle, elle n'aurait pas son fils, pas faux, mais bon, c'était un détail. Puis, il enchaîna qu'il ne serait pas un inconnu si elle l'avait contacté et que plus tard, son fils se poserait des questions sur son père, surtout quand il entrera à l'école. Qu'il voudrait connaître son père et qu'elle n'avait pas le droit de dire que ce n'était pas son fils. Le beau brun termina en disant que ça aurait pu être différent entre eux, ces trois dernières années s'il avait su qu'il avait un fils. Inutile de dire qu'elle bouillonnait à l'intérieur et qu'elle avait bien envie de le gifler, mais elle avait son fils dans ses bras et elle ne voulait pas lui faire peur... « Déjà qu'est-ce que tu en sais ? J'ai peut-être couché avec d'autres mecs pendant qu'on était ensemble. » Dit-elle alors que c'était son portrait craché ! Puis elle ajouta : « Quant au reste, je lui dirais que son père était un lâche, qu'il nous a abandonné et qu'il n'a pas besoin de le connaitre ! Et arrête de crier, tu vas lui faire peur ! De toute façon, je crois qu'on a terminé. Il est crevé, je dois rentrer. Adieu. » Bon, elle savait que le jeune homme ne lâcherait pas l'affaire si facilement, mais bon. Elle attrapa son sac, et embrassa le front de son fils en lui disant qu'ils rentraient à la maison. Au fond, elle était bouleversée, même si elle ne le montrait pas, revoir Kyan et entendre tout ce qu'il venait de dire, lui brisait le cœur comme jamais.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Lun 2 Fév - 0:28
Bien entendu, Trish était très intéressé par savoir la raison du retour de Kyan à Los Angeles. D’un autre côté, depuis le début il avait en tête de revenir ici si une opportunité se présentait à lui. Alors que ce soit l’hôtel de papa ou pas, il comptait bien faire son retour à Los Angeles après ses études. Donc lorsqu’elle demandait à son ex s’il revenait diriger l’hôtel de son père, il avoua que oui, et de toute façon même sans ça elle l’aurait devant les yeux. Peut-être juste pas aujourd’hui mais dans quelques semaines. Lorsqu’il lui confirma la raison de son retour, elle eut un petit sourire , et il ne saurait même pas dire si ce sourire signifiait qu’elle était ravie pour lui, qu’il soit de retour, ou encore si c’était juste une manière de se dire qu’elle savait qu’il revenait pour ça. En tout cas, il ne comptait pas polémiquer là-dessus, il avait bien mieux à faire, et surtout il ne voulait même pas connaître dans le fond la raison de ce sourire, tout simplement parce qu’il n’avait pas envie de se prendre la tête avec elle. Il était simplement là pour lui parler et la voir, mais tout changea lorsqu’une collègue de Trish lui ramena son fils. Et là, ce fut l’électrochoc, puisqu’elle lui fit clairement comprendre que c’était également son enfant à lui et qu’elle ne lui avait pas menti pour le garder. Là il était sous le choc, plus encore par la manière qu’elle lui annonçait cela… Mais surtout, Kyan ne comprenait pas pourquoi elle n’avait pas essayé de le contacter, plutôt que de se vexer et ne plus donner signe de vie, parce que dans le fond il savait qu’ils auraient pu trouver une solution tous les deux, pour leur bien à tous les trois ! Alors bien sûr, elle non plus elle ne pensait pas avoir un enfant à cette période de leur relation, mais c’était le cas, et elle lui avoua qu’elle aurait été prête à le suivre, quitte à mettre ses études entre parenthèses pour qu’ils vivent tous les trois et qu’elle puisse s’occuper de leur fils. Mais au lieu de rester dans ce genre de discours, elle l’accusa lui, d’avoir voulu être libre et pouvoir se taper un paquet de nanas à New York. Non mais elle était sérieuse là ? Genre c’était du Kyan ça ? Il haussa, un peu choqué les sourcils, et répondit : « Tu te fous de moi là ? Quand je t’ai dis que je partais pour mes études, toi t’avais les tiennes ici, pas une fois t’as émis l’hypothèse de me suivre ! Je demandais que ça qu’on soit encore ensemble. Quand on était ensemble j’étais vraiment ce genre de mecs qui pensait qu’à s’envoyer des filles pour toi ? Au lieu de ne plus me parler et te vexer t’aurais du me le redire, me dire que t’étais prête à faire des sacrifices et venir avec moi pour le bien de tout le monde, mais t’as rien fais de tout ça ! Moi je ne pouvais pas le sucer de mon pouce… » Ouais, elle était gonflée de lui dire trois ans après qu’elle aurait été capable de le suivre alors que lorsqu’ils en avaient parlé au début elle comptait rester tout simplement à L.A…

Néanmoins, Trish se montrait assez violente dans ses mots, disant à Kyan que ce n’était pas son fils à lui, mais seulement le sien à elle, et qu’elle n’avait pas besoin de lui dans leurs vies. Sympa la maman n’est-ce pas ?! Et mine de rien, qu’elle lui parle comme à un moins que rien, et bah ça l’énervait, et il ne se gêna pas pour répliquer que techniquement parlant sans lui elle n’aurait pas cet enfant. Bah ouais, à moins que le père soit le saint-esprit … - amen xD-. Puis il se défendit tout de même en disant que si elle l’avait contacté une fois le bout’chou né, il ne serait pas un inconnu pour lui, surtout qu’un jour ou l’autre, il commencerait à poser des questions sur son père… En résumé, tout aurait été différent, ou du moins tout aurait pu l’être si la demoiselle lui avait annoncé qu’il était père. Mais elle continua dans la provocation, du Trish tout craché. Essayer de blesser par les mots… Car oui, elle lui disait que peut-être ce n’était même pas son enfant à lui et qu’elle s’était tapé d’autres mecs quand ils étaient ensemble… IL soupira tellement elle racontait des conneries mais il attrapa tout de même la perche : « ça expliquerait au moins pourquoi t’as pas essayé de faire en sorte que notre histoire continue … » Puis il reprit plus sérieusement : « Enfin arrête tes conneries, c’est toi qui vient de me dire que c’est mon fils, et puis j’ai envie de te dire qu’il me ressemble drôlement. Alors à moins que j’ai un frère jumeau aussi dont j’ignore l’existence… » Enervé, et pourtant encore un peu moqueur… Mais bon, c’est vrai que son fils lui ressemblait un peu. Mais elle ne se stoppa pas là, en ajoutant une couche en disant que tout simplement elle dirait que son père est un lâche qui les a abandonnés et qu’il ne méritait pas de connaître. Quelle connasse ! Et en plus de ça elle essayait de fuir en prétextant que le petit était fatigué. Elle attrapa son sac, mais Kyan se mit sur son chemin pour l’empêcher de sortir de la salle en disant : « Tu crois que tu vas t’en tirer si facilement ? Me balancer toutes tes horreurs que tu gardes en stock depuis trois ans et te barrer dans la seconde. Je crois justement qu’on a pleins de choses à se dire. D’ailleurs avec de m’annoncer que j’étais père tu voulais qu’on discute autour d’un café, alors discutons ici et maintenant… Me définir comme lâche et qui vous a abandonné c’est loin de la vérité. Jusqu’à il y a cinq minutes j’ignorais l’existence de cet enfant parce que TU me l’a caché » oui, il insistait là-dessus. Car c’était vrai… Et il n’avait qu’une envie, connaitre le prénom de cet enfant justement, mais il savait qu’elle l’enverrait chier sans hésitation s’il le demandait…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Lun 2 Fév - 19:20
Le revoir ici la bouleversée, elle avait beau lui en vouloir encore, surtout après autant de temps, parce que, forcément, le temps n'aide pas à ce genre de rancoeur, elle n'en restait pas moins toujours amoureuse de lui. Surtout qu'il était le père de son fils et ça, elle ne pourra jamais rien y changer, ni elle ni sa fierté mal placée, comme toujours. De toute façon, avec Trish tout était une question de fierté, elle avait un tel caractère qu'elle ne supportait pas la critique, ni qu'on se moque d'elle, elle se vexait pour un rien et surtout elle était très rancunière. Heureusement qu'elle avait d'autres qualités. Enfin pour l'heure, c'était surtout Kyan qui devait digérer l'énorme révélation, il était papa, et forcément, ça ne pouvait que le choquer. Pour autant, il n'avait pas l'air paniqué, surtout en colère qu'elle ne lui ait rien dit en fait, toujours le même Kyan, beaucoup plus posé et moins sanguin qu'elle. Dans une situation semblable, elle aurait surement pris ses jambes à son coup, mais lui prenait ça presque... Naturellement, ou alors il était très fort pour cacher ses émotions. Bien sûr, il lui reprochait de n'avoir rien dit, et elle lui rappela qu'elle l'avait fait, mais qu'il ne l'avait pas cru et qu'elle aurait pu tout quitter pour lui et pour leur enfant, mais qu'il ne semblait pas en avoir envie, elle était convaincue qu'il avait envie d'aller dans cette fac à l'autre bout du monde pour profiter un peu de sa jeunesse et donc, sans elle et encore moins avec un gamin sur les bras. Il répondit qu'elle n'avait jamais émit l'hypothèse de lui suivre et la belle leva les yeux au ciel alors qu'il continua en l'enchaîna carrément ! Il n'était vraiment pas chié de lui faire autant de reproches... « Je ne faisais pas d'études déjà, ta mémoire est si médiocre ? Je bossais pour une compagnie de danse, je ne pouvais pas lâcher mon rêve pour toi, surtout que toi, tu n'étais pas prêt à te sacrifier pour moi, mais évidemment, ça a changé quand j'ai appris être enceinte, je ne pouvais pas continuer la danse à un si haut niveau, donc j'aurais pu venir avec toi, plus rien ne me retenais ici, mais tu ne m'as pas cru ! N'inverses pas les rôles, c'est uniquement ta faute si on en est là aujourd'hui et si tu ne connais pas ton fils ! » Non mais oh ! Qu'il se regarde dans une glace un peu.

Pourquoi elle sentait que cette conversation allait devenir de plus en plus pénible ? Bon, il faut avouer que Trish n'arrangeait rien, elle était très virulente, elle était elle quoi... Quand elle était énervée, ses mots dépassaient souvent sa pensée. Avec Kyan elle pouvait utiliser le sexe pour se faire pardonner, avec les autres personnes c'était plus compliqué. Bref, il disait qu'elle n'avait pas fait cet enfant toute seule et elle ne put s'empêcher de répondre que ce n'était peut-être pas son fils après tout, provocation jusqu'au bout. Bien sûr, il n'en croyait pas un mot, faisant mine d'attraper la perche avant de lui dire d'arrêter ses conneries, qu'elle lui avait dit avant et qu'en plus, il lui ressemblait drôlement, donc à moins d'avoir un frère jumeau... Elle leva une nouvelle fois les yeux au ciel, sans répondre. Bien sûr que c'était le sien, ça ne servait à rien de continuer dans la blague de mauvais goût plus longtemps. De toute façon, elle continua de l'incendier, en effet, quand il demanda ce qu'elle dirait au petit quand il demandait son père, elle l'enfonça un peu plus en disant qu'elle allait dire que c'était un lâche qui les avait abandonnés, puis elle décida de partir, ne voulant pas continuer cette conversation ou dispute en fait, plus longtemps. La belle brune attrapa son sac, mais elle n'eut pas le temps de quitter la pièce, il s'interposa en disant qu'elle n'allait pas s'en sortir si facilement. Il disait qu'elle voulait qu'ils discutent autour d'un café il y a encore cinq minutes, donc ils pouvaient bien le faire là, ajoutant qu'il n'était pas un lâche étant donné qu'il n'était pas au courant. Il marquait un point. La jeune femme répondit : « Parce que tu trouves qu'on parle là ? On se dispute ! C'était peut-être amusant quand on avait vingt ans, mais là, on a un fils. » Remarquez qu'elle a dit "on" et pas "j'ai", il y avait déjà un certain progrès. Puis elle continua : « Regarde-le, tu veux vraiment que sa première image de toi soit celle-ci, un mec qui hurle sur sa mère ? Il vaut mieux que tu prennes du recul et moi aussi et qu'on en rediscute un autre jour. » Au moins, elle était ouverte à la discussion, mais pas ici et pas maintenant, c'était trop dur, elle avait besoin de digéré son retour et tout ce que ça va impliquer. Parce qu'elle pourra bien faire ce qu'elle veut, s'il veut voir Noah, elle n'aura pas le choix et puis, bon, il en a le droit.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Arès ♦ fondateur

▐ AGE : 28
▐ PAROLES : 531
▐ DATE D'ARRIVEE : 24/12/2014
▐ OCCUPATION : Directeur d'hôtel
▐ POINTS : 286
▐ CREDITS : Liloo_59 & Tumblr
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Ven 6 Fév - 0:36
Au vu de leur relation et du temps qu’ils avaient passé ensemble, on aurait pu croire que les retrouvailles seraient faciles, mais Kyan savait très bien que ce ne serait pas le cas, bien au contraire ! Il connaissait trop bien sa Trish pour savoir qu’elle allait être très désagréable, énervée, et blessante dans le seul et unique but bah justement de le blesser… Non, ces retrouvailles allaient certes faire très plaisir à Kyan, car il avait très envie de revoir Trish trois ans après. Mais il appréhendait beaucoup, car il savait que plus rien n’était et ne serait comme avant. Quoi que si, ce serait des cris comme la dernière fois qu’ils se sont vus. Autant dire que leur histoire d’amour, si belle avait un peu finie en eau de boudin… Pire que Trish désagréable, Kyan tomba des nus lorsqu’elle lui annonça que le petit bébé qu’elle tenait dans ses bras, et bien c’était son fils ! Un choc pour notre jeune homme qui mit un petit instant à l’encaisser… Surtout, il était en colère contre lui-même de ne pas avoir cru Trish, mais également contre cette dernière de lui avoir caché l’existence de son enfant, n’ayant pas une seule fois essayé de le contacter. Qui plus est, elle rejetait la faute sur Kyan, disant qu’elle aurait mettre sa vie ici entre parenthèses pour le suivre, mais que non, il préférait vivre sa jeunesse, être libre comme l’air plutôt que d’assumer ses responsabilités. Euh non, c’est surtout qu’il ne pensait pas du tout cette histoire de bébé sérieuse à l’époque, et que toute les fois où ils avaient parlé des études de Kyan, pas une seule fois elle lui avait dit vouloir le suivre, sinon bien sûr qu’il aurait accepté. Il était fou d’elle il y a trois ans, il aurait été plus que ravi qu’elle veuille venir avec lui, mais non ! Et maintenant elle disait que c’était lui qui voulait profiter de sa jeunesse, non mais la blague ! Elle lui expliqua qu’elle n’avait pas pu abandonner son rêve dans la grande compagnie de danse qu’elle avait intégré, et que lui ne semblait pas vouloir se sacrifier non plus, sauf qu’une fois enceinte, elle se sentait prête à faire un sacrifice pour sa famille, sachant qu’elle savait déjà qu’elle ne pourrait plus continuer la danse à haut niveau en ayant un bébé. Elle lui disait donc que s’il ne connaissait pas son fils, c’était sa faute à lui. Il hocha négativement la tête avant de répondre : « Bah justement, on avait tous les deux un truc immanquable, toi ici et moi à New York ! Une fois enceinte tu dis que t’étais prête à faire des sacrifices et venir avec moi. Fallait le faire ! Tu sais bien qu’il y a trois ans j’étais raide dingue de toi, je t’aurais dis oui tout de suite sans la moindre hésitation si tu m’avais dis vouloir venir à New York, mais tu n’as rien dis… Et depuis trois ans je n’ai jamais su qu’on avait un enfant, sinon tu penses bien que j’aurais pas joué les fantômes. J’ai pensé qu’après notre dispute tu voulais plus du tout me parler voilà tout… » Alors oui il avait ses torts, mais elle aussi. Elle aurait pu lui redire être enceinte au calme, mais non, seulement une fois en pleine prise de tête, génial d’apprendre qu’on va être père de cette manière. Il s’était toujours imaginé un truc romantique pas des cris en mode tu peux pas partir à l’autre bout du pays, je suis enceinte Kyan ! et pourtant…

La tension montait de plus en plus dans la salle, et le bébé semblait légèrement paniqué, regardant sa maman avec des grands yeux. Pourtant les deux continuaient à s’énerver, ou plutôt Trish continuait d’énerver Kyan de plus en plus tant elle était virulente dans ses propos… Bah ouais, elle allait même jusqu’à lui dire que cet enfant n’est pas le sien alors que depuis cinq minutes elle lui prenait la tête en lui disant le contraire…. Illogique cette fille – xD- . Et puis bon, il ne faut pas être né de la dernière pluie pour voir qu’il lui ressemblait un peu. Déjà rien qu’à la couleur de sa peau et ses petits yeux. La jolie métisse continua néanmoins dans son délire, disant que ce n’était pas son fils et qu’elle continuerait à se débrouiller sans lui comme depuis sa naissance. Ce qui mettait Kyan hors de lui, c’est qu’elle traitait Kyan de lâche qui les avait abandonnés, car oui, elle dirait ça à son fils. Que son père est un lâche et qu’il ne mérite pas qu’il le connaisse. Autant dire tout l’inverse de ce qu’était Kyan à la base… Après lui avoir balancé toutes sortes de pourritures à la tête, elle prit son sac pour rentrer, prétextant que le petit était fatigué et qu’elle n’avait rien à lui dire de toute façon. Pourtant, juste avant elle était prête à aller boire un café avec lui pour parler, mais depuis que son fils était entré dans la pièce, elle changeait d’avis totalement, se montrant très agressive. Kyan se mit devant la porte en disant que justement ils avaient pleins de choses à se dire apparemment, donc autant le faire ici et maintenant ! Elle répliqua qu’ils n’avaient plus vingt ans, et que là ils se disputaient au lieu de parler. Pas faux, mais c’est elle qui avait lancé les hostilités… Il prit une grande inspiration avant de dire « Même à vingt ans ça m’a jamais amusé les prises de tête pour rien… Et puis c’est toi qui cherche à m’énerver ! Trois ans après en fait tu sais toujours autant me rendre dingue en agissant comme ça… » Comme ça ? Bah ouais elle le savait ! En le provoquant, étant blessante, dans le seul but de faire réagir et bouillir Kyan. Et oui, ça marchait encore, la preuve en ce moment… Puis lorsqu’elle demanda au beau brun s’il voulait que la première image qu’il donne à son fils c’est d’hurler sur sa mère, il se calma un peu plus « non… j’aurais voulu qu’ils ne nous voient pas comme ça. Tu l’as dit toi-même on n’a plus vingt ans. Ok… Demain alors ? Dis-moi juste où et quand ? Je suis un peu secoué, j’aimerais qu’on ne fasse pas trop trainé » Bah ouais, prendre du recul c’est bien beau, mais ça pouvait durer deux semaines, et lui ne voulait clairement pas attendre deux semaines, car il savait que ça allait le ronger de l’intérieur ces retrouvailles chaotiques et ce petit bébé dont il ignorait tout…

_________________
    i bet my life
    I know I took the path that you would never want for me, I know I let you down, didn't I? So many sleepless nights where you were waiting up on me. Well I'm just a slave unto the night © alaska.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Aphrodite ♦ fondatrice

▐ AGE : 29
▐ PAROLES : 692
▐ DATE D'ARRIVEE : 23/12/2014
▐ POINTS : 539
▐ CREDITS : Liloo_59 & tumblr. Code sign by endlesslove.
MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   Ven 6 Fév - 17:20
La conversation tournait un peu rond non ? Bon, d'accord, elle comprenait qu'il soit mal à l'aise et en colère, après tout elle lui avait volontairement caché qu'il avait un fils pendant un bon moment, mais elle estimait que tout ça, c'était surtout sa faute à lui ! S'il l'avait cru à l'époque, quand elle lui avait annoncé sa grossesse, tout serait différent ! Mais voilà, il ne l'a pas cru et peut-être, que oui, elle avait été trop loin, qu'elle aurait dû insister plus que ça, mais elle était tellement vexée de son manque de confiance ! Après cinq ans de relation et de passion, alors qu'ils s'aimaient et qu'ils s'aiment sans doute encore, comme des fous, croire qu'elle pourrait mentir sur une chose aussi grave juste pour qu'il reste là, c'était juste... Affreux et décevant. La belle lui expliquait que s'il l'avait cru, elle n'aurait pas hésité une seule seconde à le suivre à New-York, faisant passer sa famille avant sa carrière et puis, avec une grossesse, elle savait déjà qu'elle ne pourrait pas continuer la danse à un haut niveau, alors que Kyan, intégrait une des meilleures écoles du pays, donc forcément, ce serait elle qui se serait "sacrifiée" et sans hésitation. Le beau brun répondit qu'elle aurait dû le faire alors, qu'il aurait dit oui tout de suite étant raide dingue d'elle il y a trois ans... Elle soupira alors qu'il ajoutait qu'il n'avait rien dit et qu'il n'était donc pas au courant qu'il était père, sinon il n'aurait pas joué les fantômes comme il disait, terminant en disant qu'il pensait qu'elle ne voulait plus lui parler après leur dispute. Ce qui n'était pas faux techniquement. « Tu ne m'as pas cru ! Bon sang, tu me soûles, ça tourne en rond là tu ne crois pas ?! Si tu avais eu plus confiance en moi, nous n'en serions pas là, c'est ça, la vérité ! Alors, oui, j'ai peut-être abusé en ne disant rien par la suite, mais tout est parti à cause de toi et uniquement de toi. Et pour quelqu'un dingue de moi, tu n'as jamais essayé de reprendre contact, je suppose que tu es revenu plusieurs fois à Los Angeles depuis ton départ et pourtant, je n'ai eu aucune nouvelle ! » S'il avait daigné la voir, il serait déjà au courant !

Le ton montait de plus en plus, une conversation ordinaire dans la vie de Trish et Kyan, ça avait toujours était comme ça entre eux, donc pourquoi ça changerait au bout de trois ans ? Ce serait dommage de changer les bonnes habitudes... De toute façon, elle n'avait plus rien à dire, elle voulait s'en aller et surtout éviter à son fils de voir ses parents, enfin sa mère et son géniteur, se battre, pas vraiment un spectacle pour un bout de chou de deux ans. Seulement, le jeune homme n'était pas de cet avis, ça aurait été surprenant, disant que c'était trop facile de fuir après avoir balancé des horreurs, mais bon, c'était la technique favorite de Trish ça... Il voulait avoir cette discussion maintenant, mais pour elle, ce n'était pas une discussion, mais bel et bien une dispute et comme elle le disait si bien, ils n'avaient plus vingt ans et ils avaient un fils, donc ce n'était pas le même délire, cela dit, pour Kyan, apparemment, ça ne l'amusait pas plus à l'époque. Il ajouta d'ailleurs que même après trois ans, elle savait toujours autant le rendre dingue. Pourquoi éprouvait-elle un sentiment de fierté ? xD. C'est vrai que notre belle brune était très douée pour le faire enrager et à l'époque ça l'amusait beaucoup et puis ça finissait toujours au lit, mais forcément aujourd'hui, ils ne pourraient pas finir au lit et c'était moins drôle. Elle ne répondit rien se contentant de lever les yeux au ciel genre "cause toujours tu m'intéresses" avant de lui demander si c'était bien ce qu'il voulait, que la première image que son fils avait de son père était celle du mec criant sur sa maman, avant de lui dire de prendre du recul et d'en reparler plus tard... C'était le mieux à faire et d'ailleurs Kyan se calma en disant que non, ce n'était pas son but et qu'il était d'accord pour se voir un autre moment. Enfin demain, demain ? Pfff, bon ok, pouvait-elle dire non ? Il avait l'air tellement mal... Donc non, elle ne pouvait pas dire non, pas vraiment... Elle posa le petit deux minutes et attrapa un crayon et un papier dans son sac et lui tendit : « Voilà mon adresse, demain je termine à 16h, on dit 17h chez moi ? » Il acquiesça et elle lui fit un petit sourire en reprenant Noah dans ses bras, puis elle quitta la salle, mais juste avant de sortir, elle se tourna vers lui en disant : « C'est Noah son prénom. » Elle termina sa phrase par un petit sourire, avant de partir. Ils n'avaient jamais sérieusement parlé d'avoir un enfant, mais comme tout couples ensemble depuis longtemps, ils avaient imaginé les prénoms de leurs futurs bébés et Noah était le prénom qu'ils préféraient pour un petit mec et quand il est né, c'est assez naturellement qu'elle donna celui-ci.

_________________
    Ils n’étaient pas toujours d’accord, en fait ils n’étaient jamais d’accord sur rien, ils se bagarraient tout le temps et ils se testaient mutuellement mais en dépit de leurs différences ils avaient une chose très importante en commun ils étaient fous l’un de l’autre... ▵
    Will your mouth still remember the taste of my love ? ▵
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ   
Revenir en haut Aller en bas

Trish&Kyan • it's a boy ! TERMINÉ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» la correction de l'or est terminée/Alf Field
» Fortune 1000 version DOS cycle de vie terminé en 2010
» Coupe nette ou pas ?
» Terminé - Recherche CCA/DEA pour les Landes (40)
» #TMCweb3 #FaitsDivers : Prise d’#otages terminée à #Roubaix , des suspects en fuite
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Modern Family 2.0 :: los angeles
la ville des anges ouvre ses portes
 :: Hollywood
-